Archive de l'auteur

Nouveaux parfums

Nouveaux parfums 17051612163217181815044419

Bonjour à tous,

« La plupart de tes flacons de parfum sont vides. Comme le temps passe. Vas-tu renouveler ton stock ? », me demande Gabriel.

Lol, j’envisage d’en racheter un ou deux.

« Quel genre, femme fatale ou femme mystérieuse ? »

J’en ai acheté un il y a quelques mois, c’était plutôt femme gourmande !

« Tu aimes bien les parfums un peu sucrés, plutôt femme qui jouit de la vie celui-là. Mais tu aimes bien Rêve de Van Cleef. C’est plutôt femme mystérieuse. »

J’adore ce parfum. J’étais étonnée de voir qu’il me plaisait tant d’ailleurs.

« Et tu aimes J’adore. »

Je ne sais pas si je vais l’acheter une troisième fois.

« Tu devrais en tester de nouveau. Qui sait ? Tu te retrouves un peu moins dans Rêve ces derniers temps. Tu te sens un peu perdue en fait ces derniers temps. A croire que beaucoup de contours deviennent flous quand rien n’a changé autour de toi.

Tu n’aimes pas ce flou dans les énergies alors tu résistes.

Tu sais, tu trouveras toujours un nouveau parfum, il ne faut pas avoir peur.

Tu retrouveras des marques claires, tu verras.

N’aie pas peur, regarde la lumière changeante du ciel.

Tu verras, un nouveau genre de parfums pourrait te plaire bientôt. Et cela sera pour le mieux.

N’oublie pas de récupérer ton foulard en soie. »

Lol, je vais le prendre. Merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

Avec ma vraie voix

Avec ma vraie voix 17051604293117181815044125

Bonjour à tous,

« Pour revenir à ce que tu disais dans ton précédent article, prendre des photos est ce qui te permet de faire le lien entre l’intérieur et l’extérieur, c’est bien ça ? », me demande Gabriel.

Oui c’est ça. C’est une façon d’isoler des énergies, de refléter la beauté et même un langage vaste qu’il me reste à comprendre et restituer. C’est ainsi que je le ressens.

C’est vrai c’est mon lien. Mon autre lien. Le simple. Celui qui est juste instinctif. Mais que je dois développer.

Ce n’est pas comme l’écriture. La photo, c’est un moyen de m’exprimer sans livrer mes émotions. Juste les énergies et la façon dont elles me traversent.

Elles ne parlent pas de moi. Elles reflètent le monde. C’est ce qui est génial à mon sens. C’est ce qui me rappelle tous les vastes univers et tout ce qui est plus grand que moi ici et ailleurs.

C’est mon lien. Ou plutôt ma façon de matérialiser mon lien. C’est super, non ? Il/Elle m’a donné le moyen de matérialiser mon lien !

Mais il faut que je travaille encore. Ce qui est génial aussi, je peux creuser mon lien !!!

C’est ce genre de choses qui nous prouve que l’on est aimé.

Il/Elle nous donne les moyens d’être le vrai nous. Ou de dire le vrai nous. Ou de chanter le vrai nous.

Il suffit de tendre la main.

Je vais ouvrir un compte Instagram. Je vais voir de quelle façon on peut publier des photos prises avec un appareil numérique et non pas un smartphone.

Quand je prends des photos, je ressens que je m’exprime avec ma véritable voix. Tu comprends ? Je me sens à ma juste place.

Et j’adore ça.

« Tu as une très belle voix. »

Lol, merci Gabriel.

Bonne journée à tous ;)  

Vacances pour tous

Vacances pour tous  17051603452117181815044116

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, tu es rassurée par les sites des hôtels prévus pour ton prochain voyage ? », me demande Lauviah.

Rassurée est le mot et impatiente aussi !!! Tu sais comment je suis, en vacances j’aime facilité et confort. Je ne suis pas une adepte du camping.

J’aime quand je me réveille dans un lit confortable, sachant qu’un agréable et copieux petit déjeuner m’attend. Et ce après avoir bien profité de la belle et propre salle de bain.

J’ai surtout hâte de voir l’hôtel flottant !!!

« Et celui qui se trouve au cœur du quartier du shopping. »

Le paradis sur Terre… 

« Tu as réfléchi pour Dubaï ? »

Dans cette vie ? Peut-être dans deux ans. L’an prochain j’envisage des vacances différentes. 

« Moins luxueuses ? »

Je ne vois pas de quoi tu parles. Il n’est pas question de luxe, j’aime le confort. Il y a une marge.

« Aimerais-tu des vacances Ibis Budget ? »

N’exagérons rien, je peux m’offrir un peu plus de confort.

« Tu aimes les vacances faciles, à tous les niveaux. Pas celles où il faut tout faire par soi-même. »

Je suis célibataire et sans enfant, autant que ça serve à quelque chose ! Moi je n’ai rien à penser, pourquoi me casser la tête ? Il est plus simple de payer.

Pourquoi choisir Ibis Budget alors que je travaille et que j’ai peu de charges ? Je préfère l’hôtel avec spa, piscine et salons de massage. Tant qu’à faire !

Si je ne peux pas m’offrir ça aujourd’hui, c’est que ce sera demain. C’est tout. Tu me parles de Dubaï. J’adorerais, mais pas sur un coup de tête, il faut que je puisse apprécier la journée longue et fastidieuse que je serai OBLIGÉE de passer dans ce fameux mall dont tout le monde me parle !

Je sais bien que le shopping est extrêmement superficiel et que ce n’est pas dans les boutiques que l’on découvre une culture, un pays. Mais je vais te le dire franchement, je m’en tape !

Je n’irais pas à Dubaï si je n’ai pas les moyens de faire une descente digne de ce nom dans ce fameux mall. Et tu comprends qu’il ne serait pas drôle de faire plein de shopping et de rentrer ensuite à Ibis Budget. Tu le comprends.

C’est un tout ! Où est le plaisir si en rentrant je ne peux pas tomber sur un lit super confortable, après avoir ouvert la baie vitrée de la chambre tandis que mes nombreux paquets jonchent le sol ?

« D’aucuns diront que ce n’est pas très spirituel. »

Il n’y a rien de spirituel dans le shopping, c’est une question de feeling, de battements de cœur.  Quand LE sac ou LA paire de chaussures sont là devant vous, plus rien n’a d’importance. Le monde peut s’écrouler…

Seule compte la satisfaction.

« Donc des vacances sans argent sont tristes ? »

Non, tout dépend où et avec qui. L’argent n’est pas nécessaire pour passer de bons moments. Tant que j’ignore qu’il y a un centre commercial dans les parages.  

« Et Dubaï l’année prochaine avec les moyens de dévaliser le mall ? »

Je suis au paradis. Je rêve de voir le désert, de découvrir une nouvelle région, de me pencher sur une nouvelle culture et j’adore le shopping. Ce serait parfait.

« Toi tu peux aller à Disneyland, visiter des musées et des bibliothèques tout en appréciant le shopping. »

Je ne comprends pas pourquoi ce devrait être incompatible, c’est un mystère pour moi. On peut creuser sa vie spirituelle et apprécier le cocktail au bord de la piscine d’un superbe hôtel. Tout le monde ne rêve pas d’un séjour au kibboutz. 

Mais pour moi la spiritualité part de l’intérieur. Pas de ce que je trouve à l’extérieur. Au contraire, moi j’ai besoin de me souvenir que la vie est attrayante à l’extérieur aussi.

Je sais que ce n’est pas courant dans ce sens-là mais c’est comme ça. Alors les séjours travail contre logis dans une ferme, je n’y vois pas l’occasion de vivre une expérience enrichissante sur le plan spirituel.

Je n’en ai pas besoin en fait. Pour moi la richesse des échanges et des expériences est liée à la façon dont les énergies se mêlent et c’est la première chose que je ressens. Quel que soit le contexte.

Moi je recherche la légèreté et l’amusement. Parce que c’est ce qui me permet de rester sur Terre et d’avoir envie de rester sur Terre. J’ai déjà la tête entre ici et ailleurs en permanence. Je suis sur 50 fréquences à la fois lol.

Je n’ai pas besoin de faire une retraite dans le désert, j’ai juste besoin de le voir, de sentir les énergies et cela ne me prend pas 3 jours. Vingt minutes (voire bien moins) dans un lieu qui me touche sont suffisantes pour me recharger durablement.

J’aime les vacances faciles et confortables. Et avec du shopping c’est plus sympa. Mais en vérité, du moment que j’ai mon appareil photo, je suis heureuse. Et je n’exagère pas.

Si je suis fauchée, du moment que j’ai mon appareil, je passerai un excellent moment. 

Je tiens d’ailleurs à dire que souvent, en vacances en groupe, ce n’est pas moi la personne chargée émotionnellement qui n’est pas capable de rester seule une minute et qui vampirise les énergies des autres !

« Toi tu es la personne qui exaspères les autres avec son budget shopping. »

Mais ! Les autres aussi n’ont qu’à s’organiser. Tu crois que je m’appelle Crésus ? Si je ne fais pas comme ça, je ne peux pas avoir l’esprit branché sur « profite joyeusement ».

Et j’aime bien être branchée sur cette fréquence…

Les gens commencent à m’appeler, tu as vu ? Je suis Mme Voyage. C’est drôle. Sylvie qu’est-ce que tu emmènes, quels sont les bons plans, tu penses à quel budget ?

C’est drôle.

« Tu as l’expérience. »

Lol !!!!

« Et puis tu t’offres ce que tu veux. »

Je passe mon temps à le répéter, rien ne sert de courir, Dubaï sans le budget plaisir, c’est le meilleur moyen de s’en vouloir des mois durant. Les musées sont généralement abordables, ce n’est pas souvent 100 dollars l’entrée.

Mais une ballade en 4×4 dans le désert ne sera pas gratuite et je vous laisse imaginer le tarif si vous lorgnez sur la journée à dos de chameau avec soirée sous la « tente » au cœur de l’oasis.  

Laissez-moi vous dire que ce type de camping, je cours.

Quand on souhaite un rendez-vous avec soi-même, une rencontre au cœur, se vider la tête, mieux vaut privilégier l’expérience. Le shopping ne vous apportera rien.

La ballade en chameau non plus.   

Tout dépend de nos besoins. Chaque voyage envisagé devrait être l’occasion de se demander quels sont nos véritables besoins.

Il est évident que tout le monde n’apprécierait pas le genre de vacances que j’aime. Et heureusement.

Moi du moment que je peux prendre des photos, je sens la flamme la plus profonde vibrer. Mais pour d’autres, il faut davantage autour pour que le feu intérieur se fasse sentir. Je le comprends.

Chacun sait ce qu’il lui faut.

« Fais-toi plaisir. »

T’inquiète ! Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

Loin du chemin arc-en-ciel

Loin du chemin arc-en-ciel dans Anges 17051410240917181815041975

« Qui voit ton vrai sourire a déjà ton amour, 

Qui te partage ses rêves te propose le sien.

Entre vous peut alors se découvrir une route blanche qui deviendra noire.

Et qu’au final, personne d’autre ne pourra arpenter.

Les autres marcheront à côté.

Tu verras si tu choisis de rester dessus où de la quitter.

Il n’y aura plus pour toi de chemin arc-en-ciel,

Il n’y aura pas non plus de chemin gris.

Toutefois, qui voit ton vrai sourire a déjà ton amour.

Dès lors, apparait la route blanche qui plus tard deviendra noire… »

Anahel pour Sylvie.

 

Tu feras tes erreurs

Tu feras tes erreurs dans Anges 17051410040217181815041953

Bonjour à tous,

« Il fait beau et chaud n’est-ce pas ? », me demande Lauviah.

Oui, beau et chaud.

« Tu te souviens que je t’avais dit que je voulais que tu aies des parents aimants ? »

Je m’en souviens.

« C’était important que dès le départ tu sois aimée. Parce que c’est quelque chose que tu n’oublieras jamais et cela permet d’effacer plus vite les anciennes blessures.

Je veux que tu comprennes que même s’il peut arriver que certains chemins soient difficiles à comprendre et à accepter pour autrui, tout prend toujours sens quand le cœur est ouvert et c’est cela seul qui compte.

Dans ta vie tu as fait des rencontres. Certaines étaient plus intéressantes que d’autres. Certaines seront toujours plus intéressantes que d’autres.

Il y aura toujours des personnes qui te marqueront davantage que d’autres. Sauras-tu toujours vers qui te tourner et à quel moment ?

Qui sera de meilleur conseil et pourquoi ?

Aujourd’hui nous savons que tu ne demanderas conseil qu’à des personnes qui t’aiment. Parce que tu sais les reconnaitre. Et nous savons que tu continueras aussi de te tourner vers nous.

Pourtant ma douce enfant, arrivera un jour où tu te tourneras vers nous et tu ne trouveras que le silence en réponse.

Un jour où tu douteras, où tu commettras des erreurs de jugement parce que tu douteras et finalement, tu te verras contrainte de faire confiance sans avoir de certitude parce que ce sera la seule alternative. 

Un jour viendra où personne ne pourra être d’excellent conseil et où nous ne te répondrons pas non plus.

Un jour viendra où le paysage ne ressemblera à plus rien de ce que tu connais et tu l’accepteras parce que de toute façon, il y aura peu d’autres choix.

Le lendemain de ce jour, je reviendrai vers toi. Je te demanderai si tu as toujours besoin de moi. Si tu as besoin que je reste près de toi.

Ce jour-là, voici ce que tu me répondras, je n’ai jamais eu plus besoin de toi.

Ce jour-là, je partirai pour de bon. Mais comme promis, je reviendrai te chercher. A la fin du chemin. Et pas un jour avant. »

Lol !

« Il va être temps de te laisser faire des erreurs. Et trouver le moyen de les rattraper. C’est la meilleur preuve d’amour que nous puissions t’offrir. »

Vous partez tous ?

« Non, nous allons t’offrir le silence, c’est tout. Si tu as un vrai problème, nous serons là. Si tu dois recevoir un avertissement sur un point donné ce sera encore le cas.

Mais tu vas douter bientôt et nous te laisserons à tes réflexions. Et à tes actions. 

Tu apprendras à faire confiance et tu prendras tes marques, dans ce nouveau paysage.

Un paysage terrestre cette fois. Et un univers qui sera vite familier.

Aussi la nuit tombe sur le paysage bien connu…

La brume envahit tout l’espace et. »

Et quoi ? Tu me laisses sur ça ? Je te déteste.

« Comme tu voudras. »

Lol !!! A bientôt Lauviah, parce que je sais que tu ne pars pas encore. 

Bonne journée à tous ;)

PS : cette semaine on se promène au Robert. 

Calme et douceur

Calme et douceur 17051401085617181815040207

Bonjour à tous,

« Ta voix est bien grave. », me dit Gabriel.

Je n’ai pas une voix aiguë de toute manière. Elle est souvent grave.

« Ca va mieux ? »

Ce n’est pas de chance ce stupide micro…

Moi qui n’avais plus d’acouphène, presque plus mal…

« Mais pourquoi chaque fois as-tu des répercussions dans la gorge ? »

Je ne sais pas, c’est le médecin qui aurait dû me le dire. Je l’aime bien celui-là, il a pris le temps de m’ausculter. Il m’a écouté. Je l’aime bien. Il ne m’a pas simplement expédiée avec du Dafalgan.

Il n’aime pas mes fibromes, peut-être que grâce à lui je vais pouvoir les enlever. Je ne les aime pas non plus lol.

Et c’est le premier médecin qui ne m’a pas juste dit, faites un enfant. Même la gynécologue m’avait dit, faites un enfant.

Mais il m’envoie faire plein d’analyses lol. Je vais les faire.

« Tu n’as pas pu voir l’ORL mais tu sembles avoir trouvé un bon généraliste. »

Je me dis que c’est très bien aussi. Parce que je peinais à trouver.

« C’est ta maman, qui te voyant en souffrance, a pris la peine de mettre de côté ses affaires pour prendre le temps de chercher avec toi un généraliste ouvert le samedi matin. Et c’est elle qui l’a trouvé d’ailleurs. Tu n’y croyais pas trop. L’autre cabinet du coin était exceptionnellement fermé.

Elle est contente de voir que cette visite s’est bien déroulée. Tu as ton traitement, mais, il t’a donné un traitement palliatif. »

Je sais, il veut savoir pourquoi j’ai mal et pourquoi j’ai des acouphènes. D’où les analyses. Tu te souviens de ce qu’avait dit mon médecin traitant ?  

Au moins lui, il me croit. Même si j’ai bien compris que lui aussi considère que l’hyperacousie est avant tout un problème psychologique. Lié au stress.

Je lui explique que j’ai mal depuis la soirée de la veille et il me donne quand même un truc contre le stress…

Si j’étais restée chez moi je n’aurais pas eu à consulter un samedi !

« La vraie question est aurais-tu supporté un autre genre de soirée ? Avec d’autres personnes ? Dans un autre cadre ? »

J’entends ta question.

« Et en admettant que le micro était simplement trop fort pour toi, pourquoi un tel mal de gorge ou le nez bouché ?

Reposons la question d’une autre façon, qu’elle senteur est la plus agréable ? Le parfum que tu préfères ou l’odeur de la terre mouillée, à la campagne ? »

Je te vois venir, la terre mouillée. Je sais que j’ai besoin d’être en vacances, j’en ai marre, je sature…

Mais elles arrivent.  Je me prépare justement. J’ai commencé mes petits achats. Tu sais comment je suis…

« Tu as même pensé au brumisateur d’eau. »

Tu imagines si je fais un malaise dû à la chaleur ?

« L’anti-moustiques. »

Une nécessité !

« Les lingettes et le petit liquide anti-bactérien. »

Évidemment ! Tout le monde m’a dit d’en prendre. J’allais oublier le parapluie de sac !!!

Je vais aller en acheter un.

« Les bouchons d’oreilles. »

Je me pends si je les oublie. Ce n’est pas le Dafalgan qui pourra me sauver d’un atterrissage sans bouchon d’oreilles, surtout avec mon extrême sensibilité actuelle !

« Tu as bien fait d’acheter ce livre de coloriage pour adultes. Ce sera meilleur que les anti-douleurs tu verras. Tu es une personne d’un naturel calme et doux. Mais tu n’as pas souvent l’occasion d’être pleinement cette femme calme et douce.

Alors écoute, n’oublie pas de te ramener un joli cadeau de ces vacances. Tu sais déjà que le budget vacances est fait pour être dépassé. »

Lol ! J’ai un autre voyage à financer !

« Tu as pratiquement fini de le payer. Ne t’inquiète pas, profite juste de l’instant. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

Le bleu du ciel

Le bleu du ciel dans Anges 17051305214617181815038535

Bonjour à tous,

« Il fait beau, il fait chaud et les oiseaux chantent ? », me demande Elédahiel.

Je n’entends qu’eux.

« Tant mieux. Parce que le plus beau dans la vie, c’est encore le bleu du ciel. »

C’est ce que je garde en tête en ce début de weekend.

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)

Aucune honte

Aucune honte 17051203052817181815035352

Bonjour à tous,

« Alors tu n’as pas pu voir l’ORL ? Tu n’es pas trop déçue ? », me demande Elémiah.

Un peu quand même si ! Je me disais, enfin, je vais avoir un vrai remède et finis les effets de l’allergie ! Parce que tu vois les gens ne comprennent pas que je ne guérisse pas. Ils disent que je suis fragile. Je ne suis pas fragile.

« Tu t’affaiblis quand tu vas avoir tes règles. Tu attrapes la plupart des virus qui courent. Tu ne supportes pas les changements de rythme de vie brutaux ni la fatigue. Tu avais des baisses de tension chaque année au moment de retourner à la fac, après les longues vacances.

Tu tombes malade quand tu rentres de vacances si tu reprends le travail tout de suite.

Tu es affectée par le stress qui te rend aussi malade.

Tu as des intestins fragiles. »

Qu’est-ce que tu veux dire ?

« Il n’y a ni honte ni mal à avoir des ennuis de santé ou des fragilités sur ce plan. Tu ne devrais pas être affectée parce que les gens ont vu, constaté que tu pouvais avoir beaucoup d’ennuis de santé même sans gravité.

Où est le problème ? Tu ne fais pas exprès d’avoir des allergies. Ou des intolérances alimentaires.

Les personnes qui t’aiment font simplement attention à toi. C’est tout. Alors elles te rappellent que tu ne dois pas reprendre le travail tout de suite en rentrant de voyage.

Ou elles te demandent ce que tu peux manger.

Ou si tu n’as pas froid vu que tu es frileuse. Le vrai problème en réalité est que tu es sensible aux changements de température. 

C’est comme pour les changements de rythme brutaux. Ou la pression au travail.

Tu vois en noir et blanc mais tu ne supportes pas l’alternance des énergies chaudes et froides, d’où qu’elles puissent émaner.

Tu n’aimes que les énergies chaleureuses du cocon.

Tu étais sensible au froid étant enfant. Tu avais des marques rouges sur le visage, cela effrayait les maitresses.

Quand tu te grattes tu as des marques aussi. Et quand tu sors de chez l’esthéticienne, si elle a été rapide, on croirait que quelqu’un t’a donné un coup.

Aujourd’hui tu es sensible à la chaleur. Tu as eu trois coups de chaud. C’est pour cette raison que nous ne t’encourageons jamais à passer du temps seule à la plage.

C’est pour cette raison que nous t’avons encouragée à écourter ta randonnée l’autre fois. 

Tu n’aimes pas qu’on veille sur toi. Il y aura toujours des gens qui voudront le faire pourtant.

Tu devrais les laisser faire. 

Tu as besoin d’écran total et certains rient de cela car beaucoup chez toi pensent que la crème solaire, c’est pour les Blancs. 

Tu en vois passer des heures sur leurs bateaux en maillots de bains, ni coup de soleil, ni coup de chaleur…

Tu sais ce qui se passera si tu fais de même.

Il n’y a aucune honte à être plus fragile que ses voisins. Physiquement ou d’une autre manière.

Ce qui compte, c’est que le chocolat reste bon. »

Je suis d’accord. Oui, c’est tout ce qui compte !

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

La clé de l’épanouissement de la femme

La clé de l'épanouissement de la femme dans Féminité Sacrée 17051101021117181815031531

Bonjour à tous,

Neveu a vomi dans la voiture !

« Les enfants font ce genre de choses. Et ce n’était pas ta voiture. », me dit Elémiah.

Heureusement ! En plus on ne pouvait pas s’arrêter. Pourquoi est-ce que chaque fois qu’il se réveille quelqu’un lui donne du Yop ?

« Parce qu’il aime le Yop et qu’il le réclame. Toi aussi tu as déjà vomi dans la voiture d’après ta mère. »

C’est une bonne chose qu’on ne garde pas souvenir de la totalité de ce que l’on vit.

« C’est un bébé. »

Je ne lui en veux pas. C’est l’odeur que je déteste. Je sais que c’est un bébé et que de toute manière il vomira encore. Simplement, il faut reconnaitre que ce n’est agréable pour personne. Pour lui non plus d’ailleurs. Il déteste être sale !

« Il va bien ? »

Très bien, dix minutes après qu’on ait pu le changer et le nettoyer un peu, il courait partout, tournant ma pauvre mère en bourrique. Moi j’étais occupée, je ne pouvais pas l’aider.

« Tout à fait le genre de suites d’évènements qui te conforte dans l’idée que tu n’es pas pressée d’avoir un enfant. N’est-ce pas ma douce Sylvie ? »

Je ne te dis pas jamais. Je garde en tête l’image de mon fils. Je ne peux pas m’empêcher de penser que je voudrais qu’il vienne au monde. Mais s’il pouvait ne pas trop aimer courir partout à travers le magasin, suscitant les commentaires et les regards peu indulgents…

J’avais une envie de rire. En plus dans des cas comme ça, tous les enfants des autres, d’âges similaires, ont l’air de modèles de sagesse. Du coup on ressemble au mauvais parent, à l’incapable qui ne sait pas tenir l’enfant !

Et quand on essayait de le porter, il s’affaissait sur le sol !

Je me demande combien de fois ma mère a pu répéter, viens ici !

Le problème c’est qu’il adore avoir de l’espace. Parce qu’il adore courir. Il arbore un magnifique sourire quand il court. Et malheureusement il aime bien aussi qu’on lui court après.

Moi encore j’arrive à le porter même quand il ne veut pas mais il devient lourd pour ma mère. Ce n’est pas agréable pour elle quand il n’en fait qu’à sa tête.

Tu vois Elémiah, je réalise que j’en veux à ma sœur et à son compagnon de se reposer aussi souvent sur mes parents. Mais quand je fais remarquer certaines choses à ma mère, elle me répond, je sais ce que c’est parfois on voudrait faire des choses et avec l’enfant on ne peut pas…

C’est pourquoi il faut les aider…

L’autre jour mes parents voulaient aller au restaurant. Maman n’a pas su dire non à ma sœur. Tu as vu ce qui s’est passé ? Il fallait qu’il y ait en permanence une personne dehors avec lui car il n’avait aucune envie de rester sagement assis. 

Je sais que c’est un gentil petit garçon. Il n’est pas en mode Tornade de manière continue. Il peut être calme au sens où on l’entend. 

Seulement, quand il rentre chez lui, c’est à MOI que ma mère dit, ouh je n’en peux plus, il est turbulent etc…

A ma sœur elle dit, il a été adorable, mais non ça ne nous gêne pas de le garder, il est tellement mignon…

Du coup je réalise que j’en veux à ma mère aussi.

Il n’y a que mon père qui dise franchement, on ne peut pas le garder en semaine et le weekend.

En fait ce qu’il y a c’est qu’il a beau être tout petit, il prend tout l’espace.

Et quand il est à la crèche ses parents viennent le chercher tôt alors que quand il est chez nous, ils arrivent bien plus tard.

Je me souviens quand ma tante et mon oncle avaient dû garder le fils de ma cousine quelques jours. On était allé les voir. Il ne nous ont pas caché leur exaspération en finalement je comprends.

Ce n’est pas qu’on ne les aime pas, mais il n’y a pas de pause. Ils ont toujours envie de faire quelque chose. Et pendant que tu t’occupes d’eux, tu ne t’occupes pas de toi, tu ne te reposes pas etc…

Il y a autour de moi de jeunes mamans qui me disent franchement que quand l’enfant n’est pas là, il ne leur manque pas. Ce qui ne signifie pas qu’elles ne les aime pas.

Et je comprends cela. Je ressens la même chose avec Neveu. Je peux jouer avec lui, passer du temps avec lui et apprécier cela.

Mais quand je sais qu’il devait venir et qu’à la dernière minute on apprend qu’il ne viendra pas, je ne suis jamais triste.  

Et je comprends aussi bien mieux les parents qui refusent d’aller en vacances dans un endroit où il y a une piscine avec de jeunes enfants. Parce que ce n’est pas farniente au bord de l’eau voire les pieds dans l’eau mais bien Alerte à Malibu.

Tu te souviens de la fois où j’ai failli me noyer dans la piscine à vagues ? J’avais pas loin de dix ans pourtant. Et la fois où j’ai manqué de me noyer avec ma sœur et ma cousine ! Dans les deux cas, heureusement qu’on n’était pas seules.

« Être parent emporte des contraintes bien réelles, nous n’allons pas te dire le contraire. »

De nombreuses joies également je le sais.

« Pas pour tout le monde. Il y en a pour qui cela a été la plus grande des désillusions. D’autres qui ont vu dans leurs enfants toutes les raisons qui font qu’ils ne réaliseront jamais leurs rêves.

Comme toi beaucoup de jeunes femmes pensent que la clé de l’épanouissement de la femme ne se trouve pas dans la maternité. Alors que pour d’autres, cette assertion est vraie.

Alors, où se trouve donc la clé de l’épanouissement de la femme pour toi ? Étant entendu que ce qui est valable pour toi peut ne pas l’être pour d’autres. »

J’espère que tu vas me donner la réponse parce que je dois admettre que je ne sais pas… 

« Nous n’avons pas de réponse à te donner, juste une chose à te dire, tu as un joli sourire toi aussi. Le même que ta mère, ta sœur et Neveu.

Et le même que le fils que tu as vu. »

Oui ! C’est un sourire héréditaire !

« Mais il n’avait pas tes beaux yeux en amande. »

Eh non !

« Tu as un très joli sourire. Parfois, c’est tout ce qui compte. »

Lol, merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)

Questions et réponses

Questions et réponses 17050912291417181815027896

Bonjour à tous,

« Parfois tu trouves les réponses que tu reçois quant à tes questionnements personnels un peu déroutantes, n’est-ce pas ? », me demande Roéchel.

Oui, comme ce matin.

« Eh bien, tu te posais une question précise, tu as reçu une réponse précise. »

Oui mais je ne me sens pas plus avancée, au contraire. Je sais juste quelle direction ne pas prendre. 

« Et tu voudrais plutôt savoir vers où te tourner. »

C’est ça !

« Vois que grâce à cette réponse, à une question bien précise rappelons-le, tu évites des tergiversations voire des déconvenues. N’est-ce pas positif ? »

Si…

« Cela en outre vient conforter ton propre raisonnement, non ? »

Tout à fait ! Je me demandais simplement si ce que j’envisageais ne pourrait pas constituer une étape de plus pour moi. Mais si je doutais c’était parce que je sentais que ce n’était pas l’étape dont je rêvais.

« Très bien alors essaye de te projeter de la manière qui t’intéresse. »

J’essaye mais, justement il y a encore trop d’inconnues. Je n’arrive pas à avoir une vision claire.

« C’est tout simplement que tu n’as pas encore de projet bien défini en tête. Autrement tu y parviendrais. Comprends donc qu’il n’y a pas de raison de se dire, mince. Ce qui se trouve non loin ne t’intéresse pas. Ce n’est pas parce que tu ne sais pas encore ce qui t’intéresse vraiment que tu dois te dire, il faudrait y aller.

Prends le temps de voir arriver le projet vraiment intéressant.

Nous savons ce que tu penses. Certaines choses sont objectivement plus faciles que d’autres. Ou plus attirantes que d’autres.

Quand attirant n’est pas facile, il convient tout d’abord de voir de quelle façon se donner les moyens puis alors, vous pouvez vous projeter de manière réaliste. »

Merci Roéchel.

Bonne journée à tous ;)  

1...34567...338

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause