Archives pour la catégorie Dragons

Au-delà de…

Au-delà de... dans Dragons 16072401220917181814390850

Bonjour à tous,

« Tes beaux ongles se cassent. », me dit Thor.

Tiens, ça fait un moment qu’on n’avait pas parlé.

« On n’en avait pas besoin. »

Tu sais déjà. Pourquoi n’es-tu pas juste enroulée autour de moi ?

« Je sais que tu aimes jouer avec le Dragon de ton Lauviah. Mais te souviens-tu que c’est moi qui t’attendais la première fois que tu as réussi une méditation ? »

Oui, je t’ai vu qui passait devant moi, toute blanche et ta présence semblait si normale et naturelle…

« C’est l’Ange qui sourit qui t’a aidée avec cette toux qui ne passait pas. Au moment où tu avais enfin décidé d’aller chez le médecin. »

Une copine m’a expliqué qu’il s’agit d’un virus. Franchement au départ je ne me doutais pas, pas de fièvre, juste la toux…

Mais elle s’aggravait. Et j’ai su qu’en fait elle ne passait jamais, certaines personnes ont développé des maux de ventre semblables à la gastro après la toux.

L’ange qui sourit est intervenu juste après que je me sois dit, j’en ai marre, je vais chez le médecin ! Ca commence à aller mieux.

« Ca finira en rhume. »

Sérieusement ?

« Oui. »

Bon. Ca reste mieux que la gastro.

« Ton amie a dû prendre plusieurs médicaments. »

Je sais.

« Et tu tousses beaucoup moins. »

Oui justement, je suis contente. J’ai eu de sacrées quintes… 

« Il faut que tu remercies l’Ange qui sourit. »

Je l’ai fait.

« Tu ne sais toujours pas son nom ? »

Je lui ai déjà demandé mais il ne parle pas. Il se contente de sourire et il vibre à une fréquence que je ne capte que s’il veut bien que je le capte.

« Il est venu à ton aide plusieurs fois. Notamment quand tu avais contracté la dengue. »

Je m’en souviens. Je l’ai remercié. J’ai essayé de lui parler mais il ne répond pas, il ne fait que sourire. Et je crois qu’il ne souhaite pas que je m’approche.

« Peut-être, mais au-delà de cette entité, tu peux remercier la Source de tout. Tu comprends ? »

Ah, oui maintenant je comprends.Peu importe le nom de l’Ange qui sourit…

« Il apparait pour te rappeler que tu n’es pas seule et que tu es aimée. De la Source elle-même, comme chacun d’entre vous.

Quand tu joues avec le Dragon de Lauviah, tu te laisses bercer par sa douceur. Quand tu es enveloppée dans mes énergies, tu te laisses également bercée. Au-delà de nous, vois qui t’aime réellement.

Vous recevez tous cet amour d’une manière différente. Mais comprends que quand l’Ange qui sourit vient à ton secours, c’est la Source qui te rappelle que tu es aimée. »

Merci à toi. 

Bonne journée à tous ;)

Tous les jours pareil

Tous les jours pareil dans Dragons 1309201210278035711568688

« Les paysages qui se dessinent au loin peuvent changer d’un instant à l’autre.

Sois patiente envers toi-même, exigeante vis-à-vis de tes propres réalisations, réaliste envers les autres.

Au matin tu te réveilles avec l’impression que tous les jours sont les mêmes, mais il en n’est pas deux identiques.

Sois fière de toi si tu t’aperçois de ce qui ne va pas. Et sois patiente envers toi-même. »

Thor pour Sylvie 

La bonne méthode

La bonne méthode dans Dragons ad5b2e53

Bonjour à tous,

Toute la journée durant, mes guides m’ont dit et si la bonne méthode pour te motiver à faire du sport était le club de gym ? Je me suis dit, vais-je y aller ? Je veux dire plus d’une semaine. Ils m’ont encouragé à aller en visiter un ou deux.

Je l’ai fait tout à l’heure en sortant du travail. La proximité du club dans lequel je me suis rendue est un point positif. Moi j’ai des horaires de bureau, comprenez, les horaires des embouteillages.

Autre point positif, on peut se garer. Certes pas exactement devant (c’est toujours blindé de monde car il y a plusieurs commerces dans la zone), mais on peut se garer.

En outre, le lieu m’a fait bonne impression, mieux, j’ai pensé qu’effectivement ce serait peut-être l’environnement qu’il me faudrait. Pas de télé, pas de chips, pas d’ordinateur, pas de chaine-hifi ou de magazine, pas de canapé confortable, pas de lit, ce serait plus facile de bosser là que chez moi. Et pourtant il faut que je vous confie une chose, il y a chez moi des appareils d’exercice, mon frère les a laissés. Mais même quand il était là, je pouvais m’en servir. Bref…

Je me dis pourquoi pas. Par contre je n’avais pas pensé à ce budget-là.

« Tu devrais prendre le temps d’y penser et te rendre tranquillement aux inscriptions des ateliers musique la semaine prochaine. Ta mère et ton frère vont y aller de toute façon. Va avec eux, vous ferez la queue ensemble. Tu devrais y aller.  », me conseille soudain Thor.

C’est rare de te voir insister comme ça. De la musique, je ne suis pas super douée. De quoi pourrais-je jouer ? Je voudrais un instrument que je pourrai aussi pratiquer à la maison. Il me faudrait le talent de Camille.

« A la fin de l’année tu devras te produire devant un public. »

Tu viens d’achever de me décourager.

« Tu vas y aller. Et tu vas aimer apprendre à jouer. Tu rencontreras de nouvelles personnes, certaines seront intéressantes, d’autres non, mais le plus important est que tu vas prendre plaisir à te voir progresser et tu pourras continuer l’an prochain tandis que tu suivras des cours dans une école d’arts graphiques. »

Vous avez l’air absolument persuadés que je vais avoir envie de me reconvertir en arts graphiques, je suis nettement moins certaine que cela se produira !!!

Nettement moins ! Je me suis inscrite pour m’amuser, passer de bons moments en faisant quelque chose qui m’attire vraiment. Mais pas au point d’envisager quoi que ce soit de sérieux.

Revenons plutôt sur la gym.

« Tu pourrais t’inscrire en flûte, tu pourras jouer chez toi, ce sera agréable. Oublie la batterie, s’amuser c’est bien, se trouver dans la paix et le bien-être c’est mieux. Tu es quelqu’un d’assez rêveur, tu aimes la douceur et l’harmonie, la batterie n’est pas pour toi. 

La flûte sera parfaite. Et pour la gym, ta mère te dit qu’il y a un club à côté de chez toi, va voir, ce serait bien pour toi. Peu d’effort, peu de contrainte, tu pourras aller quand tu veux.

Et n’oublie pas d’aller t’inscrire en flûte. »

Tu dois être l’un de mes guides les plus sévères, mais tu es rarement aussi directe.

« Va t’inscrire en flûte. Sérieusement. Tu devrais aussi commencer à te renseigner sur les écoles d’arts graphiques. »

La flûte pourquoi pas, l’école pas question !

« Si. Renseigne-toi, c’est tout ce que je te demande. Renseigne-toi. »

Ok…

Tu es bizarre ce soir.

« Il est bon par moments de vous rappeler ce que signifie être guidé. Tu comprendras cette phrase d’ici quelques temps. »

Ouais, en général tu n’interviens pas pour rien. Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)     

 

Parmi les Dragons

Parmi les Dragons dans Dragons 1306200101068035711309408

Bonjour à tous,

Depuis hier mon entourage a évolué, je suis entourée d’une large majorité de Dragons. Dont Thor bien sûr, qui est venue me rappeler que lors d’une de mes premières méditations, c’est elle que j’ai croisé.

Je m’en souviens, j’étais là dans cet espace agréable quand j’ai vu passé  ce magnifique Dragon blanc. Mais tout me paraissait tout à fait normal.

« Le jeudi est le jour de la semaine que tu aimes le moins. », me rappelle-t-elle soudain.

Oui c’est vrai. Au beau milieu de la semaine, je finis tard…

« Tu n’es pas très en forme, il faudra te coucher plus tôt ce soir. Juste besoin de sommeil. »

Lol ! Comme tu dis !

« Passe une belle journée. »

Merci Thor.

Bonne journée à tous ;)

 

L’autre Dragon doré

L'autre Dragon doré dans Dragons 1303090639128035710949845

Bonjour à tous,

« Ma petite Sylvie, c’est encore trop tôt pour toi, ce n’est pas l’heure. Tends-moi ton bras. », me dit Asherah.

Non, tu vas bloquer le lien ! Dis-moi d’abord qui c’est ! Tout à l’heure j’étais là, j’ai ressenti ce drôle d’appel et j’ai vu Thor puis soudain, un dragon s’est imprimé sur mon bras (astralement lol), un Dragon doré et pouf il est sorti mais en fait il n’était pas dans mon bras. La marque est un sceau qui sert à activer un lien. Je l’ai vu, il était grand, immense et tout doré. Et masculin. Pas comme Thor et toi.

Mais je n’ai pas eu le temps de lui demander son nom…

« De quoi te souviens-tu ? »

De ce que je viens de te raconter.

« C’est tout ? »

Oui, je crois bien, je ne le connaissais pas, c’était la première fois que je le voyais. Il était bien impressionnant…

C’est qui ? Pourquoi il y a un sceau sur mon bras qui le relie à moi ? Il n’est pas comme Thor.

« Tu ne te souviens de rien d’autre ? »

Je devrais ?

« De quoi as-tu rêvé cette nuit ? »

D’une vieille amie d’école que j’ai perdu de vue depuis des années…

« Stéphanie. »

Oui.

« C’est un joli prénom. »

Oui lol.

« Tu en as connu plusieurs dans ta vie. »

Tu vas condamner le sceau ?

« Pourquoi ferions-nous une telle chose ? »

Tu a dit que c’était trop tôt. Mais je croyais que tout arrivait toujours à l’heure ?

« C’est vrai. Mais tu ne te souviens pas de ton lien aux Dragons. »

Je suis un Dragon incarné ?

« Est-ce si important ? C’est un sceau de soumission. »

Mince, je porte un sceau de soumission ?

« Comme chacun d’entre vous, seule façon d’accepter l’ego. »

Lol, je ne te parle pas de ce sceau-là.

« Il y a une façon de savoir si vous êtes celui qui soumet ou celui qui êtes soumis. Dans cette vie es-tu droitière ou gauchère ? »

Je suis droitière.

« Alors la droite indique ta voie d’action. Le sceau est apparu sur ton bras gauche. C’est toi qui es soumise. »

Quoi ! A qui ? Et pourquoi aurais-je accepté une chose pareille ? Comment je le brise ?

« Tu ne le brises pas, petite fille. L’entité en question assure ta protection en échange de cette soumission. »

Qui est-ce ?

« C’est un Dragon. »

J’ai bien vu qu’il s’agissait d’un Dragon.

« Il ne te veut aucun mal.  Mais c’est toi qui t’es liée à lui. »

J’aurais fait cela ?

« Il y a différentes sortes de soumission. Celle-ci ne t’oblige qu’en un seul point. Tu viens de comprendre lequel. Et cela n’aurait pas été possible sans ton consentement. »

C’est une double soumission, ça y est je me souviens, elle fonctionne dans les deux sens, je concède quelque chose mais l’autre aussi et ce afin d’atteindre un certain résultat (que je ne souhaite pas évoquer).

Pourquoi tu m’as parlé de mon rêve ? Je m’en souviens à peine.

« Le Dragon n’est qu’un intermédiaire. »

Je sais.

« Tu te souviens du message à ton réveil ? »

Je me souviens, très bien.

« Bon, tant mieux. Au fond seule l’âme soumet les Incarnés, tu sembles l’accepter. »

En l’occurrence… Mdr !

« Oui, en l’occurrence c’est bien  ce qui se passe. Passe un beau weekend. »

Merci Asherah.

Bise à tous ;)

Alors

Alors dans Dragons 1303011123448035710916091

Bonjour à tous,

Je suis sur les nerfs je ne peux rien écrire et cela est très frustrant tant j’apprécie ce mode d’expression.

Je vous dis à ce soir ou à demain. En tout cas à bientôt je l’espère.

« Apprends à jeter aux flammes ce qui est inutile, nous y reviendrons. », me dit soudain Thor.

J’essaye !

« Non, tu gardes tout en toi, c’est cela qui ne t’aide pas. »

Je vois. Au moins je sais vers qui me tourner…

« Bonne idée, contacte cette personne et demande-lui de t’aider à trouver le moyen de maîtriser tes émotions. Mais si tu veux un conseil, commence par accepter l’idée que nul n’est parfait et par conséquent toi non plus.

Ça va déjà mieux ? »

Lol oui.

« Passe une belle journée. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Réunir les âmes

Réunir les âmes dans Dragons 1210220240218035710463074

Bonjour à tous,

J’ai vécu une drôle d’expérience tout à l’heure…

« C’était juste un appel mystique, finis de lire ton manga tranquillement. Ne t’inquiète pas. », me répond Thor.

Je n’ai plus envie de lire. Et pourquoi tu me réponds comme ça ?

« Pourquoi, qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui m’arrive… Tu n’en as pas assez de te poser ces questions-là ? C’était juste une expérience mystique, passe à autre chose. »

Qu’est-ce qui te prend !

« De toutes façons tu ne pourras jamais empêcher ou contrôler un appel. »

Je ne veux pas te parler, vas-t’en.

« Tu préfères rester seule ? »

Plutôt qu’avec toi, oui.

« C’est vrai que tu trouves ta solitude si confortable, tout ce vide que tu fuis en permanence. »

On a fini.

« Non, on commence. Ou plutôt, je commence. Tu n’aimes pas le ton de Sammael, mais il te ménage plus que tu ne penses. Moi je vais te dire les choses, moi je ne vais pas enrober mon discours comme Lauviah ce matin.

Tu vois, il est un temps pour chaque chose. Un temps pour l’éveil spirituel et un temps pour se préoccuper de sa vie matérielle. Cela tu le comprends parfaitement.

Alors accepte un appel mystique quand il se présente et tout sera bien plus facile pour toi. Tu n’as pas besoin d’avoir un bouche-trou dans ta vie. Il ne remplira pas ce vide, il est des espaces qui savent pourquoi ils restent vides.

C’est encore plus terrible de chercher à tromper en vain sa solitude, cela ne mène qu’au dégoût de soi. Tu ne veux pas en plus connaître le dégoût de ta propre personne ?

Car sache que beaucoup connaissent. Demande à tes lecteurs, pose-leur la question et tu verras que beaucoup connaissent.

Ce que j’essaye de te dire c’est que tu as eu bien plus de chance que tu ne le vois. Il aurait pu ne pas avoir d’avertissements. Un nouvel éveil aurait pu survenir d’un coup, sans que tu t’y attendes.

Tu ne comprends pas ces messages que tu reçois depuis quelques jours à la fin de tes rêves ? Tu comprendras ce qu’ils annoncent pourtant.

Parfois vous avez l’impression d’être celui qui attend quelque chose. Mais c’est faux, c’est vous qui êtes celui que d’autres attendent.

Réunir les âmes, le nom de cet appel que tu as attendu annonce un rapprochement avec un ou plusieurs membres d’une même famille d’âmes ou alors, d’âmes qui se sont connues dans des vies antérieures et qui avaient émis le souhait de se retrouver.

Il y a une condition à la réunion des âmes, petite fille, il faut un accord conscient de part et d’autre. Tu ne te souviens pas d’avoir un jour entendu quelqu’un te dire, je peux t’aider ?

C’était il y a longtemps, tu habitais encore Marseille et tu as entendu quelqu’un, une personne incarnée mais lointaine te dire, je peux t’aider. »

Je me souviens.

« Eh bien, tu viens seulement d’accepter, d’où cette expérience tout à l’heure. »

Même moi je trouve tout ça délirant. Je m’en souviens pourtant. Une personne qui voulait savoir qui j’étais, j’ai entendu son appel et vous m’avez expliqué l’avoir laissée passer. Vous m’avez demandé de lui répondre, de parler de moi à cet(te) inconnu(e).

Mais je n’ai pas vu cette personne telle qu’elle était à ce moment-là n’est-ce pas ? J’ai vu une part de son futur.

Il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi l’ai-je vue dans son futur ?

« Pourquoi, comment ça se fait etc…

Ma belle enfant, c’est comme ça. Quand les enfants ne maîtrisent pas leurs facultés, ils ne comprennent qu’avec le temps. »

Tu es dure ce soir.

« S’il n’existait pas un tel fossé entre ce dont tu es réellement capable et ce dont tu uses vraiment, tu n’aurais plus de difficulté à situer les évènements qui te sont annoncés. »

Je vous ai dit que je voulais travailler cela justement !

« Et comme Eledahiel je te réponds non. Nous te dirons non tant que tu n’auras pas trouvé la force d’accueillir librement, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment.

Tu veux connaître l’avenir, accepte le présent. Le présent en l’occurrence, c’est ce que Lauviah et même Sammael t’ont dit trop gentiment, il arrive un moment où il n’est plus possible à celui qui va seul d’avancer seul.

Généralement c’est l’inverse qui se produit. Généralement vous commencez à évoluer en groupe puis à deux et enfin vous en arrivez à la partie du chemin que vous devez accomplir seul.

A ce moment-là souvent, vous avez déjà quelques repères, une certaine connaissance de vous-mêmes.

Mais toi tu as fait la route en sens inverse. Tu es sortie de l’enfance pour découvrir l’éveil spirituel, tu n’as pas eu le temps de te connaître vraiment ou même de connaître la vie au sens large. Pas de repère, aucune connaissance spirituelle accessible, une peur certaine de l’inconnue qu’était pour toi ce que vous appelez ésotérisme.

La déroute totale.

Aujourd’hui tu te crois forte, capable de continuer à avancer seule. Les réponses tu sais où les trouver, la vie et les années t’ont appris un certain nombre de choses comme par exemple le fait que tu es mieux servie par toi-même dans bien des domaines.

Tu tiens même un blog, délivres un enseignement, petite fille. Tu me tiens tête ce soir. Tu me demandes ce qui me prend, je te rappelle simplement la dure réalité, s’il y avait un chemin, tu serais encore bien loin du bout.

Nul n’esquive les étapes, elles sont toutes nécessaires, petite fille. Les appels servent à vous permettre de vous souvenir de cette réalité.

Comment peux-tu penser que tu peux continuer à avancer tout droit quand ce vide se rappelle sans cesse à toi ? »

Il a fallu que je compose avec tout ce temps et tu oses me demander ça ? Que voulais-tu que je fasse ? Que je m’assois et que je contemple la glace, le froid, le désert ?

Tu voulais que je reste là à pleurer ? C’est tout ce qui serait arriver.

Il fallait bien que je regarde ailleurs  si je voulais pouvoir me lever chaque matin. Tu entends, chaque foutu matin ! Je ne voulais pas rester comme ça, je voyais bien et je vois toujours que ce n’est pas une situation plaisante.

Mais justement, je sais que je n’ai pas la force de contempler ce vide chaque jour tout en continuant à vivre normalement.

« Pourtant tu le retrouves chaque jour au travail, chaque soir quand tu rentres chez toi. »

« Il colore toute ta vie. Qu’est-ce que tu crois petite fille, la réalité spirituelle est plus forte que la réalité matérielle. Vous vivez ce qui est. D’où cette solitude qui prend divers aspects avec lesquels tu composes comme tu dis. Tu aimes le résultat ?

En même temps, ce vide apparaît dès que vous ne suivez pas l’ordre habituel. Il s’est donc imposé à toi quand tu as quitté l’enfance pour découvrir un autre monde comme vous dîtes souvent.

Aucun repère spirituel, tu plonges dans le désert. Comment en sortir, c’est la question qui vous obsède alors. Toutefois personne ne pense jamais, comment y suis-je entré ?

La réponse à cette dernière question petit à petit vous est donnée mais vous ne réalisez pas le cadeau qui vous ai fait, vous ne pensez qu’à quitter le désert pour rejoindre des terres plus clémentes.

Or aucun avenir n’est possible à celui qui nie le présent. »

Je me demandais ce que je pourrais faire comme travail, j’étais encore étudiante quand j’ai commencé à comprendre que je ne me connaissais pas mais j’ai nié le problème.

Je vois la porte de sortie.

« Eh oui. »

Tu sais, j’ai le sentiment que je marche depuis longtemps. Je voudrais bien qu’il y ait un banc quelque part, même pour une halte de cinq minutes. Le ciel est toujours bas, invariablement bas et si je ne m’efforçais pas de faire la route en chantant, elle me paraîtrait bien triste et monotone par moments. En plus, il arrive que le froid soit mordant et que je ne vois plus l’horizon.

Je voudrais simplement pouvoir m’asseoir et regarder le soleil. Le sentir sur moi aussi. Alors, je continue de marcher en me disant qu’un jour ce sera possible tu vois. Parce que comme ça je peux continuer à chanter, je ne vois plus le ciel bas et les rats autour de moi. Je me souviendrai longtemps d’une certaine vision, des tas de rats partout autour de moi. Maintenant j’en connais le sens, j’ai fini par comprendre et je me dis que j’aurais aimé qu’ils soient moins nombreux ou qu’il y ait plus de bancs.

Parce que tu vois, savoir dans quel sens je fais le chemin c’est une chose, mais ce n’est pas le plus dur. Le plus dur c’est tout cet espace et aucune direction à suivre avec certitude. Sachant qu’il fait froid, qu’il n’y a personne et qu’il faut tracer la route soi-même. Dans un désert de plusieurs années quand même. Et quelles années, j’avais à peine seize ans.

« La mémoire t’es revenue, tu as retrouvé la vraie date du premier appel. Aussi jeune, il est rarement dur. C’est pour cela que l’expérience s’étale sur plusieurs années.

Aussi jeune, vous conservez quelques repères, provisoirement. Et puis un jour ils tombent ou s’évaporent. Ce jour-là vous êtes déjà si loin dans le désert que vous ne comprenez pas ce qui semble vous tomber dessus d’un coup. 

La quête peut tout occulter, malgré vous. Autour de vous les gens font leur vie, trouvent ou créent tout ce dont ils ont besoin tandis que vous accumulez échecs et difficultés. 

A croire qu’il n’y a rien pour vous. C’est la foi qui sauve alors les plus forts d’entre vous. Ceux qui d’une manière ou d’une autre se révèlent à eux-mêmes et aux autres.

Ceux qui parviennent à distinguer la Lumière dans l’obscurité de leur longue nuit. Ceux qui malgré les épreuves conservent ce dont d’autres ne disposent plus depuis longtemps au moment de leur propre éveil, les caractéristiques d’un enfant.

Ceux-là ne sont jamais blasés  et peuvent s’émerveiller ou s’étonner de tout. Curieux, ils aiment autant la Terre que le monde spirituel qu’ils ont découvert avec plus ou moins d’enthousiasme. Et même en vieillissant, nous pouvons te le dire, tu garderas cette capacité à t’émerveiller d’un coucher de soleil.

Tu vis avec des gens qui ne croient pas à tout ce que tu vis intérieurement ou à tes capacités. Tu ne leur parles donc jamais de ton livre sur les rêves ou d’autres projets.

Tu travailles dans une ambiance détestable, avec des personnes que tu n’apprécies pas pour la plupart et qui ne t’apprécient pas non plus.

Ne serait-ce que dans ces deux aspects de ta vie, tu vois le vide, le désert ? »

Je le vois.

« Il n’y a qu’une façon d’en sortir. Mais elle réclamerait beaucoup de courage à une personne seule et isolée. Et tu y laisserais des plumes plus importantes que ce que tu pourrais encore supporter.

Aussi, cet appel est un cadeau du ciel. Tout intervient toujours au bon moment. »

Je sais que vous avez déjà demandé à des personnes de m’aider. Et je sais aussi qu’elles avaient accepté.

« Réunir les âmes, c’est aussi notre travail. »

Vous avez demandé à quelqu’un de me venir en aide encore une fois alors ?

« Nous aurions pu, nous n’aurons pas à le faire. »

Mais, le message de ce matin…

« Tiens compte des autres également. Et tu comprendras. »

Merci à toi Thor.

Bonne journée à tous ;)      

Il faut peu de choses

Il faut peu de choses dans Dragons 120605123752803579945444

« Si quelques larmes suffisent à te noyer,

Un sourire seul ne parviendra pas à te sauver.

Il faut peu de choses pour arriver à oublier sa force, sa beauté, sa soif de vivre et son intelligence,

Il en faut beaucoup ensuite pour retrouver sa foi et retourner vers soi.

Pourtant, il suffit d’un regard pour s’aimer »

Thor pour nous tous.

Fièvre ou non…

Fièvre ou non... dans Dragons 2c72981a

Bonjour à tous,

« Tu croyais avoir de la fièvre, ma belle enfant, tu as juste un peu chaud. Que s’est-il passé ce midi ? Que s’est-il passé ce soir ? Ta température serait normal pour n’importe qui d’autre. Mais les sujets anémiés ont une température corporelle moyenne plus basse que 37°2. Tu ne peux pas savoir si tu as de la fièvre. Sauf si tu atteins 37°, comme lorsque tu as eu l’appendicite. Mais les médecins ignoraient alors que la fièvre n’était pas facile à détecter chez toi.

36°2, c’est un état fiévreux ou pas ? », me demande Asherah.

Généralement je suis à 35 et des poussières.

« Exact et généralement tu n’as pas mal à la tête, mal à la gorge et envie de vomir. Quel violent mal de ventre ce midi. »

Je crois que c’était les cacahuètes, je ne vois que ça. Mais je ne comprends pas cette réaction. Ca m’a mise KO, j’étais crevée une fois la crise passée. Je supporte l’arachide pourtant. Normalement.

De toutes façons fièvre ou pas je suis malade.

« Effectivement. »

Ce n’est pas grave, mais j’ai dû contracter la dengue. Il y a tellement de moustiques en ce moment aussi !

« Tout ce que tu manges te donne mal au ventre, tu es fatiguée et ce mal de crâne ne passe pas. Si c’est la dengue, elle te mettra à genoux. »

Je sais, c’est peut-être juste une grippe normale.

« Tu as été dévorée par les moustiques ces derniers jours et tu n’as pas l’habitude de faire de grosses grippes. »

Ca aussi je le sais, c’est pour ça que j’ai pensé à la dengue. Mais je ne souhaite pas avoir la dengue. Je hais tous ces fichus moustiques. Tu crois que c’est la dengue ?

« Retourne voir ton médecin. »

Je hais tous ces fichus moustiques !!!

Peut-être que c’est juste une petite grippe qui demain matin commencera déjà à s’estomper ?

« Vendredi soir tu ne tenais pas debout, vois, elle n’est pas passée. »

Le médecin me donnera juste de l’aspirine et me demandera de faire cette prise de sang ridicule qui vise à alimenter les statistiques. Je ne veux pas la faire.

« Ne la fais pas, mais vas voir le médecin, tu as besoin d’un traitement. »

L’année dernière c’est vous qui m’avez guérie. Soigne-moi s’il te plait.

« Pas cette fois. Il est temps de retenir les leçons. Ce moustique, tu l’as souvent vu dans ta chambre, il t’avait peut-être déjà piqué, tu n’étais pas tombée malade.

S’il y a une faiblesse quelque part c’est qu’il y a une raison.  Tu te remettras de cette grippe. Mais accepte de tenir compte des leçons de l’existence. »

Développe s’il te plait, parce que justement, j’avais l’impression de tenir compte de certains messages.

« Il y en a un qui ne passe pas. »

Lequel ?

« Le travail peut être une voie d’épanouissement. Mais ce qui permet l’accomplissement c’est le don de soi. Cela tu le comprends parfaitement et tu l’as admis, finalement.

Ce que tu ne comprends pas en revanche c’est un message qui t’a été délivré il y a longtemps. Tu as eu l’occasion de revoir des bribes de tes vies antérieures et aujourd’hui tu réalises qu’il y a comme un fil dans tes incarnations successives. Au-delà du métier lui-même, il y a la vocation. Quelque chose soutient cette vocation. Elle a besoin d’être exprimée, peu importe la manière. »

Et je ne l’exprime pas ?

Es-tu certaine de la saisir pleinement ? »

Lol je vois…

« Vois que cette grippe, passera mais soigne-toi. »

Merci Asherah.

Bonne journée à tous ;)

Ouvrir la bonne porte

Ouvrir la bonne porte dans Dragons 111229123316803579230922

 

Bonjour à tous,

« Alors ma belle Sylvie, la nuit a porté conseil ? », me demande Asherah.

Oui je crois.

« Non sois sure. Réponds-moi clairement. »

Oui, elle a porté conseil.

« Ainsi que te le disait Eledahiel, tu vois clairement. Tu sais bien pourquoi tu n’es pas déjà partie. Tes parents comme une majorité de personnes ont appris à craindre le lendemain. Ils t’ont élevé ainsi aussi. Vois autour de toi toutes ces personnes amères qui attendent des évènements comme le réveillon, qui tablent uniquement sur leur vie sentimentale pour être heureux. Ne fais pas une telle erreur car alors tu attendrais d’un tiers qu’il te rende heureuse et cela n’est pas possible. C’est à toi de te prendre en main, c’est à chacun de vous de se prendre en main.

Nous savons qu’il est toujours difficile d’emprunter une route intermédiaire. Nous savons qu’il est difficile de se défaire des schémas issus de votre éducation. Nous savons comment nous vous guidons, nous savons qui et comment nous poussons.

Clairement, tu n’as pas besoin d’être poussée mais de te sentir en sécurité à l’intérieur de toi. C’est la seule manière de voir apparaître la sortie quand vous tournez en rond.

 Le stress vous donne l’illusion que vous êtes dans l’urgence, qu’il vous faut aller vite. Mais tu ne peux pas, tu ne peux physiquement pas. Tu es épuisée, tu as achevé ton cours de conduite mardi en étant si épuisée qu’il t’a fallu des heures pour te remettre. L’effort n’était pourtant pas si intense. Tu n’as pas compris d’où venait cet épuisement soudain, mais c’est simple petite fille, tu passes ta vie sur la pointe des pieds, à faire des efforts démesurés juste pour survivre.

Au travail, il faut toujours donner plus, chez toi tu es obligée d’écouter tes parents et ces cours de conduite pris au mauvais moment mais nous te l’avions dit, n’arrange rien, ils sont un effort supplémentaire qui n’est pas fait de bon coeur alors que tu essayes déjà de gérer trop de choses à la fois.

Ce que ton médecin ne t’a pas dit clairement, ce qu’elle a simplement laissé entendre, c’est que personne ne peut tenir longtemps à un tel degré d’exigence.

Zen, Lauviah t’a dit de ne rien faire. Puisque tu erres dans ton labyrinthe, nous allons te montrer la sortie. Ne quitte pas ton travail dans le stress il en résulterait un sentiment d’échec qui ne t’aidera nullement, ne renonce pas à ton blog ou à ce que tu aimes, ne te bats pas avec tes parents, ne renonce pas à la conduite.

Il suffit pour te sortir la tête de l’eau et du stress, d’ajouter un élément et non pas de retrancher, vous faîtes tous ça alors que c’est rarement la bonne solution.

Fixe-toi un objectif purement égoïste et fais-le passer devant le reste. Mais ne choisis pas au hasard, laisse s’imposer celui qui t’ouvrira le plus de portes. »

Merci Asherah.

Bise à tous ;)     

1234

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause