Archive de l'auteur

Identité artistique

Identité artistique dans Créations 17060711505517181815080949

Bonjour à tous,

« Alors Sylvie, toujours en congés, tout va bien ? », me demande Elédahiel.

Oui, très bien. Je suis contente, je vais avoir besoin de ces quelques jours pour me remettre totalement de la fatigue et du décalage horaire. Toutefois je sais que cela ira.

« Et tu as rendez-vous chez l’allergologue. Ce qui tombe bien vu que ce mal de crâne ne te quitte plus depuis ton retour. »

J’avais bien remarqué. Je pensais que c’était la fatigue. Mais vu que j’ai aussi le nez pris…

Enfin, ce n’est pas grave, je vais me soigner tranquillement.

« Tu as envie d’aller prendre de nouvelles photos. »

Oui !

« C’est bien. Tu vas t’inscrire aux cours l’an prochain ? Pour suivre cette petite voix qui te suggère de devenir photographe professionnelle ? »

Oui, j’y songe en effet. Pourquoi pas, j’adore la photo. Et quand j’étais à Chiang Mai il y a quelques jours, j’ai eu une sorte de révélation en observant un immeuble le long de la rue.

On peut raconter des histoires avec des photos. Et je voudrais raconter des histoires avec des photos. Tu comprends ?

« Ce qui est intéressant c’est que toi, tu le comprennes. Prendre des cours avec un projet tangible derrière, c’est ce qui te permettra de trouver la constance et de tout mettre en œuvre pour concrétiser ce projet. Il te reste encore à trouver ton identité artistique car tu ne la connais toujours pas.

Mais tu avances et tu as du temps devant toi. Tu es donc plus sensible à l’idée d’un court voyage dans la Caraïbe dans les prochains mois afin d’explorer les contours de cette identité artistique ? »

Effectivement, je me dis que vers novembre, à Curaçao par exemple. Je ne connais pas et ce serait un plaisir de découvrir tout en me laissant porter par mes envies de photographe.

Du moment que je me sens inspirée, c’est bon.  

« Ou le black friday à Porto Rico. »

Non, les tarifs ridicules des hôtels juste à cette période ont fini de me dissuader. Même aller à Miami serait plus simple. Mais prendre en photo le délire des soldes, ce serait intéressant. Étant une fashionista moi-même, ce n’est pas un regard ironique ou moqueur que je porterai.

« Va à la Dominique. »

Non, je n’ai toujours pas envie d’y retourner.

« Alors il faudra que tu le fasses pour revenir sur une meilleure impression. Tu veux partir seule n’est-ce pas ? »

Oui, avec quelqu’un ce serait plus compliqué. Encore que souvent les gens me suivent quand je veux prendre des photos c’est vrai…

« En tout cas tu as bien raison de te tourner vers ce qui t’inspire et c’est la photo. Quelque chose que tu aimes. Tu es contente ? »

Oui.

« Tu verras bien quelle porte tu parviens à ouvrir. »

C’est ce que je me dis.

« Va tranquillement d’accord ? Tu as du temps. Fais ce que tu as envie de faire. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

Prendre ce qui vient

Prendre ce qui vient 17060610071017181815080231

Bonjour à tous,

Il fait beau, il fait chaud et les oiseaux chantent. J’ai hâte d’aller à la mer.

« Tu as oublié un des mots tabous indiqués par Camille et Liliane. », me dit Elémiah.

Ah oui c’est vrai, il y a un superbe soleil en outre. 

« Elles ont dit qu’elles trouveraient une pénalité. »

Même pas peur ! Elles sont loin lol !

« Ca t’a fait plaisir de les revoir tous les trois. »

Oui. On ne se voit pas souvent mais je les aime bien.

« Et tu les as connus via ton blog. »

Oui !

« Vous avez pris des photos que tu as montré à ta mère. »

Oui. Elle m’a dit, ah, tu as profité pour voir des amis !

« Quand iras-tu passer de vraies vacances à Paris ? »

Ouh là, ce n’est pas prévu lol. J’y vais entre deux avions en fait. Je ne reste jamais.

« On t’a demandé si tu retournerais y vivre. »

Je ne l’envisage pas pour l’instant.

« Mais tu pourrais envisager quelques jours à Paris. »

Oui, un séjour d’une ou deux semaines. Parce que si je viens je serai obligée de descendre sur Marseille, tu le sais. Ce serait l’an prochain ceci dit. Cette année, je vais me cantonner à deux voyages importants.

« Tu as hâte pour la croisière ? »

Non, je suis bien pour l’instant, je rentre tout juste, je ne suis pas pressée.

« Tu accepterais de rencontrer d’autres lecteurs ? »

Des personnes avec qui j’ai sympathisé, oui, je serais ravie. Une rencontre spéciale blog, non par contre. Ce serait bizarre je trouve. 

« Tu jouerais les conférencières, comme d’autres blogueurs. »

Je ne participe à aucun évènement spécial blogueurs, je ne cherche pas à développer un réseau autour de mon blog. Dans ma tête c’est toujours un blog personnel. Je ne suis pas conférencière, je ne le serai jamais. Je DÉTESTE m’exprimer en public et en plus, je n’ai rien de spécial à dire. Je n’ai donc pas de quoi animer une telle rencontre.

  »Par contre rencontrer Isabelle, tu aimerais bien. »

Oui !

« Ou d’autres. »

Oui.

« Les rencontres amicales, tu apprécies. »

Oui.

« Du coup même les questions de Camille ne te dérangent pas. »

Lol ! L’an dernier déjà elle m’avait posé une question de ce type. Cette année elle voulait savoir pourquoi le célibat ne me dérange pas plus.

« Parce que ce n’est pas un poids sur tes épaules. C’est plutôt le détail qui intrigue tout le monde et qui te vaut des questions auxquelles tu ne peux pas apporter de réponse. »

Je te jure…

« Il y a des personnes qui se demandent comment tu es dans la vie. »

Je suis comme elles. Je suis comme ces personnes. Sur d’autres blogs j’ai déjà pu lire que certains se demandaient à quoi pouvait ressembler la vraie vie d’un blogueur.

Il ne faut pas chercher midi à 14h parfois. Je n’ai pas une vraie vie et une fausse vie. J’ai une seule vie, comme tout le monde. Et il se trouve que dans cette vie, j’ai pour loisir un blog. C’est tout.

Les autres aussi ont des loisirs, des activités qui leur tiennent à cœur.  Je fais ce que j’aime, comme tout le monde.

« Certains se demandent comment ça se passe dans ta tête. »

Lollllllllllllll !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Cette question m’a toujours fait rire. Ca se passe très bien, merci. Ce n’est pas la cacophonie. En plus je sens vos mots, je ne les entends pas. J’ai déjà expliqué que j’étais clairsentiente.

« Et comment ça se passe dans ton cœur ? »

Mon cœur ? Ca va bien.

« Tu veux que nous allions voir ta salle de bain ensemble ? »

Ouh la, ce n’est pas urgent je dirais, elle est propre aux dernières nouvelles. Cela me suffit.

« Juste un instant. »

Ok…

En fait, elle est chouette, il y a une baignoire au beau milieu avec un bain moussant tout prêt, c’est marrant. Et ça sent bon. Et il y a une sorte de lumière toute douce.

Je l’aime bien ! Elle est enfin vraiment bien ! Je suis contente. 

« Tu as envie de goûter le bain moussant ? »

Oui !

« Tant mieux alors. Il y a tout ce qu’il faut tu as vu, de la lumière, un peignoir sur ton dos quand tu t’y visualises… »

Lol !

« Tu te verrais bien l’utiliser comme ça ? »

Oui, sans problème, elle est belle et on a envie d’y passer du temps. 

« Tu vois qu’elle est bien ta maison maintenant. Tu peux y être bien. »

Oui.

« Qui sait de quoi la vie sera faite. Le mieux est de prendre ce qui vient et de savourer. Comme une jolie rencontre amicale qui s’achève près de la tour Eiffel. »

Lol !

« Passe une douce semaine. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Ce qui me plait vraiment

Ce qui me plait vraiment 17060604043117181815078929

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu rentres de vacances et il ne reste que 91 € sur ton compte courant ? Le 5 du mois ? Heureusement, tu avais prévu le dépassement de budget. », me dit Lauviah.

Comme tu dis, heureusement ! Je n’en reviens pas, je bosse durant des mois et en 15 petits jours…

Lol !!!!!!! Je ne sais pas pourquoi je n’arrive jamais à respecter le budget. En même temps, j’aurais regretté de n’avoir pas acheté cette bague. Ou ces boucles d’oreilles.

Ou ces sacs. Ou le bouddha en argent. Ou la broderie en soie.

Je crois que j’arrive à voir ce qui s’est passé…

Mais tu sais, je travaille, je dépense. C’est mon argent.

« C’est bien certain. Tu as le droit de dépenser ton argent comme tu le souhaites. Tu as vraiment renoncé à la console de jeux alors ? »

Après la bague et les boucles d’oreille ? Je te rappelle que j’ai aussi des courses alimentaires à faire.

Et j’avais dit que je serais raisonnable en plus quand on est entré dans la bijouterie. Mais Super-Vendeuse a l’œil. C’est seulement après coup que j’ai réalisé qu’elle m’observait. Au départ je ne comprenais pas sa technique. Elle m’avait dit de faire le tour, de prendre le temps de regarder mais elle m’a poussé à quitté une vitrine pour une autre.

En fait elle attendait qu’un bijou accroche mon regard. C’est cela qu’elle observait. Je n’ai jamais eu besoin de lui dire quoi que ce soit. Alors que mes yeux s’attardaient sur une petite bague en or et saphirs, elle a sorti sa clé, ouvert le placard et m’a proposé de l’essayer. Ce que j’ai fait.

J’avais à peine passé la bague à mon doigt qu’elle avait déjà converti le prix en euros. J’ai oublié de préciser que la totalité des vendeuses de cette boutique sont polyglottes. C’est une grande enseigne en Thaïlande, qui dispose de sa propre mine de jade notamment.

Quand elle m’a annoncé le prix, il me convenait et j’ai eu la mauvaise idée de lui dire, ça va.

Elle m’a entrainé vers la vitrine suivante, après les saphirs les rubis. Je n’ai pas eu besoin de chercher, elle a su trouver LA bague avant que je n’ai le temps de regarder la vitrine.

Elle avait noté mes goûts, la somme que j’étais prête à mettre et alors que je me disais que de toute façon j’avais trouvé, elle a sorti cette bague en or, rubis et diamants. Évidemment, plus chère que l’autre sans que la différence de prix ne soit trop rédhibitoire. On va dire ça. Parce que de toute façon elle m’a plu dès que je l’ai vue.

Il y a une chose que je ne comprends pas, pourquoi les autres ont eu l’occasion d’acheter des améthystes ou ce type de pierres ? A quel moment est-ce qu’ils les ont vues ?

Ils n’ont pas commencé la visite par les saphirs jaunes ? Je lui ai demandé de me montrer du jade puisqu’on était en Thaïlande, elle a répondu les rubis aussi viennent d’ici.

« Oui, elle t’a incité à regarder les pierres précieuses. Le saphir bleu est moins cher que le rubis. Tu l’as dit, elle t’a observée. »

Je sortais d’une randonnée dans la boue et sous la pluie, je n’avais pas pu me changer…

Le seul jour où il pleut en matinée c’est le jour de la rando…

« Elle ne s’est pas arrêtée à ton aspect. Elle a remarqué que tu appréciais les bijoux. A la manière dont tu regardais la vitrine. Ensuite quand tu avais cette bague au doigt et qu’elle t’a fait part du prix, tu as dit ça va. Autrement dit, un peu plus ça pouvait aller aussi. »

J’ai eu le temps de comprendre que j’avais eu tort de répondre ainsi. 

« Oui ou non. Elle savait que tu pouvais t’offrir une pierre précieuse, c’est son travail de déceler cela. Elle ne t’a pas conduite vers les améthystes parce que ce n’était pas nécessaire.

Elle ne t’a pas non plus proposer d’acheter de l’or 14 carats. 

Tu as acheté une belle bague, fine comme tu aimes mais qui se remarque. D’autres aussi se sont faits plaisir d’ailleurs. »

Seigneur, Lauviah je connais maintenant le sens véritable de l’expression, faire chauffer sa carte de crédit. Au début je ne comprenais pas, je me disais certains sont carrément riches parmi nous ! 

J’ai vu des diamants, des rubis, de l’or…

Je me disais eh bien, je vois le prix de ma propre bague, comment font donc tous ces autres ! L’argent coule à flots chez eux, ils ont bien de la chance.

C’est après que j’ai su. C’est chacun qui voit et qui sait comment gérer son compte.

J’ai déjà acheté des bijoux à crédit aussi, je ne juge personne. Il faut se faire plaisir.

J’ai également acheté là des cadeaux pour mes parents et un petit bracelet et un pendentif en argent pour moi. Des objets nettement moins onéreux lol.

« Pas comme les boucles d’oreilles de l’argenterie. »

J’avais dit là encore que je serais raisonnable et je l’ai été au départ, j’ai acheté cette petite bague toute mignonne et simple. Seulement la boutique était grande et quand la vendeuse a dit qu’ils vendaient aussi de l’or, j’ai voulu regarder ce qu’ils avaient…

Elle m’a fait une super réduction ceci dit, il aurait été stupide de ne pas y aller. Et puis, j’ai suivi votre conseil.

« Qui était ? »

Profite de tes vacances et fais en sorte de ne pas avoir de regret. Eh bien voilà, j’ai fait tout comme vous avez dit. Du coup, 91€.

De toutes façons je réalise que le budget des vacances, c’est un chiffre indicatif en fait. Ca nous donne une idée du minimum à dépenser. Voilà.

Pas taper. Heureusement que j’ai un autre compte. Je ne peux pas finir le mois avec 91€.

Pourtant j’ai acheté nettement moins de choses inutiles.

« C’est vrai, nous voyons que tu t’es tenue à ta résolution de n’acheter que des choses qui te plaisaient réellement. Donc tu ne reviens qu’avec des objets qui te font réellement plaisir. C’est bien. 

En outre, tu avais laissé de côté de quoi revenir sereinement. Alors ce n’est pas grave si tu as dépassé ton budget initial. Nous avons vu que tu as fait le travail qui consistait à te demander avant certains achats si c’était vraiment ce que tu voulais.

Alors que tu es plutôt une acheteuse impulsive. 

Seulement cette attitude te conduit de manière naturelle vers des achats plus onéreux et de meilleure qualité également. Nous ne t’aurions pas laissé acheter une bague de ce montant qui aurait été un pis aller, sache-le.

Ni une bague moins chère mais qui t’aurait moins plu.

N’aie pas peur de ce que tu veux dans la vie. Ose désirer ce qu’il y a de meilleur. Tout en restant confiante et réaliste. Nous pouvons te le dire, tu as vu certains faire des dépenses parce qu’ils ne voulaient pas être les seuls du groupe à ne rien acheter.

Ils ont préféré se mettre en difficulté.

Nous savons que ce n’est pas ainsi que tu abordes tes achats et c’est heureux. 

Tu retournerais en Thaïlande ? »

Je vais en parler, c’est un pays sublime, que j’ai pris plaisir à découvrir, ce serait une joie d’y retourner et même d’aller à la rencontre d’autres pays d’Asie.

« Tant mieux, tu verras où tu te rends l’année prochaine et dans quelles circonstances. Avant cela tu as ta prochaine croisière, déjà payée. Il ne reste qu’à s’occuper du budget vacances. »

Lol !!!!

« Dans la joie toujours, tu sais que tu peux te faire confiance, tu as compris que tu peux acheter uniquement ce qui te plait vraiment. »

Merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

Savoure le présent

Savoure le présent  17052112135017181815052181

Bonjour à tous,

Cette semaine on se ballade au Prêcheur, dans le nord de la Martinique. 

« Tu aimes les ballades en pleine nature ? », me demande Sélène.

Tu sais bien que oui.

« Et sentir l’air marin ? »

J’adore !

« Alors tu es capable d’apprécier l’instant. L’instant qui t’est offert et qui est un don précieux, presque autant que la capacité de rêver.

Profite donc de l’instant et savoure les rêves qui peuvent découler des énergies de calme et de paix.

Tu comprendras un jour que si rien n’arrive par hasard, c’est la volonté allié à l’amour et au choix qui permettent de faire tourner la roue.

Il n’y a pas de fatalité car vous disposez de plus de moyens que vous ne le pensez.

Pas pour faire ce que vous voudriez à l’instant qui vous arrangerait mais bien pour tirer parti de chaque situation, plaisante ou non. 

Savoure le présent non pas parce qu’il pourrait ne pas durer mais bien parce que tu as le droit de profiter de chaque occasion de rire et de sourire.

Et surtout tu as le droit d’en créer. »

Merci Sélène.

Bonne journée à tous ;)

La paix

La paix dans Mes poèmes 17052011563817181815052176

Et dans le silence, le calme, enfin,

Je retiens mon souffle un instant,

Comme pour capturer ce moment,

Puis je réalise, la paix, ne demeure rien d’autre,

Je souris et me lève doucement. 

La mer ou la campagne ?

La mer ou la campagne ? dans Vie magique 17052011495317181815052167

Bonjour à tous,

Déjà samedi, l’occasion de me demander si je préfère la plage ou le shopping…

Dur dilemme n’est-ce pas ? 

Je vous en propose un autre. Il fait beau, il fait chaud et vous avez le choix entre une journée entre une journée à la campagne et une autre au bord de l’eau.

Que choisissez-vous sachant qu’à la campagne vous serez seul alors qu’à la mer, un tiers dépendant vous accompagnera ?

Et qu’attendez-vous de cette journée finalement ?

Je répondrai à ceux qui tenteront ce petit jeu.

Bonne journée à tous ;)

Au travers mon miroir

Au travers mon miroir 17052011402417181815052155

Bonjour à tous,

Récemment quelqu’un m’a confié ne pas aimer sa vie. Mon propos n’étant pas tourné vers les raisons évoquées, je ne développerai pas ce point. Par contre, j’ai choisi de tourner le miroir vers moi, car ses mots m’avaient touchée.

Je me suis demandée si j’aimais ma vie. Il en ressort qu’il me serait vraiment aisé de faire la liste de tout ce que je voudrais voir changer ou dont je voudrais pouvoir me débarrasser.

Mais de manière plus surprenante, il en ressort aussi qu’il me serait tout aussi aisé de faire la liste, plus courte et plus lourde, de tout ce qui fait que je ne souhaite pas échanger ma vie avec un tiers.

Je me dis qu’à côté de toutes les choses que je n’ai pas faites, il y en a des tas que je ne pensais pas parvenir à faire un jour. Et cela me rend heureuse.

Le chemin est différent de celui que j’aurais dessiné à 20 ans et je ne peux que constater que je ne suis pas devenue une princesse comme je le souhaitais quand j’en avais cinq.

Toutefois il y a également une chose dont je ne voulais pas et je constate aussi qu’elle ne fait pas parti de ma réalité.

Quand j’étais enfant j’avais besoin de rêver et de croire qu’il me serait possible de réaliser ces rêves.

En fait, j’en réalise d’autres. Ceux dont on me disait que je pouvais les oublier. Comme voyager autant que je le voulais.

Seulement on dirait que je réalise ces petits et grands rêves dans un ordre bizarre, loin de celui que j’aurais consciemment choisi…

Quel ordre est-ce donc là ?

Au fond est-ce important, je ne crois pas. Un autre message qui m’est rappelé très régulièrement est que tout arrive toujours au bon moment.

Dans les moments de frustration, ce message fait à peu près autant de bien que chaque jour est un présent à chérir.

Mais dans les moments calmes, on en saisit la portée. Si bien qu’à mesure que le temps passe, il y a moins de moments de frustration.

Bonne journée à tous ;)  

Signes du ciel

Signes du ciel 17052011031317181815052132

Bonjour à tous,

Aujourd’hui quelqu’un m’a dit attendre que son dernier enfant finisse ses études pour pouvoir enfin voyager et profiter de la vie. Car cette personne subvient seule aux frais engendrés par les études de cet enfant. Et bien qu’elle n’ait aucun regret, elle me disait attendre la fin de cette situation depuis plusieurs années maintenant.

Est-ce que voyager c’est profiter de la vie ? Ou est-ce que casser la routine, c’est profiter de la vie ?

Elle me parlait du fait qu’elle avait envie de partir, n’importe où, de voir et faire autre chose. Autre chose que quoi ? 

Que de se lever chaque matin dans l’espace qu’elle connait par cœur ? Que de se rendre sur son même lieu de travail chaque jour ? Que d’aller faire ses courses à la même fréquence chaque semaine et dans les mêmes supermarchés ?

N’importe où pour voir et faire autre chose…

Je me souviens avoir demandé qu’un changement survienne dans ma vie, je ne savais pas lequel mais un changement.

A ce jour j’attends encore ce changement providentiel ou le signe du ciel qui me permettra d’y croire encore.

Cette personne dont je vous parle sait que son dernier enfant n’a plus qu’une année d’étude devant lui. Elle voit une échéance et au-delà, une issue.

C’est en se raccrochant à cette échéance, cette issue qu’elle parvient à se dire que sa vie va connaitre un tournant.

Elle se prive depuis tant d’années car avant cela, il avait fallu élever les enfants, elle désire maintenant voir autre chose.

C’est plus facile de pouvoir se raccrocher à une issue et à la certitude que de toute manière, la situation va forcément évoluer.

Dans le bon sens on imagine.

Pourtant un tiers, alors que ses enfants ont achevé leurs études, attend toujours qu’ils trouvent du travail et qu’à son tour il puisse profiter de la vie.

Il ne voit pas le bout pour l’instant et cela affecte son humeur autant que son moral.

Quand il n’y a pas d’échéance et donc pas d’issue prévisible, à quoi se raccrocher ?

C’est dans ces moments-là qu’on est à l’affut des signes du ciel. Je l’ai été moi-même.

Malgré des messages simples et clairs, qui ne correspondaient surtout pas à ce que j’aurais aimé entendre.

Voilà ce que j’entends aujourd’hui, chaque jour est un présent à chérir.

C’est mon message du moment. Pas d’échéance, rien à attendre.

Comment réagir ? Suis-je satisfaite ?

En fait oui, ce message me va, maintenant.

Quand je l’entendais il y a quelques années, je voyais les choses autrement.

Heureusement, on peut toujours voir les choses autrement.

Bonne journée à tous ;)

Guide de voyage : le bon état d’esprit

Guide de voyage : le bon état d'esprit dans Détente 17052008570417181815051946

Bonjour à tous,

Autre point super important en voyage, l’état d’esprit.

Ne soyez pas de ces personnes qui partent pour enfin se sentir bien, pour enfin respirer, pour enfin profiter, pour enfin n’importe quoi. Souvenez-vous qu’il n’y a rien de plus collant que nos bagages encombrants. Ils nous suivent où qu’on aille.

Les vacances se passeront toujours bien si vous êtes bien. Toujours.

Alors moi aussi je les attends avec impatience, je me réjouis des bons moments à venir. Seulement je n’oublie pas que les bons moments, il doit y en avoir tous les jours, chez moi.

Un jour où l’autre on rentre de vacances et alors qu’est-ce qui se passe, on déprime ? Vous n’avez pas besoin de ça et moi non plus.

Le coup de blues d’après les vacances n’est pas une fatalité.

Souvenez-vous de la première partie de ce guide. On a vu ce qui était nécessaire pour partir, on va voir ce qui est nécessaire pour revenir.

- Faites des courses alimentaire : ne vous infligez pas la corvée du supermarché juste en rentrant de Punta Cana. Avant de partir, achetez des aliments secs qui se conserveront facilement et quelques conserves qui vous donneront du répit avant de devoir reprendre le chemin du magasin.

- Achetez un livre sympa : vous ne l’emportez pas avec vous, il va vous attendre sagement à la maison et lorsque vous le verrez en rentrant des vacances vous vous souviendrez que ce n’est pas la fin des moments agréables.   

- Changez les draps : avant de partir, changez vos draps et faites le lit. Quand vous reviendrez, ce sont des draps propres qui vous attendront.

- Occupez-vous du linge : profitez de l’excitation des vacances à venir pour faire du repassage et ainsi faire en sorte qu’à votre retour, vous sachiez que vous n’avez pas à vous en faire, vous n’avez pas à courir, vous aurez de quoi vous habillez le lendemain et le jour suivant. Vous pouvez faire la lessive des vacances sans penser que vous avez besoin de ceci ou cela.

- Avant de partir et donc de fermer la maison, puis à votre retour, ouvrez toutes les fenêtres : pas juste pour aérer, c’est aussi une façon de laisser aller les énergies.

- Pendant les vacances, achetez-vous un cadeau que vous ferez emballer : le jour de votre retour, quand vous le souhaiterez, défaites le paquet. Vous serez obligé de sourire.

- Oubliez les résolutions, vivez l’instant : en vacances on se dit parfois, c’est décidé je me remets au sport, je mange sainement, je vais me lancer dans telle activité, je passerai plus de temps avec conjoint et enfants…

Le fait est que si vous ne l’avez pas fait jusque là, dans votre environnement habituel, c’est qu’il y a une raison. Profitez de votre envie de faire du sport, de manger autrement, de faire telle activité ou de passer du temps avec vos proches au moment où cette envie se manifeste. Vous aurez le temps de voir le reste.

- Faites vos bagages sur plusieurs jours : ne courez pas, prenez votre temps, savourez les préparatifs et n’hésitez pas à vous demander ce que vous voulez porter, avec quoi, si vous voulez un nouveau short offrez-vous ce short, vous partez pour vous faire plaisir, vous n’avez pas besoin de pression. 

- A bas le régime : ne vous culpabilisez pas pour une glace de trop ou une énième pizza. Vous êtes en vacances, les règles changent. Et c’est l’occasion de vous demandez si celles que vous vous imposez au quotidien vous rendent heureux, vous permettent d’être bien dans votre vie. 

- Gérer la culpabilité : il arrive que certains profitent des vacances pour faire ce qu’ils ne feraient pas dans leur vie de tous les jours. C’est à chacun de savoir s’il faut plus de courage pour vivre ce que l’on veut ou pour rester dans le moule. C’est à chacun de savoir ce qui est le plus confortable.

Les vacances ce n’est pas la liberté. Parce que cela signifierait qu’au quotidien on vit en prison. Pourquoi vit-on en prison ?

Les vacances ne devraient être qu’un plus. Pas le moment de vivre enfin. On ne peut pas partir avec le bon état d’esprit si c’est ainsi qu’on part. Il faut rentrer un jour.  

Et il vaut mieux être content ce jour-là donc, parfois, il peut être nécessaire aussi d’emporter un carnet. Vous verrez ce que vous y mettrez, des dessins, des mots…

Peu importe. Ce qui compte c’est d’être bien sur place comme en rentrant à la maison.

Bonne journée à tous ;)

Guide de voyage : la destination

Guide de voyage : la destination dans Détente 17052008171917181815051910

Bonjour à tous,

Après le strict nécessaire à emporter, il est temps d’aborder la question du choix de la destination. 

Honnêtement pour ma part ces dernières années, l’occasion a souvent fait le larron. J’ai eu des opportunités, je les ai saisies. Toutefois mon prochain voyage est la suite d’une simple idée et non pas une opportunité.

Cela suffit aussi, me suffit aussi. J’aime voyager. Alors, peu importe la destination en fait, je suis très bon public à ce niveau. On me dit, on organise un circuit ou une croisière, je réponds je viens.

Pour d’autres toutefois je sais que le choix est moins évident, pour diverses raisons.

Appelons tout de suite un chat un chat, le budget est un critère non négligeable pour beaucoup d’entre nous.

Je vous dis que quand on me propose un circuit sympa j’y vais, mais je vous rappelle que je n’ai toujours pas mis les pieds en Océanie.

Le prix compte alors il ne faut pas avoir peur de se demander si on veut réellement partir cette année, si on est prêt à patienter ou se serrer la ceinture quelques mois pour aller ici plutôt que là ou encore si on a réellement envie de s’offrir un beau voyage ou si on ne souhaite pas simplement une coupure agréable.

Quand on sait à peu près ce que l’on désire vraiment, reste à tenir compte de la période de l’année. Si vous êtes célibataire ou sans enfant, le choix sera toujours plus vaste et plus simple.

Partir hors période présente des avantages et permet de songer à des destinations nettement moins agréables en juillet-aout (Dubaï).

Avec les enfants il faut penser à l’école, comme par enchantement les billets sont plus chers pendant les vacances scolaires et il faut être plus regardant sur l’hébergement. Il y a des hôtels parfaits pour les familles. Alors que d’autres…

Ensuite, préfère-t-on partir seul, en couple, en famille, entre amis, en groupe ?

Seul ou en couple, c’est le plus facile. Seul, vous faites ce que vous voulez, en couple vous avez envie d’être ensemble. En famille, si c’est avec les enfants, je connais deux écoles.

Certaines personnes choisissent des complexes hôteliers dans lesquels il est possible de faire garder les enfants toute la journée. Ainsi le couple se promène tranquillement.

D’autres personnes veulent passer du temps avec leurs enfants et souvent ces mêmes personnes veulent continuer à mener une vie de famille. Le mieux ce n’est pas l’hôtel dans ces cas-là. Par contre il faut prévoir un budget nourriture conséquent de manière à pouvoir souvent manger dehors.

Si je me fie à ce que j’entends, personne n’aime faire en vacances ce qu’il faut faire à la maison toute l’année. L’option appartement privé avec budget resto + femme de ménage à la fin du séjour semble assez populaire.

Mais en pareil cas de figure, songez carrément à la croisière. Il n’y aura ni cuisine ni ménage à faire. 

Pour ma part et malgré le fait que je n’ai pas d’enfant, je trouve dommage de partir avec eux et de les faire garder tout le temps. Il y avait peut-être une autre option à ce moment-là…

Entre amis, il faut bien choisir les autres couples ou les personnes avec lesquels partir. Untel si sympa quand on le voit de temps en temps pourrait finalement vous taper sur les nerfs et ce serait bien dommage.

En outre il faut des amis qui aiment les mêmes choses que vous en vacances. C’est dur de devoir faire des compromis à certains moments.

En fait il peut même être difficile de partir avec les « mauvais » amis. Certains ne comprennent pas que leurs habitudes puissent nous irriter ou bien l’inverse.

Partir en groupe, en voyage organisé par exemple, tout le monde n’aime pas. Il est vrai qu’il faut un certain état d’esprit mais justement, par expérience je peux vous dire qu’il peut être plus facile de partir avec des inconnus qui ont ce fameux état d’esprit qu’avec certains amis.

Ce n’est pas la personne fermée, maniérée, à cheval sur le moindre détail qui part en voyage avec des inconnus. Il faut voir cela aussi.

Ce sont souvent des gens plutôt sympa. Ou c’est moi qui ai toujours eu de la chance.  

Par contre le truc super énervant quand on part à plus de deux, ce sont les gens qu’il faut attendre. Cela m’énerve à un point que vous n’imaginez pas. Surtout quand ces personnes arrivent comme des fleurs, sourire aux lèvres.

Moi, si on me dit d’être là à 14h, je suis là à 14h. Je n’arrive pas à 14h20, sans même m’excuser.

Quand ce sont des inconnus, on se dit que les gens sont légers. Quand ce sont des amis, une fois, deux fois, trois fois…

Je ne fais pas d’esclandre. Par contre, je ne repars pas avec eux. Pour quoi faire ?

J’espère que tout le monde aura compris que j’exclus ici le cas de figure où le retardataire a eu un problème.

Bon, donc on sait ce qu’on va chercher, où et avec qui, reste à savoir ce que l’on compte faire sur place.

La montagne ce n’est pas la mer ou la campagne. Voire une capitale bruyante.

Certaines personnes se disent déçues en rentrant de vacances car elles n’ont pas fait ou vu ce qu’elles avaient espéré.

Mais qu’avaient-elles espéré ? De quelle manière s’étaient-elles renseigné avant de partir sur les activités possibles et disponibles ? Sur l’environnement également ? Sur la météo à cette période ?

Il y a des gens qui vont à Punta Cana en juillet aout. De beaux complexes hôteliers, des plages pour touristes, je peux comprendre.

Seulement cette période qui correspond à l’été en Europe et Amérique du Nord (et donc aux fameuses vacances scolaires), c’est la période cyclonique aux Antilles, il faut le savoir également.

Pour ne pas être déçue ou le moins possible, il ne faut pas hésiter à aller au-delà des seules infos fournies par l’agence de voyage et faire des recherches.

Il faut aussi se montrer réaliste dans ces attentes. Vous savez dans quel type de vacances vous avez investis. Il n’y aura pas de cygne en serviette ou de carré de chocolat sur votre lit à votre arrivée dans n’importe quel hôtel.

De même, souvenez-vous que ce n’est pas parce que vous aurez choisi le grand complexe avec de multiples activités que vous vous éclaterez mais parce que vous arrivez avec le bon état d’esprit que vous serez bien où vous avez choisi de séjourner.

Bonne journée à  tous :)  

  

12345...338

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause