Archive de l'auteur

Normal pour moi

Normal pour moi dans Amour physique 18011903073517181815477444

Bonjour à tous,

« Tu as dévoré ce livre. », me dit Elémhiel.

Oui, il était vraiment sympa !

« Il est rare qu’une histoire d’amour te touche autant. Surtout qu’objectivement, ce n’est pas celle que tu rêves de vivre. »

Déchirée entre la loyauté envers un mari que je n’aime plus et un amant que j’aime passionnément, ah non, ça ne me fait pas rêver.

« Lequel choisirais-tu ? »

L’amant. Comme l’héroïne lol.

« Tu es sure ? Parfois cet amant n’apparait que pour vous rappeler que vous avez le droit de vivre. Peut-être que tu n’aurais pas fait face à un tel dilemme. Ne serait-ce que parce que tu ne recherches pas une certaine tranquillité. 

Parfois vous ne savez pas, seul, comment tout rendre stable et clair à l’intérieur. Un compagnon peut vous apporter le sentiment de sécurité qui vous permettra de trouver stabilité et tranquillité à l’intérieur aussi.

Mais dans le désert les petites filles apprennent à ne plus avoir peur de la solitude et du noir. Cela fait longtemps que tu ne rêves plus de rencontrer la personne qui te permettra de te sentir bien avec toi-même et dans ce monde.

Tu n’aurais probablement pas choisi ce mari. L’héroïne a tout fait pour fuir cet amant.

Tu ne l’aurais pas choisi non plus. Toutefois il est le personnage qui te ressemble le plus dans ce roman.

Tu n’as jamais lu Nadja finalement ? »

Non, peut-être une de mes lectures à venir.

« Ou autre chose. Tu ne raffoles pas des histoires d’amour en réalité. »

C’est que c’est souvent gnan-gnan !!!!

« Qu’est-ce qu’une histoire réaliste ? »

C’est quand d’une part tu sais que tu as connu le gars dans une précédente existence juste quand tu le rencontres. D’autre part tu vois arriver la vague d’énergies plus fortes que toi mais tu ne peux rien faire.

Ensuite le monde devient tout petit et tout grand à la fois. Il n’y a plus que le gars et en même temps, tout est toujours là et rien n’est occulté parce que tu restes médium et ce que tu ne veux pas voir, tu as des guides qui te font le voir quand même.

Et donc tu sais où l’histoire va te mener et donc tu sais pourquoi tu y vas. Ou pas.

En fait tout dépend des énergies plus fortes que toi. Il y a celles que tu peux regarder passer et il y a les autres.

Avec les autres c’est simple, tu y vas. Et c’est là qu’apparaissent les énergies protectrices. Celles qui font que tu ne te crashes pas après avoir aimé tout ce que tu pouvais aimer.    

« Comment sais-tu qu’il y a ces énergies protectrices ? »

Parce que ce sont ces énergies que j’ai senti maintes fois et je sais qu’elles apparaissent chaque fois qu’il y a trop d’émotions. Elles nous aident à redescendre sans se blesser.

Donc réaliste en fait c’est quand on sent la correspondance et qu’on accepte d’y aller parce qu’on sait que c’est le bon moment. C’est quand la porte s’ouvre.

Et elle ne se ferme pas facilement en réalité…

Pourquoi ça reste ouvert ? Même quand on a choisi de ne pas la franchir.

« Parce que ce genre de porte s’ouvre des deux côtés. Elle reste ouverte tant que les deux ne souhaitent pas la fermer. Et quand il y a une correspondance, il est difficile de vouloir la refermer sans l’avoir franchie.

Toi tu as plein de portes ouvertes. Elles ont été ouvertes au cours de tes existences passées et dans cette présente vie, elles émettent parfois des courants d’air.

Elles peuvent rester ouvertes, elles ne t’empêcheront pas de vivre.

Normal pour toi ce n’est pas la même chose que normal pour tout le monde. Normal pour toi c’est quand il y a des sentiments des deux côtés. En même temps.

Pour beaucoup de personnes, c’est un cas rare. 

Normal pour toi c’est quand les choses sont évidentes. Ces histoires que tu trouves gnan-gnan, où les gens tâtonnent et se demandent, est-ce qu’il ou elle m’aime, sont plus réalistes que tu ne penses.

Normal pour toi c’est les énergies plus fortes que vous. Il y a des gens qui échangeraient tout ce qu’ils ont contre 5 minutes d’énergies plus fortes. 

En fait il y a des tas de personnes qui rêvent que ces énergies sont une réalité et que chaque nouvelle histoire leur permettra de les sentir enfin.

Alors que sans ces énergies, tu es incapable de te lancer dans une histoire sentimentale.

Normal pour toi, c’est le feu qui embrase et le souffle bienveillant venu d’on ne sait où qui maintient les flammes à un niveau qui ne leur permet pas de te dévorer.

Non ce n’est pas comme ça pour tout le monde.

C’est la raison pour laquelle tant de personnes ont besoin de flirter gentiment en permanence avec des tiers. Tu as la réponse à ta question. Tu voulais savoir pourquoi certaines personnes entretenaient des rapports de séduction dans le vide, parce que les énergies plus fortes que vous sont très souvent ardemment désirées. Longtemps. Et en vain.

Tu comprends ? »

Je crois bien…

  »Toi tu aimes surtout les histoires passionnées ou tout est évident même si compliqué à vivre. Parce que c’est le plus réaliste pour toi. »

Les autres ne sentent pas les correspondances ? 

« Ils aimeraient bien. Parfois ils les sentent, souvent ils construisent l’amour. 

Certains redoutent les flammes, d’autres en rêvent et d’autres encore les attirent.

Le souffle bienveillant t’a rendu service en plusieurs occasions très diverses. Il n’empêche pas toutes les flammes de croitre ceci dit, tu le découvriras. Ou tu t’en rappelleras. Tu aimes toujours Lauviah par exemple. »

Ca fait longtemps qu’il ne s’est pas rapproché. Il m’a dit au revoir il y a quelques temps. Je sais juste qu’il continue de veiller sur moi.

Enfin, je te remercie d’avoir répondu à cette question que je me posais en effet. Je ne comprenais pas les rapports qu’entretenaient certains, c’est plus clair.

« Reste simplement toi-même. Et regarde mieux, il y a des tas de romans décrivant des histoires qui te sembleront réalistes. Tu verras. »

Merci Elémhiel.

Belle journée à tous ;)

  

Les copines

Les copines 18011707494117181815473424

Bonjour à tous,

« Cette semaine, on se promène à Trinité. », me dit Gabriel.

Oui, Trinité. 

« Tu n’as pas de photos plus urbaines ? »

Je trouve aux immeubles modernes un charme très limité.

« Et ceux qui sont moins modernes ? »

Il faudrait que je prenne le temps. Et qu’il n’y ait pas de monde. Un dimanche…

« Du temps tu en as. »

Lol oui.

« Bon, tu es parvenue à comprendre que travailler plus n’est pas ce qui accroitra ta qualité de vie. »

Oui, j’ai entendu. 

« Cette bonne copine te disait justement la même chose. »

Oui, effectivement…

« Ton frère fait ce qu’il faut pour mettre sur pied ce voyage dont il rêve. »

Oui, c’est ce que je vois lol !!! 

« Que fais-tu pour acheter ton sac ? »

Comment ? J’ai réfléchi, je n’en veux pas.

« C’est vrai ? Même pas un des sacs Sylvie ? »

J’aime bien le rose. Ou celui avec les motifs. Mais non.

« Bon. Cette décision n’a rien à voir avec le fait qu’un de ces sacs coûte quasiment le même prix que tes boucles d’oreilles en diamant avant la très généreuse remise qui t’avait été consentie ? »

Une chance que j’aie pris la peine de discuter avec le vendeur ce jour-là. Comment je vais faire pour sortir de chez moi avec ce sac ? Et aller rencontrer des gens que je connais avec ce sac ? 

Et même aller au travail avec car, moi je n’ai pas une garde-robe pour chaque évènement. Je porte ce que j’ai.

Comment tu veux que je sorte de la maison avec un sac Gucci pour aller rencontrer les personnes que je connais et qui me disent des choses comme, encore en voyage ? On reconnait les célibataires.

Là c’est bon, je n’aurai plus aucune copine.

« Et que pensent les hommes ? »

Que je dois être une petite amie qui coûte cher.

« D’une part et nous n’allons pas revenir dessus, oui, tu es quelqu’un qui mérite que l’on s’investisse, peu importe la manière.

D’autre part, tu n’as pas besoin de copine qui ont besoin que tu sois là quand elles sont mal mais qui ne se réjouissent pas avec toi. »

Le problème c’est qu’entre les enfants, la maison, la vie en fait, elles n’ont pas les moyens de s’offrir le sac Gucci. Alors qu’elles le voudraient.

« Tu as compris que le fond du problème ce n’est pas le sac. Ou le fait que tu changes de bijoux tous les jours. »

Parce que j’aime ça. Mais tous ne sont pas en diamant.

« Peu importe. Quand bien même certains sont en argent, ils sont différents tous les jours. »

J’entends.

« Reprenons. Le placard à bonbons. Que se passe-t-il quand le placard est vide ? »

Il faut aller au supermarché !

« Si ce n’est pas possible ? »

C’est la dèche ! C’est comme tombé en rade de chocolat un weekend !

« Eh bien, imagine que le rayon confiserie du supermarché soit vide pour une longue, longue durée…

C’est cela devoir faire semblant de ne pas remarquer ce qui pourrait te plaire parce que ce n’est pas dans tes moyens.

Plus de placard à bonbons. »

J’ai été dans cette situation, je n’ai pas jalousé mes copines.

« Ton initiation avait déjà commencé, nous étions là avec toi. Imagine la même chose sans rêve apaisant et éclairant, sans message, sans soutien céleste et terrestre.

Juste les rayonnages vides là où il devrait y avoir des bonbons. »

Je vois.

« Dans ce contexte, arrive une connaissance dégustant ton chocolat préféré, le sourire aux lèvres. Alors que toi, tu sais que les rayons vont rester vides un bon moment. »

Je vois.

« Sans le placard à bonbons, apparaissent les questions. Celles que vous connaissez mais auxquelles vous ne prêtez pas attention.

Arrêtons-nous sur l’une d’elles, quand ma vie va-t-elle enfin commencer ?

Arrêtons-nous sur celle-là. Affreuse question passée 20 ans n’est-ce pas ? Objectivement la vie a largement commencé.

Alors quelle frustration se cache ici ? Quand vais-je enfin avoir la vie dont je rêve ? Voilà la vraie question. Et voici ce qui se cache derrière, je suis en train de rater ma vie et de toute façon je la déteste.   

Avec toi nous utilisons souvent des métaphores légères. D’une part pour que tu ne te fermes pas et d’autre part pour que cet enseignement reflète aussi ta personnalité. 

Tu aimes le modèle Sylvie avec les broderies ? »

Plus que celui avec les papillons…

« Le bleu clair ? »

Bof. A choisir je prendrai le petit avec les broderies.

« Le noir avec les papillons ? »

Ils sont gros les papillons…

« Personne ne peut rester assis sereinement devant, je suis en train de rater ma vie, je la déteste. Alors vous nuancez. Vous avez fait de beaux enfants. Vous avez quelqu’un à vos côtés. Vous avez un travail intéressant ou qui vous permet de vivre confortablement.

Vous nuancez.

Tu n’as pas besoin d’un énième sac et tu le sais. Mais tu trouverais du sens à investir dans un sac de créateur qui s’appelle Sylvie. Tu aimes bien le bleu avec les fleurs. »

Oui.

« Tu ne cours pas après les objets luxueux mais après autre chose. Certains de tes lecteurs ont compris, d’autres pensent que tu n’as pas encore réalisé que ce qui compte réellement ce n’est pas ce que l’on possède.

Il est facile d’oublier que tu es passée par le chemin où la première chose que tu as dû apprendre est ? »

Ma valeur ne dépend pas de ce que j’ai.

« Et tu ne l’as jamais oublié. Quelle était la seconde leçon ? »

Tout ce que j’ai doit avoir de l’importance. 50 bijoux fantaisie qui ne représentent rien à mes yeux sont 50 objets gâchés qui auraient pu trouver sens aux yeux de quelqu’un d’autre.

50 bijoux de valeur qui ne représentent rien à mes yeux sont 50 objets gâchés qui auraient pu trouver sens aux yeux de quelqu’un d’autre.

Ce n’est pas une question d’argent.

Ce qui compte c’est la façon dont l’on désire se traiter soi-même. L’importance que l’on accorde à ce cadeau qu’est notre présente incarnation.

« Tu n’as pas besoin de copines qui sont contentes d’être entourées de personnes qui connaissent les mêmes problèmes qu’elles. Tu le comprends ? »   

Je le comprends. Merci Gabriel.

Belle journée à vous ;)  

Le paradis comme l’enfer

Le paradis comme l'enfer dans Anges 18011501120017181815461709

Bonjour à tous,

« Le paradis comme l’enfer se trouvent sur Terre, penses-tu. », me rappelle Elémhiel.

Oui.

« Je te rends ton jaguar. »

Mon bébé !!!!

« Le paradis comme l’enfer se trouvent dans vos cœurs. Sachez cultivez l’environnement qui vous convient le mieux. »

Merci pour le rappel, Elémhiel.

Belle journée à tous ;)   

Le mot de l’année

Le mot de l'année 18011512273817181815461692

Bonjour à tous,

Alors mes guides me proposent de faire comme certaines blogueuses américaines et de choisir un « mot de l’année ».

Je choisi Amour bien sûr ! Car seul existe l’amour !

Je pense que ce sera aussi le mot de l’année prochaine et de celle d’après.

Je pense que ce sera le mot de toutes les années.

C’est le seul qui ne sonne pas comme une contrainte à laquelle se plier. Alors c’est parfait comme mot de l’année.

« Pourquoi pas partage ? », me propose Elémiah.

Partage ?

« Oui, comme dans l’amour se partage. »

D’accord lol ! Merci à toi. 

Belle journée à tous ;)  

La solitude du corps

La solitude du corps dans Dragons 18011411315017181815461481

Bonjour à tous,

« Alors tu n’aimes pas le phénomène de la solitude du corps ? », me demande Gabriel.

Non c’est nul, c’est un truc qui ne sert à rien, personne n’en a besoin, cela ne devrait pas exister. En plus ce n’est pas juste physique ça fait écho sur tous les plans.

C’est vraiment un truc pourri, moche et inutile.

« Vous savez comment l’éloigner en général. »

Il faut prendre un amant ou une maitresse ou un compagnon nounours. Le genre de truc qui ne fait qu’attiser la faim puisque les placebos ne servent à rien ici.

« Alors comment chasser ce qui vient ensuite, qu’est-ce qui vient ensuite ? »

Le vide de la bonne personne. C’est encore plus nul, on a encore moins besoin de ressentir cela. Vraiment quelque chose de totalement inutile.

« Nombre de personnes sont arrivées sur la voie spirituelle en raison de ce vide. »

C’est quelque chose de traitre. Un machin stupide qui te rattrape au pire moment alors que tu as d’autres choses à penser dans ta vie. Mais au moins quand tu sais ce que tu attends ou as perdu, tu sais d’où ça vient.

Tu ne te retrouves pas soudain plongée dans un grand vide rose comme si tout à coup tu réalisais que ton plus grand amour, cette part essentielle de toi, te manque atrocement et a été remplacé par le vide pur et simple alors que tu marches tranquillement dans la rue, en rentrant chez toi.

« Cela a été fugace. »

Tu te moques de moi ? 

« Il y a des personnes qui ressentent cela tous les jours, du matin au soir. »

Heureusement que vous étiez là et qu’il y avait Lauviah. Il y a des choses qu’on ne trouve pas dans les relations sans profondeur ou qui n’ouvrent pas vers une certaine dimension.

La seule que même un médium ne peut pas atteindre sur commande. On y est projeté. Ou pas.

Quand je dis que la solitude du corps ne sert à rien d’autre que nous torturer, c’est vrai. Que veux-tu qu’on fasse avec ça ?

Heureusement que ce n’est pas chaque jour que je me réveille avec ça. Comment font ces personnes dont tu me parles ?

Elles doivent être bien malheureuses, même si elles ne le montrent pas.

« Recentrons-nous, nous allons éluder ce point pour l’instant. Objectivement, ce n’est pas la solitude du corps qui torture tes jours et tes nuits. Les nuits sont souvent pires d’ailleurs et les autres bras ne suffisent jamais. Mais assez rabâché ce qui est su de tous.  

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé.

Que faire quand vous ressentez le besoin de trouver cette personne ? »

Il faut la chercher, si on la connait. Et qu’on ne s’était pas quitté en vilains termes. Ca peut être compliqué en fait. Surtout si on est soi-même engagé dans une relation impliquant une famille.

Je crois qu’il faut d’abord se demander pourquoi est-ce qu’on ne parvient pas à dépasser ce manque, qu’est-ce qui réellement nous manque, qu’est-ce qu’on veut faire de nos vies.

Il faut savoir qui on est pour déterminer où on souhaite réellement aller.

Parfois et même souvent, la vraie solution ce n’est pas de retrouver celui ou celle qui nous manque, c’est de se retrouver soi-même.

« Bien. Et lorsqu’à l’issue de ce retour vers soi, le vide est toujours là ? »

Alors c’est qu’il est temps de finir ce qui a été commencé un jour et laissé en plan.

« Disparaissent les distances quand le moment arrive. D’aller dans une direction ou une autre.

Finir ce qui a été commencé ce peut être achever une séparation en ouvrant son cœur à l’amour particulier d’une nouvelle personne.

Ce peut être accepter de laisser aller. Ce peut être être enfin prêt à recommencer.

Ce peut être se libérer de la souffrance et du désir de vengeance.

Ce n’est pas nécessairement être prêt à retrouver l’autre. 

Cette image éternellement romantique de deux âmes destinées l’une à l’autre et qui s’attendent coûte que coûte a la vie dure, mais tu le sais, elle n’est qu’une image largement tronquée. 

Toi, tu te dis que quelque soit le cas de figure, il te convient. A un cas près. Cela te regarde.

Il est courant que vous fuyiez la solution. Nous t’avons tendu des perches, de temps en temps.

Nous ne t’aurions jamais forcé. Jamais.   

Finir ce qui a été commencé dans tous les cas revient à faire confiance à son âme et à suivre la direction qu’elle vous montre. »

Elle indique le chemin de la liberté. Je n’ai pas beaucoup souffert de la solitude du corps. Mais je sais ce que c’est, je l’ai déjà ressentie.

Je sais que je l’ai sentie parce que quelqu’un d’autre l’a senti parce que je lui manquais. C’est drôle. 

Mes facultés de guérison ont été mises en sommeil. L’ange qui ne m’a pas donné son nom a dit que si j’ai besoin d’aide, vous serez avec moi.    

Les facultés de voyance de ma mère commencent à se manifester et elle se pose des questions. Les miennes demeurent incontrôlables.

Ceci dit, je n’ai jamais rien fait pour contrôler. Je suis la pire médium, je n’ai jamais travaillé à développer.

« Tu n’en as pas besoin. Laisse-les se manifester. Tu n’as rien à craindre. »

Lol. 

« Il n’est pas possible d’appeler quelqu’un que vous ne connaissez pas dans la présente existence. Cet écho que tu as ressenti, c’était un appel. Mais tu avais Lauviah. Qui t’a toujours aimé et que tu aimeras toujours aussi.

C’est un Dragon qui t’attendait lorsque tu es venue à nous pour la première fois. C’est un Dragon qui te montrera la prochaine voie.  Et une fois de plus, tu le suivras en confiance. »

Euh, merci Gabriel.

Belle journée à tous ;)

La fin de l’initiation

La fin de l'initiation 18011403525117181815452747

Bonjour à tous,

« Tu aimes bien le savon à la verveine mais tu ne penses pas en acheter, n’est-ce pas ? », me demande Ariel.

Non. Je préfère les parfums sucrés.

« Et tu aimes les crayons de couleur plus que les feutres ou les pastels. »

J’ADORE les crayons de couleurs. Ca me rappelle les bonbons, comme les dragibus. C’est bon les dragibus.

« Cela ne peut rien t’apporter d’autre que des maux de ventre, ce que tu sais déjà. »

Lol.

« Certaines choses, tu le sais, ne peuvent rien t’apporter de bon. Laisse-les simplement sortir de ta vie.

Parfois ce sont des personnes qui ne réalisent pas qu’elles ne te montrent pas la bonne voie.

Tu dois t’en éloigner également.

Il ne s’agit pas toujours de couper les ponts mais par moment, il arrive qu’il faille changer d’environnement.

Cela se prépare bien sûr. Il convient de trouver au préalable un nouvel environnement dans lequel vous serez plus en accord.

Dans un premier temps, il convient d’accepter cette nécessité afin d’ouvrir son cœur et son esprit à la nouveauté et à la découverte.

La verveine ne t’est pas désagréable mais ce n’est pas un coup de foudre. Soit.

Apparemment le néroli te plait davantage. Pourquoi pas.

Le temps d’accepter de s’ouvrir à autre chose et se laisser la possibilité de découvrir autre chose.

S’accorder la liberté de construire ailleurs et autrement.

Ne pas craindre d’utiliser autrement les crayons de couleurs ou d’y ajouter de l’eau.

Se dire, un nouvel environnement se rêve, s’idéalise un peu afin d’avoir envie de s’y projeter puis s’explore avant de pouvoir s’y fixer.

Il arrive qu’il faille oser sortir du connu. Pour aller vers ce qui demeurera d’une certaine manière l’inconnu.

Parfois, ceux que l’on connait ne peuvent plus nous permettre d’avancer. Ne peuvent plus nous permettre d’évoluer intérieurement et extérieurement.

Parfois, seul un nouvel environnement peut permettre de faire un pas de plus dans sa propre vie. »

Un nouvel environnement…

« Oui. Parfois ce n’est pas le ciel qui est bas. C’est simplement que vous ne voyez plus que les nuages, peu importe leur nombre. Mais ailleurs, pas forcément très loin, brille le soleil.

Le soleil qui réchauffe la peau et le cœur. Quel que puisse être le nouvel environnement.

Car évidemment d’une personne à l’autre, le cadre va varier.

Toi tu étais bien pensais-tu dans ton univers en 2 dimensions. Tu n’étais pas désireuse d’aller vers autre chose. Et l’éveil t’a montré un autre chemin.

L’ouverture du canal christique t’a rappelé que tu étais médium.

Elédahiel a étalé dans le temps les effets de l’ouverture en grand de ce canal et tu n’as pas connu le basculement à la limite de ce que vous appelez la folie.

C’est le chemin qui parait long mais qui est le plus court. Il permet de réaliser beaucoup de choses sur tous les plans en une seule existence.

Plus souvent accessible à de jeunes médiums qu’à d’autres.

Pour certains, le changement d’environnement est poussé par le désir d’aller à la rencontre de sa part spirituelle. Ce sont souvent ces personnes qui ont envie d’explorer la magie et d’acquérir des connaissances spirituelles afin de se sentir évoluer. Ou qui testent plusieurs religions.

C’est le chemin le plus long car il faut y acquérir le discernement par la connaissance de soi qui permettra de faire le tri parmi les enseignements reçus afin de reconnaitre ceux qui vous conviennent vraiment.

C’est le chemin de beaucoup de personnes.       

L’initiation a plus souvent lieu sur Terre et à votre initiative que sur le plan éthéré et suite à l’ouverture d’un canal christique. D’ailleurs, il n’y a que 2 personnes qui ont été capables de reconnaitre que c’était ce que tu vivais, tu t’en souviens ?

Il est nécessaire parfois de rechercher un nouvel environnement lorsque certaines choses ont évolué. Lorsque par exemple l’initiation s’achève.

Problème, il est nettement plus difficile de trouver des informations sur ce qui est moins répandu. Quelle étape suit une initiation d’origine spirituelle ?

Nous allons te le dire, la construction de nouveaux édifices. D’où le besoin de changer d’environnement matériel.

Il est temps de s’ouvrir à autre chose. D’accord ? »

D’accord…

« Plus proche du néroli que de la verveine. »

Lol ! Merci Ariel.

Bonne journée à tous ;)       

Entretiens tes rêves

Entretiens tes rêves 18011306302317181815450996

Bonjour à tous,

« Je voudrais te parler. Mais tu devrais décocher la case des commentaires dès maintenant. », me dit Gabriel.

Ca y est, je t’écoute.

« Tu as compris ce qu’il y avait réellement derrière le placard à bonbons, finalement. D’abord une question de pouvoir ensuite une question de capacité à se réaliser dans ce monde en tant qu’adulte.

Tu trouves dingue que de tels enjeux puissent se cacher derrière de si banals sujets de disputes mais tel est souvent le cas. Il vous est plus facile de parler de la pile de linge sale qui s’accumule au pied du lit que de la frustration qu’engendre le fait de vous voir piétiner socialement autant seul qu’en couple.

Il vous est plus facile de dire, mon mari est redevenu un ado depuis la naissance de notre fils que, mon mari a réalisé que ce n’est pas avec moi qu’il aura une chance un jour de réaliser ses véritables rêves.

Il vous est plus facile de dire, ma femme est sur mon dos sans cesse, elle est devenue une vraie harpie que dès le départ je savais qu’elle n’était pas celle qui pourrait me retourner le cœur et le cerveau mais franchement, j’en avais une au moins.

Le placard à bonbons, c’est pratique aussi pour ce genre de choses. Ce sont de petits trous de plus en plus nombreux qui installent doucement mais sûrement le fossé qui sépare les couples.

Imagine, te réveiller un jour, un matin, le bébé pleure, ton compagnon ou mari se lève à peine lui-même et fait fi de ne rien entendre, filant vers la salle de bain.

Et toi, tu sais que tu n’as pas assez dormi et qu’il y a trop de matins qui ressemblent à celui-là.

Cela ne signifie pas qu’au final ce n’est pas ton compagnon ou mari qui va prendre la peine d’emmener le bébé à la crèche tandis que tu te hâteras d’aller au travail.

En pensant déjà qu’il faudra récupérer le bébé, faire les courses, ranger le linge propre…

Cela ne signifie pas que ce ne sera pas monsieur qui fera le dîner ou balaiera avant d’aller dormir.

Mais imagine que le seul horizon devant toi ce soit cela. »

Je ne comprends pas.

« Quand repars-tu en vacances ? »

Dans quelques semaines.

« Tu pourrais en profiter pour acheter une nouvelle montre, ta mère veut toujours ta Gucci. »

Oui, j’y pense. Si je trouve une bonne affaire pourquoi pas mais bon, je peux lui acheter une montre !

« Une Gucci ? »

Même pour moi ce n’est pas un achat habituel non plus ! C’est celle-ci qu’elle veut…

« Il y a des montres Cartier dans ta bijouterie préférée. »

Seigneur, j’ai une bijouterie préférée…

Bref, les montres Cartier, ce n’est pas encore pour moi. Dans une prochaine vie…

« Tu as commencé à prendre des dispositions pour ta croisière autour du monde ? »

J’attends de gagner à l’Euromillions.

« Tu ne joues pas. »

Je négocie avec Elémiah pour qu’il me donne les chiffres. J’ai bon espoir de l’avoir à l’usure.

« Plus sérieusement. »

Avec quel argent vais-je financer un tel voyage ? Il faudrait que je prenne une année de dispo. J’ai pas les moyens ! Du coup je me suis arrêtée à cela. Je me dis qu’il sera beaucoup plus facile de faire le tour du monde sur cinquante ans en continuant à voyager tranquillement comme je le fais.

C’est la différence entre Gucci et Cartier. Une montre Gucci je peux (je n’ai pas écrit dix). Mais Cartier c’est inaccessible.

« Et un sac Gucci ? »

Seigneur, le dernier modèle avec les abeilles…

Je n’ai même pas osé aller regarder le prix. Surtout que la blogueuse a commencé son article en disant, il faut parfois investir pour se faire plaisir.

« Il ne te plait pas ? »

Tu plaisantes ? 

« Va regarder son prix. »

Mais pourquoi veux-tu me faire du mal ?

« Tu t’en fais toute seule. Si le sac te plait, achète-le. Tu partiras en vacances moins loin la prochaine fois, c’est tout. Est-ce que tu comprends maintenant où il faut que nous repartions sur le placard à bonbons ? »

Je crois que je comprends. Il ne s’agit pas du sac hors de prix, il s’agit d’avoir conscience que vivre a un coût mais que ce coût est ce qui nous permet de ne pas voir les années passer.

On ne fabrique plus les chaussures que j’adorais. 

« Nous t’avions dit d’acheter une paire. Ne t’arrête pas à des principes ou au regard des gens. Oui, il y aurait toujours eu quelqu’un pour dire alors elle reste chez ses parents et elle vient travailler avec des chaussures à 1 000 € ! Seulement il s’agissait de te faire plaisir. Et c’est finalement ce qui importe.

Après tout, tu n’es pas décédée en entendant le collègue s’écrier, tu portes des Louboutin ! »

Non mais quand il a crié…

On aurait dit que c’était la première fois qu’il voyait des chaussures !

« Ce regard mi-fatigué mi-résigné que tu vois chez tant de personnes, tu ne l’as pas. Tes yeux n’ont jamais cette expression-là. 

Tu as repéré un bijou qui te plait ? »

Maintenant je comprends. Vraiment.

Je pense qu’il y a une crème, un peu plus chère que ce que j’utilise habituellement qui va bientôt trouver place sur ma coiffeuse.

« Il y a une crème pour les yeux aussi dans cette marque. »

J’ai vu lol.

« Tu pourrais retourner en Asie. »

Gabriel, on pense tous, c’était tellement génial la Thaïlande, tellement génial !

Jamais je n’aurais imaginé.

« La Corée, le Vietnam, le Laos, le Japon ? »

Ou autres encore. Je vais voir. J’ai compris que je n’avais pas envie d’assister aux deux mariages de mon cousin. J’irai seulement ici.

« Si c’est ce que tu as compris. Tu es sur la bonne voie.

Ton horizon est tellement large aujourd’hui, fais en sorte qu’il le reste.

Marie-toi avec un homme riche. Tu comprendras le vrai sens de cette phrase. Mais en attendant, laisse les commentaires fermés. 

Et va voir le prix du sac. »

Lol !!! Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)     

Sentir

Sentir 18011304153517181815449053

Bonjour à tous,

« Tu te souviens de ce que cette femme t’a dit ? », me demande Elédahiel.

Elle a dit, un bel homme n’est jamais à toi. Il est à toutes les femmes. Choisis-en un pas trop beau mais amoureux.

« Qu’as-tu pensé ? »

J’ai rigolé.

« Il est vrai que tu aimes les hommes au physique attirant. »

Comme si j’étais la seule !

« Vous dîtes que la beauté extérieure n’est pas le plus important. »

Tout à fait.

« Ce qui compte c’est la beauté du cœur. 

Est-ce toutefois ce qui te saute aux yeux ? »

Dans un second temps, oui.  

« Une réponse honnête. Impossible de savoir ce qu’il y a dans une boite que tu n’as pas encore ouverte.

Alors, il est davantage tentant d’ouvrir une jolie boite ? »

Tu sais que j’aime les boites. Toutes ne se ressemblent pas et toutes ne sont pas belles au point d’avoir juste envie de les exposer.

Parfois elles sont simples ou semblent quelconque. J’ai toujours envie de les ouvrir.

Par contre, je n’ai pas toujours envie de m’en servir, d’y ranger mes affaires.

Il est assez rare que je choisisse une nouvelle boite pour y ranger des affaires car j’y range ce à quoi je tiens.

La dernière que j’ai acheté est une boite à bijoux. Et tu as vu le temps qu’il m’a fallu ?

Même quand on est sensible aux jolies boites comme moi, on peut prendre du temps avant d’en trouver une qu’on aura envie d’acheter.

C’est un ensemble de petits éléments tous importants qui fait que l’on va choisir telle boite plutôt que telle autre.

« Il faut le coup de cœur visuel, olfactif et tactile. »

Oui c’est vrai, tout ça lol !   

« Ca compte le toucher, autant que le parfum. Toi tu aimes sentir les choses, de différentes manières. D’ailleurs tu es une médium clairsentiente. 

Il ne suffit pas de regarder la jolie boite. C’est peut-être pour cela que tu n’aimes pas commander des vêtements ou même des accessoires.

Tout à distance, ce n’est pas évident pour quelqu’un comme toi, c’est tellement mieux les magasins où tu peux toucher.

Tu aimes toucher les vêtements.

Sentir pour voir, de toutes les manières possibles. Sentir pour connaitre, pour découvrir et pour comprendre.

Sentir avant de parler, puis pour  pouvoir s’exprimer.

Sentir parce que l’intuition et le toucher se rejoignent à ce niveau. Et demeurent ensuite liés. 

Sentir le passé, le présent, le futur possible dans un simple frôlement…

Sentir de l’intérieur d’abord puis du bout des doigts, la confirmation.

Sentir et partager.

Cette boite à bijoux, elle est en cuir ? »

Je crois. 

« Elle est jolie. Et puis tu as pu y ranger tout ce qu’il fallait. »

Oui.

« Alors tout est parfait, comme toujours. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)   

A la délivrance

A la délivrance 18011102501117181815444018

Bonjour à tous,

« Les voies du Seigneur sont impénétrables dites-vous. », me rappelle Gabriel.

Crois-tu…

« Tu as demandé de l’aide, tu l’as obtenue. »

Oui.

« Les voies du Seigneur sont impénétrables. Ce qui compte c’est que tu vois et apprécies l’endroit où elles t’ont menée. A la délivrance.

C’est toujours difficile de déposer les plus gros paquets. Ils prennent tellement de place, vous finissez par croire que leur présence est normal à vos côtés ou sur votre dos.

Vous vous habituez à les trimballer. 

Il t’a été apporté l’occasion de te défaire de l’un de ces paquets et tu as eu le courage de la saisir. Fin de l’histoire. Vous êtes celui qui peut retourner une situation ou trouver la solution à un problème.

Toujours. Quand vous en avez besoin, nous pouvons vous aider à vous en souvenir. »

Merci Gabriel.

PS : cette semaine on se promène au Diamant.

Bonne journée à tous ;)    

Toujours parfait

Toujours parfait 18010801042217181815440812

Bonjour à tous,

« Car tout est toujours parfait, même quand le regard tarde à s’ouvrir sur le monde.

Car tout est toujours à sa place, même quand les pieds ne trouvent pas le repos et que les mains restent vides.

Car tout ce qui doit arriver arrive toujours, même quand les années s’enfuient.

Car l’attente n’est qu’un leurre, toujours, seul est réel le but profond,

Que vous le connaissiez ou non. »

Merci Elémhiel.

Belle journée à tous ;)    

123456...362

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause