Archive de l'auteur

Ou ailleurs…

Ou ailleurs... 17061103261217181815089077

Bonjour à tous,

« Après quelques jours de traitement, comment te sens-tu ? », me demande Elédahiel.

Le jour et la nuit, je respire bien, je ne tousse plus, je n’ai plus mal à la tête, plus de nausée, plus de vertiges, plus d’acouphène. 

« C’est tellement plus simple avec ce qui convient, n’est-ce pas ? »

C’est sûr !

« Parfois il faut un peu de temps mais vous trouvez quand même, ce qui convient, ce qui vous va, ce qui est parfait pour vous.

Tu sauras que de toute manière, ce qui est pour vous est pour vous.

Tu as regardé ce circuit en Australie, il t’intéresse ? »

C’était plus à titre informatif qu’autre chose. Un tel voyage se prépare. Mais l’Australie, bien sûr…

« A moins que tu ne retournes en Asie ? Ou que tu ailles ailleurs. »

On verra. Je ne suis pas pressée en vérité. 

« La vie ce n’est pas que les voyages. »

Heureusement.

« Ce n’est pas que le travail non plus. »

Astaroth me dit la même chose…

« C’est un peu comme un long voyages, ponctué de différentes escales. Certaines étant plus longues que d’autres. Certaines étant plus surprenantes aussi que d’autres, plus riches en bonnes surprises et réservant leur lot d’aventures enlevées et agréables. 

L’Australie, pourquoi pas ? Ou ailleurs. Dans des circonstances différentes également.

Il y a tellement d’escales dans une vie. Lesquelles sont les plus intéressantes ? Les plus mémorables ? Les plus enrichissantes ?

Est-il possible que l’une sorte du lot ?

Et l’Argentine ? Tu n’aimerais pas l’Argentine ? Tu n’y penses pas mais parfois, la bonne surprise se trouve justement à l’emplacement auquel vous ne pensiez pas. »

L’Argentine ?

« Peut-être sera-t-il possible d’y faire de belles photos ? Qui sait de quoi demain sera fait ? Passe une belle journée. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous :)  

Virées impromptues

Virées impromptues 17061103015617181815089061

 

Bonjour à tous,

« Donc tu veux passer à la sécu ? », me demande Elémiah.

Je dois y aller oui, ce sera rapide car je n’ai pas besoin de faire la queue.

« Tu apprécies les démarches administratives ? »

Ah, ça fait partie de la vie aussi. On fait ce qu’il y a à faire.

« Tu ne portes pas de bracelet aujourd’hui. »

A la base je ne devais pas porter ce collier-là mais l’autre a refusé de se fermer. En plus je n’étais pas en avance aujourd’hui…

Bref, comme je me suis rabattue sur ce collier à l’arrache, je n’avais pas d’idée de bracelet.

« Cette fuite d’eau de bon matin… »

Il y a des jours comme ça.

« Il ne reste presque plus d’eau de source. »

Je vais aller faire des courses justement.

« Cela fait partie de la vie. »

C’est la vie même lol. Il y a des choses à faire chaque jour alors on les fait.

« Tu n’as presque plus d’essence non plus. »

Je gère !

« Tu gères. Tu sais ce qu’il y a à faire. Tout est déjà pris en main. »

Je sais ce qu’il faut que je fasse et pourquoi. Comme tout le monde.

« Et qu’est-ce qui permet de faire ce qu’il y a à faire avec le sourire ? »

On ne les fait qu’entre deux choses sympa bien sûr. Inutile d’enchainer sécu, courses et essence avant de rentrer directement à la maison. J’ai l’impression d’avoir perdu mon temps si je ne fais pas quelque chose de sympa au milieu.

« Qu’est-ce que ce sera aujourd’hui ? »

Je souhaitais une halte photo mais le temps ne s’y prête pas. Ce sera sûrement une halte gourmande…

Ou alors j’achète de quoi faire du pain perdu. Maman s’en est fait ce matin et ça m’a donné envie. 

« Le pain perdu n’était pas prévu au programme ? »

Ah non, les surprises ne sont jamais prévues au programme. Mais il y en tous les jours. Du coup je ne prévois que des programmes à trous.

Je suis une impulsive. Qui sait de quoi je vais avoir envie dans 5 minutes ?

Il y a ce qu’il faut faire comme l’essence et il y a les virées impromptues qui font qu’au final il faut retourner faire de l’essence.

« Eh bien, ne va pas trop loin, tu risques de prendre des embouteillages aujourd’hui. »

Merci du conseil. J’ai déjà une autre idée de toute façon.

Bonne journée à tous ;)  

Guide de voyage : La Thaïlande – Bangkok 2ème partie

Guide de voyage : La Thaïlande - Bangkok 2ème partie dans Détente 17061404081417181815092574

Bonjour à tous,

Moi je suis une adepte des vacances durant lesquelles on passe de bons moments. Les musées, c’est bien. La fête, c’est bien aussi. Je l’ai déjà dit, il n’y a pas de raison pour que des vacances ne soient que studieuses.

Et dans cet esprit, le shopping, c’est l’indispensable cerise sur le gâteau. J’aimerais vous dire que j’ai profité des deux journées libres que nous avons passé à Bangkok pour voir un ou deux musées, aller voir un combat de Muay Thaï ou encore déjeuner ou dîner dans la rue. J’aimerais pouvoir vous dire cela, je vais plutôt être honnête.

J’ai fait du shopping, je me suis prélassée au bord de la piscine de l’hôtel, je me suis régalée au restaurant de l’hôtel et dans un restaurant divin du Siam Center en dégustant du saumon. Oui je sais, ce n’est pas très Thaï. Mais il y avait du riz et une super sauce au tamarin. Donc c’était du saumon à la Thaï. Non ?

Bref, je me suis conduite en touriste. Ce qui est ma très grande spécialité en voyage, il faut l’admettre. Et en plus, j’adore ça.

Du coup, c’est avec un pincement au cœur que j’ai renoncé à manger dans la rue. Je ne vous dis pas le nombre de fois où la tentation était telle que j’ai manqué de succomber. Seulement les paroles (de nombreuses fois répétées) du guide résonnaient dans ma tête, attention, ce n’est pas pour vos estomacs d’occidentaux, n’oubliez pas que l’eau n’est pas potable.

L’ombre de la tourista planait au-dessus de nos palais hélas…  

Et pour tout vous dire, un soir c’est un de mes compagnons de voyage qui a sauvé mon estomac et la soirée avec ce comprimé dont j’ai oublié de lui demander le nom. Il faudra absolument que j’en ai pourtant lors de mon prochain voyage. Je ne sais pas ce qui n’était pas passé. Cela ne m’a pas empêché de me régaler de nouveau le lendemain.

Parce que franchement les repas sont bons en Thaïlande, dans les restaurants, on mange bien. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses.

Pour ce qui est des hôtels, comme je l’ai déjà expliqué j’aime les établissements confortables. Et à ce sujet, je vous recommande le Mandarin Hotel. Ce post n’est pas sponsorisé, je ne fais pas de pub. J’ai juste bien apprécié cet hôtel qui se trouve être très bien situé. Le Miracle aussi est pas mal. Il propose de jolies suites. L’autre est mieux situé ceci dit. Tout près du quartier de la fête et de la rue animée fréquentée par les touristes.

N’étant pas une adepte des bars, je n’ai pas fait la tournée. D’autres m’ont dit s’être bien amusés. Si vous préférez sortir dans les endroits fréquentés par les locaux, vous risquez d’être l’attraction de la soirée mais laissez-vous guider par le chauffeur de taxi. Qui vous prendra une fortune. Il y a aussi le touk-touk. Je dois vous dire que j’adore le touk-touk. Je suis sérieuse. Oui c’est un véhicule aussi pittoresque que son nom le laisse penser. Très peu pratique en cas de pluie. Mais j’adore.

Bien plus que l’épouvantable taxi-brousse dans lequel j’espère ne jamais plus avoir à prendre place. Parce que je n’aime pas ne pas être assise dans le sens de la marche. On est sur le côté, sur une banquette plus ou moins confortable dans le taxi-brousse. J’avais fini par m’asseoir devant, à côté du chauffeur.  

Si vous voulez faire du shopping, n’hésitez pas à éviter de vous perdre dans la ville (comme je l’ai fait en voulant retourner à l’hôtel en suivant les instructions du guide que j’avais à moitié oublié) et louez les services d’un touk-touk ! 

Souvenez-vous que la grande majorité des gens ne parlent que le Thaï. Heureusement que je suis tombée sur cette gentille jeune fille parlant un peu anglais et qui s’est mise en retard pour son travail afin de m’aider à retrouver mon chemin.

Mes guides m’avaient proposé de prendre un touk-touk. Trois fois ils m’ont proposé. Mais j’avais envie de marcher. Bref. 

L’attrape-touristes géant se trouve être le MBK. Prenez une heure (allez, deux) faites-y un tour rapide (il y a six étages et le bâtiment est aussi grand que large) puis fuyez bien vite en ayant pris soin d’éviter de faire trop d’achats, ce n’est pas là qu’il y a des choses intéressantes (si ce n’est cette librairie adorable au 4ème étage et la boutique de la marque de produits de beauté coréenne Oriental Princess, leur mascara est super).

Devant toutefois, il y a un marché permanent sympa.

Le Siam Center vaut carrément plus le coup. Et c’est là que votre carte bleue va virer au rouge cramoisi. C’est beau, agréable, les boutiques sont un mix d’enseignes bien connues des Occidentaux et de grandes enseignes asiatiques. Et il faut que vous voyiez les toilettes. Oui je suis sérieuse. Ce sont les plus belles que j’ai jamais vues. Oui je suis toujours sérieuse.

Devant il y a un marché vraiment adorable franchement mieux que celui du MBK. Et en face, il y a un autre centre où vous trouverez des articles magnifiques mais chers. Allez-y quand même pour la collection de chaussures aux talons délirants.

Deux jours sont si vite passés… Entre les boutiques et les boutiques je n’ai même pas pu aller assister aux combats de Muay Thaï comme d’autres l’ont fait.

Mais je n’ai aucun regret, je suis rentrée à la maison avec le sac de mes rêves, je suis tombée amoureuse au premier regard.

Ceci dit les autres jours, j’avais aussi visité des temples. La prochaine fois on parlera d’échanges culturels et spirituels.  

Avant de conclure, un dernier conseil aux fashionistas adeptes de bijoux, si vous atterrissez malencontreusement devant la Gems Gallery, FUYEZ. FUYEZ !

Si vous entrez, nul ne pourra vous sauver de la ruine.

Bonne journée à tous ;)  

17061404051017181815092571 dans Détente

17061404060617181815092572

17061404070817181815092573

   

Sourire au soleil qui se lève

Sourire au soleil qui se lève 17061012231917181815087463

Bonjour à tous,

« La vie est drôle par moments, ne trouves-tu pas ? Tu rencontres des personnes, tu sympathises avec elles et pour diverses raisons, tu vous vois vous éloigner tristement. », me dit Lauviah.

C’est ce que tu trouves drôle ?

« Ce qui l’est c’est la multitude de réactions possibles devant la déception. Nous avons vu de quelle manière tu as réagi ces dernières années. De quelle façon tu continues de réagir.

Pas de violence, pas de réaction démesurée mais pas de déni non plus. L’acceptation de ce qui est n’est pas le plus facile, c’est la seule façon d’avancer au travers ses émotions et sentiments. Tu l’as compris.

Tu as compris beaucoup de choses. La plus importante étant que chacun est libre de ses choix. Comme tu es libre de tes propres choix.

Tu es une personne douce. Qui agit parfois durement. Pour diverses raisons. Mais jamais sans raison.

La vie est drôle par moments, ne trouves-tu pas ? Vous trouvez de la compréhension là où vous ne l’auriez pas imaginé. Et de nouveaux liens, amicaux et beaux, se créent. »

 Oui ça c’est drôle. Et surtout sympa.

« Tu auras d’autres déceptions dans ta vie. »

Je me doute.

« Pas forcément là où tu pourrais les attendre. Parfois, la surprise est à la hauteur de la déception car finalement, d’autres aussi ont encore des choses à comprendre. Et tu ne peux ni ne pourra jamais rien y faire.

Ce que tu peux faire, c’est te souvenir de ce que tu as appris et aller de l’avant dans le calme du cœur. »

Bon…

« Souviens-toi, tu sais vivre avec le sourire. Alors, vis avec le sourire. Tu croiseras toujours de la compréhension aussi sur ta route. Heureusement.

Je voulais deux choses pour toi, la première était que tu aies des parents aimants. »

Et la seconde ?

« Que tu souris au moment où le soleil se lève. »

Que je souris…

« Autant que lorsque tu as vu ce sac en passant devant ce magasin au Siam Center. »

Lol !!!!

« Jolie réaction. J’attends le jour où chaque évènement te fera réagir de cette manière. »

Tu me fais rire !!!

« Tant mieux. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

 

 

Prochaine destination

Prochaine destination dans Féérie 17061011502917181815087426

« Dans l’aube rougissante apparaissent les contours de ce qui reste à découvrir, s’approprier, savourer…

La chaleur qui monte, doucement, annonce la douceur de l’été après les orages du printemps et les caprices de mi-saison.

Qui saura, qui saura, qui saura profiter de la tiédeur de l’eau du bord de mer tandis que sur le sable, les enfants jouent gaiement ?

Qui voudra, qui voudra, qui voudra admirer l’horizon tandis que sur les flots naviguent les bateaux blancs ? 

Prochaine destination, longue et belle journée. », me chantent gentiment les Fées.

Je n’ai pas tout compris mais c’est un joli message, il me plait lol.

Merci à vous !

Bonne journée à tous ;)  

L’instant est le cadeau

L'instant est le cadeau 17061011374617181815087420

Bonjour à tous,

Cette semaine je vous emmène visiter un parc que l’on avait traversé pour se rendre à un embarcadère. L’idée était de se rendre au marché de nuit mais une dure réalité nous a rattrapé avant même que nous n’atteignions le lieu, la mousson. Pas de marché donc mais une belle ballade.

Oh par ailleurs, devinez qui n’a pas retenu les noms des différents parcs traversés…

Et qui a déjà jeté le programme du voyage en outre…

Mais dit-on, l’essentiel est de profiter sur l’instant. Non ? Bon.

Entre le traitement contre l’allergie et le décalage horaire je galère (c’est le mot) à retrouver mon rythme normal cette fois-ci. J’avoue que je n’avais pas pensé que ce serait aussi difficile.  

« Au point de te décourager de continuer à voyager ? », me demande Astaroth.

Ah non !

« Comme cadeau d’anniversaire cette année nous te suggérons de constituer une cagnotte afin de pouvoir réaliser un beau voyage l’an prochain. Qu’en penses-tu ? »

C’est une idée sympa, je n’ai pas encore de destination en tête ceci dit.

« Tu trouveras. Tu trouves toujours. Penses-tu que ce soit une chance ? »

Quoi donc ?

« De toujours trouver une destination ? »

Je pense que ce qui est une chance, c’est d’arriver à la gare et de constater qu’un train est prêt au départ.

« Pourquoi ? »

Parce que cela signifie que l’on est prêt à vivre de nouvelles choses. J’ai compris que c’est notre ouverture d’esprit et de cœur qui nous permettent de vivre des choses intéressantes. Ou non.

Tant que je me souviens de ça, je trouverai toujours une destination intéressante.

« Partant de là, ce n’est pas bien grave de ne pas se souvenir du nom d’un ou deux parcs. Ou de mettre un peu de temps à retrouver un rythme normal pour soi. Ce qui compte c’est qu’avec un peu de chocolat noir aux amandes, on retrouve toujours le chemin de la gare. »

Lol !!!!!

« L’instant est le cadeau. »

Merci du rappel.

Bonne journée à tous ;)  

Quelque chose de juste

Quelque chose de juste dans Magie 17060911523417181815085706

Bonjour à tous,

« Peut-être certains se demandent-ils comment utiliser au mieux la magie du Milieu. », me suggère Roéchel.

C’est une excellente question. En commençant par oublier la loi du retour et en se concentrant sur les requêtes. Il y a une ou plusieurs raisons qui font qu’on se tourne à un moment ou un autre vers la magie. Je pense qu’en commençant par s’interroger sur ces raisons, en se demandant si on a bien fait le tour de ses outils habituels, on peut faire un premier pas intéressant.

Ensuite, pourquoi la magie plutôt que la prière ? Pourquoi ne peut-on pas ou plus se contenter de demander ? Va-t-on réellement tirer le bénéfice attendu ou a-t-on plutôt envie de se faciliter la vie ?

Loin de moi l’idée de blâmer qui que ce soit, j’aime bien me faciliter la vie aussi mais la vérité c’est que pour arriver au stade où un tel moyen spirituel vous facilitera la vie, il aura fallu beaucoup pratiquer et comprendre pas mal de choses.

Je pense qu’il faut également se défaire de la croyance autant erronée que répandue qui veut que si on agit pour soi-même on commet une énorme faute. Pourquoi ne pourrait-on pas agir pour soi-même ?

Ne prie-t-on jamais pour soi-même, pour demander à trouver des solutions à ses propres difficultés ?  

Si vous ne vous aidez pas qui va le faire ? Quand on a les moyens on fait, c’est tout.

Ce n’est pas à X ou Y de faire à votre place sous prétexte que demander pour soi, c’est mal.

C’est la sincérité de la démarche qui importe et c’est ce point le plus important.

Le découragement, le sentiment de perte, le désir de vengeance pour ne citer qu’eux sont autant de raisons qui vous éloigneront toujours de l’acceptation de ce qui est et donc de la magie lumineuse.

Votre meilleur ami vous a dépouillé de votre argent via une vilaine escroquerie. Qui ne serait pas aussi triste qu’en colère ? Cette sincérité-là existe aussi, je suis d’accord.

Mais le vrai moteur, ce qui va résonner énergétiquement, ce ne sera pas ça. Ce sera le fait que personne ne peut vous escroquer si la porte n’est pas ouverte. Une part de vous le sait et entendre cette part de vous vous amènerait à renoncer à utiliser la magie ici.

Vous demanderiez de l’aide autrement. Pour accepter la situation, cette trahison et pouvoir vous remettre et dépasser afin de pouvoir pardonner et vous reconstruire à l’intérieur et à l’extérieur.

La magie du Milieu a un côté impitoyable. Restons sur notre exemple. Peu de personnes vont considérer la situation sous l’angle que nous venons d’évoquer. Elles vont se poser en victimes pour la majorité et c’est avec ce sentiment d’être une victime qu’elles vont formuler une ou plusieurs requêtes.

Or, rappelons que le Milieu est l’univers de l’équilibre et la justesse.

On y obtient peu de bons résultats en se posant d’abord en victimes. D’où le côté impitoyable. Pour réussir et faire entendre ses requêtes, il faut pouvoir se remettre en question avant de formuler.

Vous verrez que si vous parvenez à faire cela, vous oublierez rapidement la fameuse loi du retour puisque vous aurez su exprimer une requête cohérente au regard de la situation que vous souhaitez impacter.

De la même manière quand vous voulez aider un tiers, rappelez-vous que le premier à pouvoir déterminer les raisons de son ou ses difficultés, échecs, incapacité à déployer ses ailes, c’est ce tiers justement.

Restez conscient que bien souvent nous ne pouvons qu’accompagner. Nous n’avons pas vocation à prendre à bras le corps les problèmes des uns et des autres.

C’est au cas par cas qu’il convient d’évaluer la nécessité d’une intervention. Et chaque fois il convient également de chercher à formuler une requête cohérente au regard de la situation.

Prenons un exemple volontairement gros, votre enfant a décroché et traîne avec des « amis » au lieu d’aller à l’école. Vous ne savez plus à quel saint vous vouer. La magie ici n’est pas la solution si tout ce que vous désirez c’est qu’il retrouve la raison. Parce que quoi que vous demandiez pour l’enfant, vous irez à l’encontre de sa volonté consciente.

Si vous demandez toutefois que vous soit apporté de nouveaux outils afin de comprendre au mieux la situation pour pouvoir dans un second temps accompagner au mieux votre enfant, vous aurez bien davantage de chances d’obtenir le résultat et l’aide souhaités.

Dans ce second cas de figure, il vous faudra accepter qu’une solution simple et rapide est illusoire mais une solution durable en revanche est à portée de mains.

Il y a quelque chose qui fait que votre enfant a décroché. Même si vous n’êtes absolument pas responsable de cette situation.

Il n’est pas possible d’ignorer le fait qu’il a préféré se laisser glisser alors qu’il y avait autour de lui plusieurs gardes-fous. 

Si vous voulez un conseil, évitez toujours d’aller à l’encontre de la volonté consciente, du libre-arbitre, d’un tiers en usant de la magie du Milieu. Il faut tenir compte de l’équilibre des énergies. 

Pour dire les choses franchement, c’est la magie sombre qui permet cela.

Au Milieu, rien ne peut justifier que votre opinion soit meilleure que celle d’un tiers sur sa propre vie, quelle que soit la situation en cause. Car il y a toujours une raison qui fait que le tiers n’est pas une victime. Il a permis ceci ou cela.

Maintenant, on peut vous solliciter. Auquel cas avant de dire oui ou non, évaluez tout de même la situation avec le plus d’objectivité possible. Évaluez toujours la situation.  

Et pour ceux qui se demandent comment agir de manière concrète, essayez un papier et un stylo. Pour démarrer. La vérité est qu’on n’a besoin d’aucun instrument. Quand vous priez vous n’utilisez pas d’instrument non plus.

« Et comment accuser le coup quand il n’a pas été tenu compte de l’équilibre des énergies ? »

En se demandant sous quel angle il aurait fallu voir la situation. Et en formulant une nouvelle requête si vraiment on estime nécessaire d’intervenir à nouveau.

Pour rattraper, il faut se dire je me suis trompé. Et ne pas fustiger ceci ou cela. Il faut reconnaitre s’être trompé. Parce que dès lors, on attire l’attention des entités du Milieu et on reçoit de l’aide. Ponctuellement, mais on en reçoit.

« Toi tu ne fais pas ainsi. »

Je l’ai dit franchement, je ne fais pas comme ça du tout. Moi je fais appel aux magies sombre et lumineuse dans ma pratique. Et je passe par des entités, je ne fais pas de manipulation directe.

« Pourtant tu sais manipuler les énergies. »

Oui, mais je n’en ai pas besoin en général. Je sais que beaucoup de personnes n’arrivent pas à faire comme moi. Alors, il vaut mieux commencer par la magie du Milieu, qui est la plus accessible si on n’est pas proche de la Lumière. Si c’est le cas par contre, vous constaterez avoir des facilités avec la magie lumineuse. « On » vous aidera à prendre conscience qu’une requête est mal formulée ou injustifiée.

Le retour n’existe pas en magie lumineuse, on est aidé à accepter ce qui est et à voir la situation sous d’autres angles.

Si vous êtes plus proches de l’ombre, vous aurez envie d’essayer la magie sombre. Voyez avec vos guides. Pour certains ce sera relativement facile, pour d’autres moins. Dans tous les cas l’usage de la magie sombre va de pair avec une initiation spirituelle. Et c’est tôt que vous êtes mis devant vos failles et vos limites.

« Pourquoi est-ce si facile pour toi la spiritualité ? Un jour il va falloir te poser la question. Pourquoi tout est accessible ? Tu sais même rattraper le coup pour un tiers qui a mal évalué la situation. Pourquoi tout est-il si simple ? Qui est-ce qui t’inspire ? Pourquoi es-tu si bien entourée ? Peu de médiums ont des Serviteurs en vérité. »

Je ne sais pas. Je sais juste que je sens la Source. Et que je me sens à ma place quand je m’ouvre de cette façon-là. Partager m’apporte une sorte de paix. Et j’aime bien aussi aider les autres. Mais ce n’est pas ce qui me motive. C’est vraiment ce sentiment de paix qui me donne envie de continuer. Comme si je faisais quelque chose de juste en tenant ce blog. Pas comme si j’accomplissais un devoir. Plutôt comme si de cette façon je permettais à des connaissances qui sont là, dans l’univers, d’être accessibles et donc comme si je faisais quelque chose de juste.  Tu comprends ?

« Tant que toi tu comprends. »

Merci à toi. 

Bonne journée à tous ;)  

Un vol de perdreaux par dessus les champs montaient dans les nuages… (air connu)

Un vol de perdreaux par dessus les champs montaient dans les nuages... (air connu) dans Vie magique 17060904351917181815085339

Bonjour à tous,

« Tu sais que si tu as besoin d’aide, nous sommes avec toi. », me rappelle Elédahiel.

Je sais.

« Tu as voulu aider des amis, qui rencontraient des difficultés sur leur voie spirituelle. »

Voilà. Ils avaient besoin d’une action. Je ne pouvais pas juste leur dire, voilà ce qui cause la situation qui te gêne. Ils n’avaient pas les moyens de modifier les choses.

« Donc tu t’es tournée vers des entités ? »

J’ai sollicité de l’aide. Je ne pouvais pas agir seule non plus. Les soucis évoqués dépassaient mes compétences de guérisseuse. J’avais besoin de magie.

« Pourquoi ? »

Parce que je ne trouvais pas de solution. Vu qu’il n’y avait pas de problème. C’est le chemin lui-même chaque fois qui présentait des difficultés. J’ai demandé qu’elles soient aplanies. Mais cela n’est pas de la guérison.

« C’est de la magie sombre. »

Je sais.

« Tu leur as dit ? »

Non, j’ai pris la responsabilité de l’action à ma charge. Il n’y a pas de contrepartie lorsque la demande vise à aider un tiers. Du moins pour moi. Et j’ai demandé, je n’ai pas exigé.

Ces personnes avaient besoin qu’on ouvre une fenêtre. Elles n’y parvenaient pas seules. Quand les choses sont trop dures pour moi, vous m’aidez. Je les ai aidés aussi. C’est tout.

Je sais que c’était de la magie sombre. C’est comme aider quelqu’un à moins souffrir après une rupture sentimentale, ce n’est pas de la magie lumineuse puisque la souffrance induite par la situation est naturelle et qu’en laissant le processus de deuil-guérison suivre son cours normal, la personne surmonterait seule la peine.

Ce type d’intervention, si mal réalisée, peut empêcher les gens de prendre conscience de certains blocages. Et les rendre dépendants de celui qui les a aidés.

« Tout à fait. »

Heureusement, je ne fais jamais rien moi-même et les entités qui ont fait le travail sont plus expérimentées que moi.

« Ma belle Sylvie… »

Lol !!!!

« Elles font les choses proprement en effet. Mais, ne choisis pas systématiquement la voie de la facilité. Ce type d’intervention doit rester le dernier recours, d’accord ? Si possible, expose la situation aux gens et laisse-les tenter de trouver la paix ou la solution par eux-mêmes, à partir de ce que tu leur auras dit. »

En général c’est ainsi que je procède.

« Quelle est la principale différence entre les magies sombre et lumineuse ? »

La magie lumineuse implique nécessairement l’acceptation de ce qui est. Du moment qu’on veut aller au-delà de ce qui est voire modifier une situation, c’est de la magie sombre.

« Et la magie du Milieu ? »

C’est le mauvais plan la magie du Milieu, c’est celle qui induit le système de l’équilibre des énergies et donc de la contrepartie. C’est vrai, pour obtenir il faut être prêt à renoncer à quelque chose. Ce n’est pas du tout celle que je préfère.

Au moins avec la magie sombre on va droit au but. Même s’il faut pouvoir l’utiliser. C’est beaucoup plus facile de passer par le Milieu souvent.

Le problème avec la magie sombre c’est qu’il faut de la puissance. Soit on l’a soit on fait appel à des entités et alors, il faut voir vers qui et comment…

Moi je suis très entourée, je n’ai pas de difficulté pour cette raison. Mais sans guide sombre proche, il vaut mieux passer par le  Milieu c’est un fait. Ou accepter ce qui est. Ce qui permet de se tourner vers la magie lumineuse. Seulement là, on ne peut rien exiger.

Il est seulement possible de demander. Et on peut se voir opposer un refus si la requête ne s’inscrit pas dans la continuité ou le prolongement directe de la situation que l’on souhaite impacter.

Un exemple simple, vous voulez que votre enfant ait son permis de conduire. Vous souhaitez solliciter un coup de pouce. Avec la magie lumineuse vous obtiendrez un non si vous demandez qu’il l’obtienne. Parce que ce qui importe c’est que le tiers que l’on souhaite impacter soit conscient de ce qui est bon pour lui.

Si vous demandez qu’il trouve en lui les ressources nécessaires pour s’accrocher, vous obtiendrez sûrement un oui par contre.

Si vous passez par le Milieu pour cette même demande, vous allez vous mettre un poids sur le dos, vous allez prendre à votre charge les énergies dures qui font que votre enfant peine à avoir son permis. Si vous voulez un conseil, évitez.

En faisant appel à la magie sombre, du moment que vous déployez la puissance nécessaire, l’enfant aura son permis. Après, il vaut mieux ne pas s’y prendre à l’arrache et solliciter l’aide de n’importe quelle entité parce qu’elle ne vous lâchera pas facilement.

Pour ma part je vais être honnête, en pareil cas de figure je fais appel à la magie lumineuse. Je l’ai déjà fait pour des proches. Il n’est pas nécessaire selon moi d’aller vers autre chose ici.

Mais devant d’autres types de problèmes, je me tourne vers la magie sombre. Quelqu’un qui me dit, je galère avec la kundalini, ça se passe mal, mes nuits sont difficiles…

D’entrée je ne lui dis pas, je vais t’aider laisse-moi faire. Je lui propose des solutions qu’il ou elle devra mettre en place seul(e). Mais quand cela ne suffit pas et que la personne me dit qu’elle n’en peut plus, je lui propose autre chose.

« La magie du Milieu est plus facilement accessible pour vous autres et implique effectivement discernement et mesure. Beaucoup de personnes ne veulent pas demander et ne savent pas exiger.

C’est ce que nous te dirons toujours de conseiller à tes lecteurs qui voudraient explorer une nouvelle part de leur spiritualité. »

Tu plaisantes ?

« Non. C’est une belle voie d’élévation spirituelle, qui conduit à prendre conscience de l’importance de différencier besoins et envies. Ainsi la notion d’équilibre des énergies se comprend de mieux en mieux à mesure que la pratique s’étoffe.

Toi tu évolues à un autre niveau pour dire les choses. Tu es entourée de Serviteurs, tu n’as pas besoin de faire ce type d’effort. Mais pour d’autres, il vaut mieux commencer par le Milieu et même se concentrer sur le Milieu. »

Parfois les gens devraient plutôt passer par la Lumière.

« La magie lumineuse implique l’acceptation de ce qui est. Regarde autour de toi, vous êtes nombreux à avoir besoin d’apprendre à accepter ce qui est. »

En passant par le Milieu on s’ouvre doucement aux autres…

« Voilà. Alors c’est vrai, le temps de comprendre que les énergies sont toutes liées et qu’une action entraine forcément une réaction, vous avez souvent de mauvaises surprises. Puis vous apprenez. Et vous faites de meilleurs choix. Avec la pratique et le temps. Vous comprenez également pourquoi il est important de laisser les proches commettre des erreurs, tomber, se relever. Pourquoi la haine et la vengeance ne vous apportent rien. Pourquoi le pardon et la compassion vous apportent plus facilement la paix que le ressassement.  

Vous comprenez pourquoi la fatalité n’existe pas et découvrez la puissance spirituelle qui est la vôtre en même temps que vous grandissez en sagesse.

Untel vous a quitté, vous êtes fâché. Soit. Cela remet-il en cause le fait que vous demeuriez une magnifique personne méritant d’être aimée et chérie ? Non. Seulement vous ne vous en rendez plus compte, vous êtes fâché.

Eh bien, avant d’accepter ce qui est à savoir que vous restez une magnifique personne, vous allez avoir envie que l’autre souffre aussi parfois. Est-ce la solution ? Pas si vous tenez compte du fait que les énergies sont toutes liées et si c’est de cette manière, en vous aliénant tout seul que vous devez le comprendre, c’est ainsi que vous le comprendrez. 

Aucun Serviteur sombre n’acceptera de te venger d’un ex. »

Je sais. Je sais aussi pourquoi. Je comprends ce que tu dis.

« Avec parcimonie les interventions. »

D’accord.

« Quand tu vois que les gens ont déjà fait seuls une bonne partie du chemin, pourquoi pas. Quand tu sens qu’ils sont au début d’une route ou d’un cycle, abstiens-toi. Tu ne leur rendrais pas service. »

Je comprends, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

Guide de voyage : La Thaïlande – Bangkok 1ère partie

Guide de voyage : La Thaïlande - Bangkok 1ère partie  dans Détente 17060902342717181815085845

Bonjour à tous,

Quand on m’a parlé il y a quelques mois d’un voyage en Thaïlande, je n’étais pas du tout emballée. C’était le dernier pays d’Asie que je souhaitais visiter, réellement le dernier. J’avais en tête le Japon, le Vietnam, le Cambodge, Bali et même Singapour, la Chine. La Thaïlande et ses plages pour touristes ne m’intéressaient pas. Il a fallu que l’on me relance pour que j’accepte. Même mes guides m’ont dit, tu devrais accepter.

Que j’aurais été stupide de ne pas m’y rendre. La Thaïlande est un magnifique pays, empli de paysages qui m’ont souvent rappelés ma belle Martinique. Là-bas les flamboyants rouges sont encore en fleurs alors que la saison débute chez moi. Ca m’a fait plaisir de voir tous ces arbres tandis que nous avancions en car.

Le climat et la végétation de cette région d’Asie sont proches de ceux de la Caraïbe. Ainsi que nous l’a fait remarqué le guide, contrairement à ceux qui arrivent d’Europe, nous n’avons pas été dépaysés par l’ananas, la pastèque, le melon, le litchi ou le ramboutan. Ni par les nombreux cocotiers et nous connaissions l’eau de coco.

Pour autant, malgré ce qui semblait familier, le dépaysement était bien là. Les visites ont démarré dès notre arrivée à Bangkok. Nous avons embarqué sur des barques afin d’emprunter le canal pour nous rendre au temple de l’aurore. Il y avait évidemment un autre chemin possible par la route, cela nous a toutefois permis de découvrir qu’initialement Bangkok était un village fait de maisons sur pilotis et certaines personnes vivent d’ailleurs toujours dans ce type d’habitation.  

Le temple de l’aurore est en travaux. Il n’est pas très grand également. Cependant c’était amusant et agréable de pouvoir s’y promener.

Le lendemain nous avons visité, avec trois tonnes d’autres touristes, le palais royal de Bangkok. Une superbe série d’édifices colorés, dorés et richement décorés. Comme les temples. Ce côté extrêmement clinquant que l’on retrouve partout quasiment peut paraitre kitsch tellement cela semble ostentatoire. Mais cela correspond au goût des Thaïs et les couleurs ainsi que les dorures ont toutes un sens.

Par ailleurs, le pays est actuellement en deuil. De grandes affiches représentant le défunt roi sont érigés dans toutes les villes et le long des routes. On trouve souvent également des rubans noirs et blancs dans les temples et sur les bâtiments officiels. Le deuil s’achèvera en octobre, avec le couronnement de son fils.

Aujourd’hui je vous présente des photos prises au palais royal, le long du canal et au temple de l’aurore.

Bangkok est une très grande ville, de plusieurs millions d’habitants. Il y a des embouteillages carabinés aux heures de pointe (je peux vous le dire !). D’immenses immeubles jouxtes parfois des quartiers entiers de très modestes habitations. Vous pouvez y trouver tout ce que vous voulez, vraiment tout.

Dans le prochain article je vous parlerai de ce que vous pouvez faire seuls si vous souhaitez y séjourner quelques temps.

Bonne journée à tous ;)  

17060902354517181815085846 dans Détente

17060902364417181815085847

17060902375417181815085848

17060902385617181815085849

17060902395717181815085850

17060902410717181815085852

6 mois

6 mois 17060811585217181815084283

Bonjour à tous,

« L’allergologue a immédiatement compris ton problème. », me dit Elédahiel.

Effectivement.

« Et ce matin tu n’as plus mal à la tête. Tu as mieux dormi également. Par contre tu te retrouves avec un long traitement. Cet eczéma qui reste attaché à ta cheville est l’indice clair d’allergies actives. 

Au moins tu te dis qu’après 6 mois à rechercher le médecin compétent qui pourrait te permettre de respirer à nouveau correctement et te débarrasserait définitivement des acouphènes et des douleurs aux oreilles, tu es sur la bonne voie.

Tu en as peu parlé mais encore hier, dans la journée d’hier, tu avais du mal à respirer. Et quand tu essayais de moucher, il ne se passait rien.

C’est une des particularités des allergies respiratoires.

Cela faisait donc 6 mois que tu avais du mal à respirer. Il était normal que tes oreilles soient atteintes aussi. Comme ta gorge.

Tu en étais arrivée à avoir la migraine et la nausée.

Comme quoi, quand quelqu’un dit qu’il a mal… »

Mais ça faisait des mois que je disais cela, je disais que j’avais mal. On m’a prescrit des anti-dépresseurs la dernière fois que j’ai expliqué que je faisais une crise d’hyperacousie.

Qui n’ont fait disparaitre aucun symptôme !

Et les seules fois où on m’avait prescrit des traitements anti-allergiques, c’était pour une journée et une semaine. Pourquoi aurais-je inventé que j’étais malade ?

Même mon chef au travail a compris très tôt que je souffrais d’allergies respiratoires.

Ah c’était le parcours du combattant. 6 mois, alors que dès le départ j’ai consulté. L’allergologue m’a demandé depuis quand j’étais malade et quand j’ai répondu décembre il a souri et a répondu que la brume de sable est là depuis décembre.

Quand est-ce qu’elle s’en va ? Bientôt j’espère. J’ai besoin d’air frais lol.

« Soigne-toi. »

C’est ce que je fais.

« Et plus tard, pas maintenant, nous parlerons de la symbolique de la difficulté à respirer. Qui renvoie en fait à l’impression de ne pas savoir comment exister dans ce monde.

Il y a eu d’autres épisodes de brumes et de nuages particuliers par le passé, tu n’avais jamais réagi aussi fortement.

Et ce qui serait bien ce serait que tu ne sois plus autant affectée dans le futur.

Soigne-toi tranquillement. C’est ce qui compte le plus à cet instant.

Tu as rencontré l’allergologue au moment où tu t’es ouverte à la possibilité de devenir photographe professionnelle, tu as vu ?

Contrairement à d’autres, tu n’as pas pris un gramme en Thaïlande. Tu reviens comme tu es partie…

Et ton entourage te trouve pourtant amincie.

Il n’est pas possible de se fier au regard d’autrui pour avoir une image fiable en fin de compte. 

Ce sont les éléments concrets qui s’expriment le plus justement en certaines circonstances.

Ton chef avait vu juste. Parce qu’il connait le sujet.

Toi, tu connais d’autres sujets. Fais ce que tu as envie de faire. Comme tu as envie de le faire. C’est ce qui te réussit le mieux.

Et soigne-toi tranquillement. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

12345...338

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause