Archive de l'auteur

Que dans le calme

Que dans le calme dans Messages 18031803150717181815618830

Bonjour à tous,

« La lune éclaire ce qui ne peut être compris que dans le calme. »

C’est un message d’Astaroth.

Belle journée à vous ;)

La foi est le bâton

La foi est le bâton dans Messages 18031803150517181815618829

Bonjour à tous,

Les messages de cette semaine seront brefs, ils tiendront en une phrase, de mes guides.

Les photos ont été prises à notre arrivée au port de Pointe A Pitre.

« La confiance est la clé, les rêves sont la porte, la volonté crée le chemin et la foi est le bâton. »

C’était un message d’Ariel.

Belle journée à tous ;)

Faire les bons choix

Faire les bons choix 18030502131217181815595747

Bonjour à tous,

« Nous t’avions dit que la manière dont la situation se conclurait ne plairait pas à ta collègue. C’est sans surprise. », me dit Astaroth.

Oui mais l’autre ?

« L’autre aurait dû faire preuve de plus de discernement avant de s’impliquer aussi. Car finalement, c’est ce qui s’est passé. D’autres ont su rester à l’écart.

La personne qui cherche à t’impliquer dans une situation douteuse n’est pas ton amie. Les amis se préservent. Souviens-t’en.

Ta copine t’a félicitée pour avoir pris la décision de partir au Japon. Elle t’encourage à profiter de la vie à ta façon. Comme toutes les personnes qui t’aiment.

Tu veux acheter des perles ? »

Je prendrai un bracelet, j’ai déjà le collier.

« Les perles du Japon sont réputées. »

Je sais.

« Elle sera aussi enthousiaste que toi quand tu reviendras et que tu lui montreras ton acquisition. »

Je sais.

« Nous ne t’avons jamais adressé d’avertissement la concernant. »

C’est vrai lol.

« Elle est gentille. Elle a fait ses choix de vie. Ne la juge pas. Chacun avance sur son propre chemin. »

Je ne la juge pas, moi aussi je peux comprendre beaucoup de choses.

« Tu sais, il ne tient qu’à vous de faire des choix éclairés. Et de savoir reconnaitre vos amis.

Ils sont peu nombreux bien souvent. Mais ils vous soutiennent, vous écoutent et se réjouissent pour vous.

Ils ne vous accablent pas de reproches, de petites phrases et ne vous proposent pas de les suivre dans leurs plans frauduleux.

L’amie qui a toujours une critique à t’adresser est la personne au nez de qui fermer la porte de manière définitive.

En l’occurrence cette personne qui a été impliquée pense-t-elle malgré elle, a fait des choix discutables dans plusieurs domaines.

Ce n’est pas évident d’accepter d’attendre la bonne personne. Il est encore moins évident de se voir rappeler jour après jour que l’on est avec la mauvaise.

Vivre c’est faire des choix. Et lorsque vous le comprenez vous réalisez pourquoi il n’y a pas de fatalité et pourquoi il y a en fait bien peu de victimes.

Il faut savoir se choisir. Il faut savoir choisir autrui. Il faut savoir mettre en avant ses propres objectifs.

Or, vous refusez d’apprendre à décevoir et restez accrochés à l’idée que la conciliation est toujours la solution.

Dire non ou moi d’abord entraine des déceptions. Chez les autres. Et cela est normal.

Les vrais amis comprennent et entendent vos choix. Même quand ils en auraient fait d’autres.

Ne sois pas triste pour quiconque dans cette histoire. Demande-toi simplement si tu aurais su faire le bon choix pour toi. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)  

Des projets plutôt que des rêves

Des projets plutôt que des rêves 18030502131117181815595746

Bonjour à tous,

« Ce n’est pas à la dernière minute que tu vas pouvoir programmer un voyage à tes yeux intéressants. C’est la raison pour laquelle nous t’avons conseillé de te rendre à l’agence de voyage aujourd’hui.

La vie c’est tous les jours. Tu verras que perdre l’habitude de remettre à plus tard ce qui vous apparait comme des idées que vous pouvez remettre à plus tard te permettra de réaliser plus de projets que d’entretenir des rêves.

Rêver du Japon c’est bien. Y aller c’est mieux. Tu travailles, tu n’as pas d’enfant, peu de charges. Comment cette période de ta vie pourrait ne pas être la meilleure pour réaliser ce type de rêve ?

Si demain tu fais une rencontre intéressante et que vous vous installez ensemble, penses-tu que dans la foulée vous pourrez vous rendre en Nouvelle-Zélande ?   

Il va juste t’arriver la même chose qu’à tes collègues, plus tard, toujours plus tard.

Ta cousine qui a acheté sa maison juste après avoir eu un enfant et s’être mariée, aux frais de ses parents, pourquoi ne part-elle pas en voyage cette année encore ?

Et au fait, qu’est-il advenu de ce projet de voyage de noces ? »

Je te suis. 

« A présent, tu as en main un circuit concret, un prix, un projet défini. Plutôt qu’un rêve d’ailleurs inaccessible. Tu peux t’organiser et te préparer.

Certes, il n’y aura pas de black friday. Ni d’autre voyage en dehors de celui-là cette année.

Toutefois tu rentres déjà de croisière. Ce circuit ne te tente pas ? »

Bien sûr qu’il m’intéresse. Il y a même une nuit dans un monastère en pleine forêt. 

« Ne reste pas sur des idées, de vagues rêves qui font soupirer. Agis. Sois dans le concret.

Tu n’as pas d’enfant, aucune date ne peut être un problème et tu n’es pas obligée de partir pendant les vacances scolaires.

Tu devrais en parler à cette amie. »

Elle en rêve la pauvre, on aime autant voyager l’une que l’autre. 

« Mais elle a plus de contraintes. Tu es libre comme l’air. »

Non attends, la date. Il faut que je puisse partir. 

« Tes collègues ne choisiront pas cette période. Tu verras. Tu as le temps de payer. Décide d’y aller et tu feras ce qu’il faut pour que ça passe, comme toujours. »

Lol !

« La vie c’est tous les jours. Pourquoi attendre pour poser des intentions quand il y a déjà un désir dans ton cœur ? Cela fait des mois que nous entendons, j’aimerais bien aller au Japon.

Maintenant nous souhaitons entendre, je vais au Japon. »

Lol !

Tu as raison, j’ai envie d’y aller. 

« Encore, j’aimerais bien ? Alors que tu sors de l’agence de voyage ? »

C’est cher quand même ! 

« Y a-t-il actuellement un projet plus important en cours de réalisation ou un désir plus grand dans ton cœur ? Désires-tu réaliser quelque chose ardemment ? Et qui nécessite que tu mobilises ton argent ? »

Tu parles toujours aussi bien…

« Va au Japon. Prends de belles photos et reviens enchantée, comme d’habitude.

Imagine une belle photo du Mont Fuji sur ton blog, nous savons que tu y songes. »

Tu connais toutes mes pensées, ce n’est pas dur.

Je pourrais prendre tellement de photos…

Ce rêve de prendre des photos partout autour du monde et de découvrir plein de cultures ne me quitte pas, c’est marrant quand même…

« Il ne va pas te quitter. Nous pouvons te le dire. Tu as l’âme curieuse et gourmande. Ce rêve ne va jamais disparaitre.

En fait, il aurait fallu que tu ne commences pas à voyager pour que ce rêve reste en sommeil. Mais est-ce désagréable ? »

Non.

Je vais au Japon. Je vais y aller. 

« Bien, une étape de franchie. Apprendre à puiser dans son cœur permet de réaliser des objectifs cohérents pour soi. 

Nous allons donc pouvoir évoquer cette révélation tandis que tu contemplais l’œuvre d’un artiste dans un musée guadeloupéen. »

C’est ça que je veux faire, c’est sorti tout seul. 

« Fais, travaille et tu réussiras. Et tu comprendras que tu n’es pas obligée de t’exprimer exactement comme ton frère mais que tu peux le faire à ta manière.

Souviens-toi bien de ces mots, travaille et tu réussiras. Prends le temps de découvrir de quelle façon ton âme souhaite s’exprimer visuellement. Ce n’est pas pour rien que tu n’es pas motivée par le fait de reproduire l’existant, nous l’avons déjà dit.

Travaille, comme tu voudras mais travaille.

Et tu réussiras.

Dans le même temps, fais les comptes puisque tu vas au Japon. »

Lol, merci Elédahiel.

Trouver Mon diamant

Trouver Mon diamant 18030502130917181815595744

Bonjour à tous,

« Le retour à la maison n’est pas trop douloureux apparemment. », me dit Elédahiel.

Non, je suis très contente. C’était super mais je suis heureuse d’être chez moi. Surtout avec un tel soleil.

« Oui nous savons que tu t’es bien amusée et que tu as été ravie de découvrir Aruba, Bonaire et Curaçao. »

C’était magnifique, surtout Aruba et Bonaire ! Curaçao était moins « sauvage ». Mais c’était magnifique.

« Tu as visité une bonne partie de l’arc antillais à ce jour. »

J’espère tout voir !

« Et les prochaines vacances ? »

Je n’ai pas encore de budget, je verrai quand j’aurai des sous. Par contre je sais où je passe le Black Friday. Je vais à Curaçao.   

« Et justement puisqu’on parle d’argent, où en sont tes finances ? »

Sinistrées par l’ouragan Shopping à Aruba. Je pense qu’elles vont devoir prendre le temps de se remettre.

« N’y avait-il pas un budget pour le shopping ? »

Si. Il a explosé quand j’ai eu l’idée de visiter cette bijouterie…

Mais j’ai fait une super affaire !

« Un ouragan dévastateur, c’est souvent le cas. »

Oui, ils sont féroces…

« Et où était donc ta volonté ? »

Eh bien, je t’ai dit que j’ai fait une super affaire. Ma volonté suit mes antennes de reine du shopping, c’est normal ! 

« Pourquoi ? »

Je voulais me faire plaisir, c’est toujours l’objectif premier en vacances. 

« L’objectif premier. C’est cet objectif qui dirige ta volonté ? »

Oui, on dirait bien. J’avais envie de m’offrir quelque chose de particulier et ce que je préfère en la matière, ce sont les bijoux. Par contre je ne voulais pas me ruiner complètement non plus. C’est le 15 du mois lol. Juste le 15 du mois.

« Tu as reçu de nombreux compliments pour cette bague. En aurais-tu reçu autant avec le collier ? »

Il était trop cher, on ne saura jamais. 

« Pourquoi ne te contentes-tu pas de craquer, comme vous dites ? »

Je veux être contente de ce que j’achète en vacances. C’est la raison pour laquelle je suis moins impulsive. Combien de totes bags ai-je acheté qui décorent mon placard parce que je n’ai pas d’occasion de les porter ?

Je faisais plein de petits achats pas chers mais inutiles. Je ne dépense pas moins aujourd’hui, mais je dépense mieux.

« Ta copine voulait un portefeuille Vuitton. »

Oui, elle est entrée dans la boutique et elle est vite ressortie…

« Elle a préféré acquérir une copie quelques jours plus tard. Le ferais-tu ? »

Je ne l’ai pas fait. Si c’est Vuitton que je veux, je vais attendre d’avoir l’argent et je vais acheter Vuitton. En plus 40 € la copie !

Elle ne valait pas 20. Ca sent le plastique…   

« Devrais-tu attendre longtemps pour t’offrir le véritable article ? »

Je ferais des choix. Je suis capable de sacrifier des vacances pour quelque chose qui me plait. Et j’aime voyager.

Je ferais un choix. Parce que je l’ai dit, je n’aime pas la technique qui consiste à mettre de côté pour acheter un article non indispensable. Oui c’est moi qui parle ainsi.    

Un frigo, une voiture, un bien immobilier mais pas un sac, des chaussures ou même un bijou.

« Quel était l’objectif premier de cette jeune femme ? »

Se faire voir et donner envie.

« Partant de là, une contrefaçon correcte pouvait lui aller. »

Voilà.

« Quel serait le tien devant le portefeuille de tes rêves ? »

Déjà, ce ne serait pas un des modèles classiques de Vuitton.

« Non ? »

Je les trouve sans charme. Ils sont moches. Je sais pourquoi on les veut. Je n’aime pas, je ne me retrouve pas dedans. Maintenant je suis ton raisonnement, pourrais-je envisager l’achat de ce sac Gucci juste merveilleux ?

Non, ça me fait de la peine d’envisager de mettre autant d’argent dans un sac. Parce que je me lève tous les jours pour aller travailler et que je ne me vois pas mettre cet argent-là dans un sac. Je veux dire, un sac !

Je pourrais mettre la même somme dans un bijou. Cela me semblerait beaucoup plus logique.

« Un sac Gucci, tout le monde le remarquerait. »

C’est l’idée vu les modèles proposés. 

« Et un faux ? »

Comme je te l’ai dit, je pourrais mettre la somme dans un bijou. Un vrai.

« L’objectif premier n’est donc pas le même ici. »

Non, c’est une façon de me dire que je m’aime. Du coup je ne peux pas m’acheter un faux. 

Cela voudrait dire dans ce contexte, que je ne m’accorde aucune valeur.

« Pourtant tes bijoux préférés demeurent les mêmes depuis des années. »

L’amour de mes proches est plus important pour moi que mince, je vois où tu veux en venir…

Lol.

« Le plus et le moins n’existent pas non plus. Si tu aimes et que tu sais t’aimer, il ne peut être plus important pour toi d’être aimée que d’aimer. Ou l’inverse.

Est-ce qu’avec ta tête tu comprends ? »

Je comprends.

« Tu n’as pas encore trouvé Ton diamant ? »

Non.

« C’est normal. Il te faudra gagner en maturité avant qu’il se présente à toi. Et que tu puisses le reconnaitre.

Toutefois cela viendra. »

Merci Elédahiel.

Belle journée à tous ;)   

Chaque étoile

Chaque étoile dans Anges 18030502130817181815595743

Bonjour à tous,

« Chaque étoile a son étoile. 

Chaque jour a sa nuit.

Chaque ciel veille sur sa Terre.

Chaque sourire trouve un écho en ce monde. »

Merci pour ce joli message Ariel !

Belle journée à tous ;)

Viser haut mais juste

Viser haut mais juste 18030502130617181815595742

Bonjour à tous,

« Comme d’habitude c’est la question du budget des vacances qui t’a demandé le plus de préparation. Surtout avec l’achat d’une bague et d’un ordinateur en marge. », me dit Elédahiel.

Lol, tu sais que je suis capable de faire beaucoup de choses à l’arrache mais je n’aime pas du tout me mettre « dedans ». Alors je préfère compter !

« Et tu le fais en repérant sur le site ce que tu comptes réserver. »

Comme on dit, mieux vaut travailler intelligemment que durement. 

« En se préparant on s’évite des lendemains difficiles ou des déconvenues. »

Voilà. 

« Y aura-t-il une nouvelle montre Gucci ? »

Pas avec ce budget-là, non…

« Toutes ces propositions payantes et parfois onéreuses sur ce type de voyage, qu’en penses-tu ? »

C’est le jeu. Soyons objectifs c’est la version VVF des voyages en mer. Pour d’autres prestations, plus exigeantes et moins commerciales, il faut choisir des compagnies plus élitistes.

J’attends de gagner au loto pour pouvoir m’offrir une cabine à 8K €. En attendant, je reste sur VVF mer.

« Toi tu l’as expliqué, tu pars de la somme disponible et tu élabores tes vacances. »

C’est mieux que dans l’autre sens. On voit les possibilités au lieu de se focaliser sur des limites qui n’aident personne à se sentir bien. Moi-même pour mon prochain voyage je vais avoir moins que je le voudrais idéalement.

Mais je m’en fous. Je sais que les vacances seront sympas de toute manière. Pour moi, l’offre ici doit s’adapter à la demande.

Je ne vais pas commencer par choisir un circuit au travers le Népal et ses splendeurs alors que je n’attends aucun miracle et que je ne vais quand même pas cesser de mettre de l’essence dans ma voiture pour 15 jours à l’autre bout du monde.

Je pense qu’il faut savoir viser haut mais juste. 

« Viser haut mais juste. Mais encore ? »

Il faut oser se pousser un peu, se fixer des objectifs, cela permet de se voir avancer dans sa vie et ce en matérialisant ses propres désirs. Tout cela est positif.

Toutefois, je schématise, vous rêvez des jeux olympiques. Vous vous voyez en athlète médaillé. Et tel Usain Bolt vous visualisez déjà le moment où vous franchirez brillamment la ligne d’arrivée.

Pourquoi pas ? Néanmoins, êtes-vous Usain Bolt ? Avez-vous jamais réussi à dépasser un niveau disons correct en athlétisme ? 

Visez haut c’est bien, mais les objectifs doivent rester réalistes. Et quand ils sont démesurés en réalité c’est que l’on est dans un certain déni. Un déni de soi et une méconnaissance de ce que nous sommes réellement capables d’accomplir.

Moi aussi j’aurais aimé être une athlète d’exception. Une patineuse d’exception. Même une chanteuse d’exception. Ou une super actrice.

Et quelle gymnaste j’aurais pu être également…

Vous m’imaginez évoluant sur la poutre gracieusement ? Bon, oublions la fois où j’ai perdu connaissance quelques instants en tombant de ladite poutre au cours de gym.

J’aurais pu être une star quand même. Non ?  

Malheureusement il semble que rien de tout cela ne soit prévu pour moi.

Cela signifie-t-il qu’il n’y a pas de chemin intéressant ? Non. Et le fait de se voir atteindre chaque jour de nouveaux objectifs même petits au yeux de l’immense monde nous permet de nous souvenir que nous comptons, que nous disposons de notre propre pouvoir de réalisation et que nous avons quelque chose à faire en ce monde.

Même si nous ne découvrons quoi qu’au fur et à mesure que la toile se tisse.

Je me souviens d’une réplique dans un dessin animé qui passait sur MTV, Daria. La sœur de Daria lui disait méchamment, dis tu crois que tu as ta place ici, ou quelque part sur cette Terre ?

Nous avons tous notre place sur cette Terre et nous avons tous des choses importantes à y faire. Peu importe que nous ne soyons pas Serena Williams.

Tout le monde ne va pas gagner trophées et médailles.

Mais il ne tient qu’à nous de faire en sorte que l’offre soit adaptée à la demande par moments. Puis de plus en plus souvent.

Nous avons la possibilité de nous mettre au défi et de faire des choix éclairés.

Nous avons la possibilité de croire en nous et de réaliser nos propres rêves. Ceux qui sont vraiment les nôtres. 

« Tu vas acheter un bijou, d’accord ? »

Je vais essayer de n’en acheter qu’un tu veux dire ! Tu crois que la joaillerie sera fermée les trois quarts du temps ?

« Non ma douce enfant. »

Le prochain article sera sur la difficulté d’atteindre certains objectifs…

« Ou sur les raisons pour lesquelles il faut savoir savamment alterner plaisir et contrôle. »

Par exemple, je veux bien que tu me parles de ce sujet-là.

« Plus tard, ma belle enfant. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Moralité différente

Moralité différente 18030502130517181815595741

Bonjour à tous,

« Pourquoi es-tu choquée, tu veux m’en parler ? », me propose Astaroth.

C’est à cause de ce qui s’est passé au travail…

« Si une personne se montre malhonnête, il vaut mieux que tu gardes tes distances. »

Ce n’est pas ça le problème !

« Il y a des personnes qui ont une moralité différente de la tienne, dans un sens ou dans l’autre. Cette personne une fois confondue a fait le choix de s’enfoncer et même d’entrainer d’autres dans sa chute.

Elle a agi délibérément. Garde tes distances, tu n’as rien à gagner à fréquenter ce type de personnes. »

Froid comme la logique Astaroth.

« Apprends à accepter ce qui est et ne cherche pas d’excuse là où il ne peut y en avoir. Il existe des personnes pour qui les notions de bien et de mal sont très floues et abstraites.

Elles voient d’abord leur intérêt. »

Cette personne était prête à sacrifier un tiers ! Heureusement qu’il y avait des témoins…

Je suis choquée, je ne m’attendais pas à ce que l’on me fasse part de ce type d’histoire. Je suis choquée et triste en fait. Je connais les personnes impliquées, je ne comprends même pas…

Cela me semble ridicule. Et devant les faits, accuser un tiers, comme à l’école quand on craignait une punition, ce serait encore plus ridicule si ce n’était pas si grave.

Qu’est-ce qui a pu se passer dans sa tête ? 

Je connais cette personne, je l’ai déjà vu faire des choses que je n’aurais pas fait. Mais c’était des petites choses. Des petites.

« Il n’y a pas de petites choses. Cette personne a l’habitude de vivre au-dessus de ses moyens par exemple. Tu ne le fais pas.

Elle aime se montrer également, plus que toi. Elle parle beaucoup, des autres.

Et elle n’hésite pas à l’occasion à faire ce qu’elle a envie de faire. Elle ne pensait pas qu’il y aurait des conséquences à son geste. Alors une fois acculée, plutôt que perdre la face, elle a accusé un tiers.

Puis elle a cherché à incriminer encore d’autres tiers afin de minimiser sa part de responsabilité.

Elle est malhonnête. C’est tout.

Ce qui la dérange ce n’est pas ce qu’elle a fait mais les conséquences uniquement. Pourquoi est-elle malhonnête, parce qu’elle sait avoir commis une faute au sens où vous l’entendez mais ne voit pas de raison de l’assumer.

Elle pense qu’à la base, ce qu’elle avait fait n’était pas si grave. »

Le tiers a failli avoir de gros problèmes en raison de son mensonge. Il a été convoqué par la hiérarchie…

Elle a conscience qu’il s’agit d’une faute professionnelle ? 

« C’est la raison pour laquelle cette personne a dénoncé un tiers. Elle ne veut pas que lui échoit la sanction. »

Pour moi c’est délirant !

En outre je ne peux pas éviter les personnes impliquées.

« Garde tes distances. C’est la meilleure chose à faire. N’évoque pas cette histoire, ne pose pas de question et garde tes distances.

Voilà ce qui s’est passé, cette personne a cru se trouver devant une opportunité et l’a saisie. Elle savait ce qu’elle faisait et c’est la raison pour laquelle elle a voulu impliquer des tiers. Une fois découverte et acculée, elle a réalisé qu’elle risquait des ennuis mais refusant d’accepter des soucis pour un tel motif, elle a choisi de dénoncer un tiers qu’elle pensait vulnérable.

Comme elle n’a pas eu le temps de préparer une véritable défense, elle s’est accrochée à la première histoire qui lui est venue. Une fois le mensonge sorti, elle ne pouvait plus reculer sans perdre la face et sa crédibilité.

Elle va rester sur sa version malgré les témoins et ce juste parce qu’elle est incapable de dire, oui c’est moi qui ai fait cela.

Elle ne le dira jamais, pas plus qu’elle n’admettra la gravité de son geste.   

C’est au départ qu’elle a fait preuve de mauvaise foi, c’est cela qu’il faut que tu vois. Elle a agi en sachant ce qu’elle faisait. »

Je vois, j’ai quand même de la peine en plus d’être choquée. Je me dis, ça ne valait même pas le coup !

« Tu te souviens de ce film, épouses et concubines ? L’héroïne avait fait croire à sa grossesse pour que le mari commun lui accorde toute son attention. Une fois découverte, on lui avait fait remarquer que son mensonge n’avait pas été très malin. Elle a répondu, au contraire, il était ici tous les soirs, c’était très malin. »

Elle se disait, cela aurait pu arriver juste un peu plus tard. Je comprends ce que tu me dis.

Cette personne pense que tout est terminé maintenant. Elle pense qu’elle a suffisamment répondu et qu’elle a fait ce qu’il fallait.

« Cette histoire se terminera d’une façon qui ne va pas lui plaire, mais ce n’est pas ton problème. »

Je comprends. Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)   

Pour être bien

Pour être bien 18030502131017181815595745

Bonjour à tous,

Cette semaine on se promène parmi les fleurs…

« Certains collègues regrettent tes longs cheveux lisses. D’autres te préfèrent avec les boucles. Toi tu ne regrettes qu’une chose, que la coiffeuse est trop décoloré devant. »

Oui car j’aurais voulu un résultat plus uniforme et j’avais bien montré la couleur que je voulais. Mais ce n’est pas grave, les cheveux ça pousse.

« Tu ne comptes pas acheter le steampod, n’est-ce pas ? »

J’espère que ma mère va juste oublier l’existence de ce truc. Je t’ai déjà dit, en ce qui me concerne Gabriel, une coiffure qui nécessite des heures de préparations ne m’intéresse pas. Pas au quotidien.

Je répète que je ne veux pas que le jour du shampooing devienne le jour de la corvée. J’ai déjà eu les cheveux raides et c’était exactement ça, le jour du shampooing était celui de la corvée.

Pour avoir des boucles, il suffit que je mouille mes cheveux. Pour qu’elles soient nettes et bien définies partout, il suffit que j’hydrate mes cheveux.

Facile.

Je préfère cette option-là.

Maintenant si quelqu’un, aimant me voir avec les cheveux raides, se dévoue pour venir me coiffer chaque semaine, je peux réfléchir à la question…

« Quelqu’un t’a dit que tu avais de la chance de pouvoir changer aisément de coiffure. Il y a des personnes qui ne peuvent pas avoir de boucles ou à l’inverse, des cheveux lisses et soyeux. 

Il y a des personnes qui ont l’impression qu’elles ne parviendront jamais à discipliner leurs cheveux. »

Il faut accepter ses cheveux comme ils sont. Il ne faut pas se battre tous les jours avec. Il faut les aimer et comprendre ce qu’ils aiment.

Je ne peux pas utiliser les mêmes produits que ma mère par exemple.

Il faut apprendre à reconnaitre nos besoins spécifiques.

« Donc tu vas réserver le transat payant dans la zone adulte à l’accès restreint ? »

Lol, tout ça pour ça ?

« Tu es en mesure aujourd’hui de reconnaitre nombre de tes besoins spécifiques. Tu es notamment une personne qui s’épuise au contact continu de la foule.

Ce transat pourrait s’avérer une bonne idée. Dans la zone réservée, sans parents énervés et enfants qui crient. Tu redoutes toujours les abords de la piscine aux heures d’affluence. Et comment trouver une place quand tout le monde se trouve au même endroit ?

Tu t’es dit mince, mes amis viennent avec leurs enfants, je ne peux pas réserver ce transat. Pourquoi ? Tu as moins de contraintes qu’eux et des besoins différents.

C’est de cela dont tu devrais tenir compte. Pour tes cheveux tu parviens à tenir compte de ton seul avis. 

Si ce sont tes amis justement, ils comprendront que tu aies d’autres envies qu’eux.

Toi tu préfères toujours le calme du spa aux abords de la piscine prise d’assaut.

Tu préfères le restaurant le midi au buffet noir de monde.

Tu te détends dans le calme et non pas dans l’euphorie.

Tu le sais, à toi d’en tenir compte. »

Ce n’est pas les vacances scolaires. J’ai été surprise d’apprendre qu’ils venaient. Mais une copine vient de m’expliquer que son mari et elle pensaient aussi à faire un voyage hors vacances scolaires en raison des coûts bien plus avantageux. Tant pis pour les quelques jours que l’enfant manquera.

C’est à eux de voir.

« C’est facile quand c’est pour les autres, n’est-ce pas ? »

Lol, je comprends. Je dois davantage penser à ce dont moi j’ai besoin pour être bien dans chaque environnement.

« Oui, car le bien-être passe par la reconnaissance de vos propres envies et besoins. »

Merci Gabriel.

Belle journée à tous :)       

Je suis.

Je suis. dans Mes poèmes 18022802125717181815584302

Je suis.

La Terre et l’origine,

La clé et le mystère,

Le jour et sa Lumière,

La nuit et son silence,

La vie et le sommeil.

Je suis et je serai.

Je suis comme j’étais. 

123456...368

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause