Archives pour la catégorie Elfes

Les connexions spirituelles

Les connexions spirituelles dans Elfes 1311150952028035711735925

Bonjour à tous,

Mon serpent noir est mort. Il s’est pris une flèche en argent sorti de je ne sais où. Je l’ai juste vue le transpercer et il est tombé, la flèche s’étant brisée ensuite. J’ai alors vu arriver l’immense python, libre de ses chaînes, qui avançait. Il s’est arrêté quand je l’ai vu, calme et il émanait de lui une grande et profonde sagesse.

« Tant qu’il était attaché tu ne pouvais vivre aucune relation affective intéressante. »

Affective tu dis ? Mais non voyons…

« Mais si. Aucune. »

Mais les relations affectives, cela englobe aussi la famille et les amis.

« Oui. »

Je ne suis pas seule au monde.

« Et combien de personnes savent réellement qui tu es ? »

Ah oui ce détail-là…  Et toi, qui es-tu ?

« Quand le python s’est détaché, il y a quelques temps maintenant, tu as pu rencontrer de nouvelles personnes. Avec qui tu as pu sympathisé du fait de la personne que tu es. Tu vois le changement ? »

Je le vois. Justement j’apprécie bien aussi.

« Aujourd’hui le serpent noir est mort, Gabriel avait raison, tu es devenue forte sans avoir eu besoin de te blesser. Les instincts primaires, c’est ce qui vous pousse à faire les expériences qui vous causent souvent le plus de tort sur les plans affectifs et sentimentaux. Par contre, c’est également là que vous puisez la force de tenter des expériences de vie originales et intéressantes dans vos jeunes années d’adultes, avant que la maturité ou la sévérité de la vie ne vous rendent plus calmes, plus peureux ou plus sages.

Alors, comment te sens-tu ce matin ? »

Ca va. Je n’ai plus mal au ventre, plus trop. Et je tousse moins.

« Mais tu es fatiguée. Cela passera dans quelques jours, si tu prends un peu de fer. Cela devrait t’aider. »

Du fer ?

« Quinze jours de grippe, cela indique qu’au moment de l’infection ton organisme était déjà affaibli. Mais tu te remettras. Tu le sais n’est-ce pas ? »

Dis-moi, on dirait que quelqu’un m’a aidé, hier soir.

« Tu crois ? »

C’est drôle, c’était l’un de vous ?

« Nous te l’aurions dit. »

Tu ne me dis pas ton nom.

« Peut-être que tu le connais déjà mais que tu l’as oublié, petite Sylvie. J’ai toujours été là, c’est toi qui ne me voyais pas. »

Je n’arrive même pas à isoler tes énergies, pourquoi ?

« Tu devrais prendre tes vitamines. Un peu de jus et de fer. Néanmoins tu ne me sentiras pas mieux, tu passeras juste une meilleure journée. »

Qui es-tu ?

« Un Elfe. »

Feodoryll ? Et je ne t’ai pas reconnu ? Tu as raison je suis bien malade…

« Je suis son frère et le tien. Pas Feodoryll. »

Ah, c’est la première fois qu’on se parle ?

« Dans ton existence présente oui. »

Dis-moi, tu peux me parler de la connexion spirituelle ?

« Que veux-tu savoir ? »

Pourquoi est-ce qu’on peut avoir la sensation d’être lié à quelqu’un ? Qu’on n’a pas vu depuis des lustres ? Et sans vraie raison en plus…

« Tu ressens cela ? »

Je crois.

« Quand tu seras sure reviens me voir et je te répondrai. »

Et comment je fais pour revenir te voir, je ne connais pas ton nom et je ne parviens pas à isoler tes énergies. Je vais me perdre !

« Demande à Lauviah de t’aider. Si jamais un jour, tu devais te perdre. Tu t’es déjà perdue, mise à errer ? Une seule fois ? »

Lol, non. J’arrive toujours quelque part. Et Roéchel ou les autres sont toujours avec moi.

« Si tu veux me voir, pense à moi. »

D’accord. Mais disons que je sois presque sure ?

« Quand tu seras sure, reviens me voir, je te répondrai. »

Ok, mais tout à l’heure j’ai eu l’impression de sentir cette connexion. Et je n’ai vraiment aucune raison de penser à cette personne. C’est cela que je trouve étrange, je n’ai aucune raison de penser à cette personne, mais je la sens, souvent, du moins de plus en plus souvent. Pourquoi ? En général quand soudain je repense à une personne que j’ai connu, je la recroise quelques temps après. D’une façon ou d’une autre, comme avec Florianne par exemple. Une nuit j’ai rêvé d’elle et peu après elle m’envoyait un message via internet. Ok, c’était une heureuse surprise.

Je ne dis pas que si cette autre personne se manifestait je l’enverrais balader, au contraire. Je suis toujours ravie de recevoir des nouvelles d’anciennes connaissances.

« Le fils de ton amie Florianne a eu du mal à entrer à l’école. »

Oui j’ai su, c’est dommage. Pourtant apparemment il allait en crèche avant, non ? En tout cas c’est vrai qu’il a eu du mal. Mais ça va maintenant.

Tu sais en maternelle beaucoup d’enfants pleurent au début. Puis au bout de quelques jours, ça passe. Il avait besoin de s’habituer je pense.

« Aucun de vous trois n’a pleuré. »

On était des warriors, rien ne nous faisait peur.

« Tu n’étais pas allée en crèche. »

C’est ce que je disais, une warrior.

« Il parait qu’à ta naissance, tes cheveux sombres et lisses étaient plaqués sur ta tête et que tu étais toute rouge. Si bien que quand ton père a demandé à te voir l’infirmière s’est trompée et lui a indiqué un autre enfant, qui ressemblait davantage à un bébé noir. »

J’aurais aimé voir la tête de papa à ce moment-là. Et celle de l’infirmière une fois mise au courant de sa méprise. Comme quoi, même moi je ressemblais à une crevette.

« Tu sais qu’en raison de ton propre héritage génétique si tu as un enfant avec un homme blanc, il sera plus blanc que noir ? »

Oui je le sais. Mais pourquoi me parler de cela ?

« La connexion spirituelle est pareille aux lois de la génétique, ce qui est là permet toute sorte de résultats.

Si tu as un enfant avec un homme Antillais, quelqu’un qui aurait donc un héritage génétique possiblement aussi grand que le tien, vous pourriez avoir un enfant aux yeux bleus alors même que ce ne  serait le cas d’aucun de vous deux.

Quand tu reçois un signe, une prémonition, c’est que quelqu’un que tu as aimé d’une manière ou d’une autre va se rapprocher. Comme avec ce rêve pour Florianne. Une amie d’enfance à tes yeux n’est-ce pas ? »

Tout à fait.

« Elle a fait partie de ton paysage, de longues années durant, elle est donc là, à un niveau énergétique et spirituel, le lien existe. Cette autre personne dont tu parles, elle a aussi fait partie de ton paysage. »

Je ne te dis pas non, si je la recroise je serais contente, ce sera sympa. Ce qui m’échappe c’est que je sens cette personne, je ne sentais pas Florianne.

« Peut-être que tu vas la recroiser, que ce sera sympa, que cet espèce de lien se renforcera. Peut-être que quelqu’un t’a vraiment aidé hier soir, peut-être était-ce volontaire. Peut-être que tu n’es pas la seule à sentir ce lien. Peut-être que certaines choses existent d’abord sur un plan subtil avant d’intégrer la matière, comme vous aimez dire. Peut-être qu’en réalité il n’y a pas de différence entre le plan subtil et la matière et que c’est le fait de le croire qui relève du rêve.

Peut-être que tu avais déjà reçu de l’aide de cette personne. Peut-être que ça arrivera encore, différemment. Peut-être que Florianne restera une amie d’enfance qui habite très loin. Peut-être qu’elle aura d’autres enfants et que cela te fera plaisir pour elle. Peut-être que son fils tissera lui aussi de jolis liens à l’école et qu’il vivra de belles connexions spirituelles.

Peut-être, qu’il réveillera des connexions anciennes. Peut-être est-ce ce que cette autre personne et toi avez fait. Peut-être que tu ressemblais à une crevette étant nourrisson parce que de toute façon, il ne faut pas se fier aux apparences, la vie réserve toujours des surprises.

Peut-être que de toute façon tes parents t’auraient aimée même si tu étais restée semblable à une crevette. »

J’aurais été leur crevette.

« Voilà. Peut-être que Florianne était une jolie fleur dans ton paysage qui en a compté et en comptera toujours d’autres. Peut-être que d’autres, étaient davantage semblable à des arbres, toutes les connexions n’ayant pas la même force et la même importance.

Peut-être qu’il arrive qu’il ne soit pas possible de se souvenir de certaines connexions tant que les pythons restent attachés à de vilaines chaînes. Peut-être que de temps en temps, la réalité des choses devient palpable et alors, vous sentez que ce que vous voyez ne correspond pas forcément à ce qui est, « à un autre niveau ».

Peut-être que parfois, une connexion sort du lot parce que de toute façon, elle est là, tout simplement. Ou alors, peut-être que les flèches qui transpercent les serpents noirs ne sortent pas du néant.

Et peut-être que quand une porte se ferme, une autre s’ouvre, petite Sylvie.

Peut-être qu’un jour tu recroiseras cette personne et que ce sera sympa. Peut-être que tu seras ravie de discuter avec elle et de découvrir ce qu’elle est devenue, après toutes ces années. Peut-être que vous rirez bien. Peut-être qu’après avoir discuter, vous vous quitterez heureux d’avoir pu vous revoir et que vous vous donnerez des nouvelles de temps en temps.

Comment va Florianne ? Bien apparemment. Elle vit tranquillement sa vie. Peut-être cette personne retournera-t-elle aussi à sa vie. Peut-être.

C’est ce que tu te dis, les amis d’enfance restent des amis d’enfance. Ils trouveront toujours une place dans ton paysage. Mais si avant d’être des amis d’enfance ils avaient été autre chose ?

Peut-être que cette personne se réjouit de la libération de ton python et de la mort du serpent noir. C’est toi qui l’as tué, une part de toi. Peut-être était ce le moment, après tout, il t’a déjà transmis son venin. Il avait accompli sa mission.

Peut-être comprendras-tu certaines choses en revoyant cette personne, un jour. Peut-être vous raconterez-vous vos vies respectives en riant avant de vous quitter et de passer à autre chose. Ou alors, peut-être serez-vous honnêtes l’une envers l’autre et que vous accepterez le lien.

Peut-être auras-tu ta maison, et un travail plus épanouissant. Peut-être as-tu raison de te battre pour tout cela. Peut-être que c’est ce qui te donne actuellement la force. Peut-être pourtant que rien n’arrive par hasard et que si une porte s’ouvre, c’est que c’est le bon moment.

Tu n’as jamais dit quel était ton projet. Peut-être as-tu peur ? »

De ma propre faiblesse uniquement, je veux pouvoir dire, voilà ce que j’ai fait ! Et pour ça il faut que j’aille au bout.

« Peut-être quelqu’un d’autre attend-il que tu réussisses. Peut-être, seras-tu davantage aidé par quelqu’un qui te connait que par des fleurs dans ton paysage. Peut-être Lauviah a-t-il accepté de s’éloigner de toi à ta demande. Peut-être, avez-vous achevé votre cycle ensemble en tant qu’âmes et que par conséquent, lui n’en ayant plus tu dois poursuivre avec quelqu’un d’autre. Il restera ton Ange préféré, car nous savons qu’il l’est. Il conservera sa place spéciale dans ton cœur, éternellement. Car un tel lien ne saurait être dissout.

N’est-ce pas beau, il n’a plus d’âmes mais vous restez liés par votre ancien statut d’âmes jumelles. Ce qui est, est.

Va maintenant, nous avons assez parlé. Quand tu auras une question franche et directe à me poser petite fille, aie le courage de revenir me la poser ici. Je te répondrai. »

Comment tu t’appelles ?

« Pense à moi et je viendrai. »

Merci à toi.

Bise à tous ;)

 

Et d’autres viendront

Et d'autres viendront dans Elfes 1306251220248035711325353

Bonjour à tous,

Feodoryll me dit qu’en fait il y a plein de personnes qui passent me voir mais que je commence seulement à m’en rendre compte. Je ne suis pas certaine d’apprécier un tel changement.

« Personne ne te fera de mal. »

Admettons, mais pourquoi les gens ne restent-ils pas là où ils sont simplement ? Pourquoi faut-il qu’ils viennent près de moi ?

« C’est parce qu’en écrivant tu as ouvert un passage jusqu’à toi, donc on peut passer te voir. Certains sont passés tu ne l’as jamais su. »

Je préfère comme ça, ils peuvent continuer à venir discrètement. Tu l’as dit, ils ne me font pas de mal de toutes façons. Ça ne m’ennuie pas qu’ils soient discrets.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

Mais ça fait bizarre ! C’est comme si j’étais là et que soudain je me rendais compte que quelqu’un m’observait par la fenêtre.

« Il n’y a pas de fenêtre et donc pas de voyeur non plus. Ce sont juste des personnes qui veulent te voir parce qu’elles se demandent qui tu peux bien être. »

Qui je peux être ? C’est drôle de se demander ça, je suis une personne normale. Il n’y a pas un moyen de faire en sorte que les gens ne me surprennent pas comme ça ? En les maintenant loin par exemple.

« Tu t’habitueras. »

Tu plaisantes ?

« Non. »

Je voudrais voir Lauviah. Maintenant.

« Allons, n’aie pas peur. C’est normal de te rendre compte des gens qui passent te voir, c’est une évolution positive. Tu t’en rendras compte mais laisse-toi cette chance. »

Ça fait bizarre aussi près.

« Aie confiance, tu comprendras petit à petit, en cernant mieux ceux qui passent. »

Ok merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Mais qui ?

Mais qui ? dans Elfes 1306240432498035711321554

Bonjour à tous,

Je ne suis pas contente, il y a quelqu’un qui est venu jusqu’à moi !

« Mais nous sommes là, tu n’as rien à craindre. », me rappelle Feodoryll.

Moi je ne débarque pas chez les gens comme ça, tous ceux dont je m’approche me voient arriver.

« Certes, mais tu n’as plus de faculté de dissimulation. Et puis tu rayonnes vite dans l’astral. Il n’est pas difficile de te voir arriver. D’autres au contraire savent ne montrer que ce qu’ils veulent. »

Qui est-ce qui s’est permis de venir si près sans même me laisser capter son identité ? Et comment a-t-il pu arriver, c’est la question que je me pose. Je peux être facile à repérer, je ne suis pas si facile à parasiter.

« Nous n’aurions jamais laissé quiconque te parasiter. Nous l’avons seulement laissé venir te voir. »

Qui et pourquoi ? Cette personne n’a pas de langue ? Elle ne sait pas écrire ? C’est trop dur pour elle de s’exprimer avec des phrases ?

Mais surtout, elle n’a pas de nom ? Quiconque me connait personnellement sait où et comment me contacter. J’en conclus que ce n’est pas un ou une amie.

Partant de là, je ne veux plus jamais que cette personne s’approche !

« Nous ne laisserions personne te faire du mal. Cette personne est juste passée te voir, elle n’avait pas l’intention de te causer du tort. Qu’as-tu ressenti ? »

Une autre énergie, distincte, comme celle d’une personne incarnée mais qui serait parvenue à entrer dans ma propre sphère énergétique. Jamais personne ne s’est approché aussi près. Et ses énergies étaient différentes des miennes, il ou elle ne vibre pas exactement comme moi.

« Rien qui t’a semblé négatif ? »

Je sais juste qu’il ou elle a fortement atténué ses propres énergies. Franchement, ce pas comme si j’étais impossible à contacter. Pourquoi s’y prendre ainsi ?

« Peut-être pour s’assurer de quelque chose. Cette personne qui ne vibre pas comme toi, elle ne t’a rien inspiré ? »

Tu veux dire en dehors de l’indignation ? Je sais qu’elle ne me voulait pas de mal. Mais je n’admets pas qu’un inconnu se soit approché aussi près.

« Bon, gageons  que la prochaine fois il ou elle se présentera. »

Ou alors, tu me dis qui c’est.

« Dors bien ma belle enfant. »

Méchant !

Bonne journée à tous ;)

De Charybde en Scylla ?

De Charybde en Scylla ? dans Elfes 1306230435528035711319331

Bonjour à tous,

Cela fait plusieurs jours que je rêve à nouveau du chiffre deux ou plutôt je le vois en vision au petit matin. Avec des jumeaux souriants. Ils apparaissent rapidement puis ils disparaissent.

Hier il m’a semblé voir des jumelles et avoir pensé, des âmes jumelles. Ce matin j’ai vu un homme et une femme mais c’était également des jumeaux et chaque fois la signification de ce deux m’est donné, complémentarité.

Bon, a priori il y a pire comme message. Je ne vois que des jumeaux souriants, tant mieux. Mais voilà, je reçois aussi des signes sur notre plan matériel. Ce qui m’amène à réaliser qu’il va y avoir un bouleversement dans ma vie.

Néanmoins, vu que je me souviens du dernier, j’ai du mal à accueillir dans la sérénité. C’est nul je sais, toutefois j’ai plus l’habitude de devoir m’efforcer de rester debout que de pouvoir m’asseoir tranquillement.

Donc, bien que je n’ai en réalité pas la moindre idée de ce que va m’apporter le bouleversement à venir et bien que je sois tout à fait disposée à envisager une belle surprise, je ne peux m’empêcher de me dire que je m’apprête peut-être à quitter Charybde pour me retrouver face à Scylla.

« Le dernier bouleversement, la dernière naissance que tu aies vécu était sans doute la plus dure que tu ne vivras jamais dans cette présente existence à savoir la nuit de l’âme. 

Il est vraiment très peu probable que tu connaisses un nouveau bouleversement de cet ordre. »

J’ai tout perdu Feodoryll. Même ma maison. Et pour ne rien retrouver. J’ai dû toute réapprendre, tout revoir, tout refaire, différemment. Je ne dis pas que je ne vois pourquoi la nuit de l’âme est une naissance. Mais je vais être honnête, c’est un accouchement très douloureux.

Il faut beaucoup de patience et de prises de conscience pour parvenir à aimer pleinement son bébé, pour avoir envie de le voir grandir et donc pour réaliser que c’était finalement un beau passage à vivre. 

« Comment l’as-tu réalisé ? Comment as-tu su ce qu’était le bénéfice de cette naissance particulière ? »

Tout le monde va rire si je le dis.

« Dis quand même. »

Stupidement, un jour j’ai réalisé que tenir ce blog avait été la chose la plus facile, la mieux protégée de toutes mes réalisations et surtout la plus aboutie.

Le lendemain j’ai eu ce message, tu as réussi. Et hier j’ai vu un million de visites. C’est tout ça qui m’a aidé à réaliser. J’avais cette crainte de n’avoir rien fait de ma vie et d’être passée à côté. Mais c’est faux. C’est faux, j’en ai fait quelque chose. 

Et curieusement cela m’apaise de réaliser ceci et me permet de comprendre que je suis prête à passer à autre chose. Parce que moi, j’ai réussi à faire quelque chose qui compte pour moi. C’est tout.

« C’est très bien. C’est une magnifique prise de conscience. Tu en auras d’autre dans ta vie, tu as encore envie de vivre des choses n’est-ce pas ? »

Bien sûr, plein !

« Tu pars bientôt en vacances, peut-être l’occasion de voir se concrétiser un ou plusieurs rêves d’un coup. Ce serait amusant. Au fond, les bouleversements vous apportent ce que vous êtes prêts à vivre et rien de plus. »

Lol, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Les sceaux Elfiques

Les sceaux Elfiques dans Elfes 100206124256803575384452 

Bonjour à tous,

Je sais que parmi vous certains aimeraient en savoir un peu plus sur les sceaux d’une manière générale. J’y reviendrai dans une page car je reconnais que c’est une question importante.

Toutefois ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est de développer la question des sceaux Elfiques.

Ce sont généralement des sceaux de protection très puissants apposés par les Elfes sur nous, en accord avec notre âme.

Ils sont le plus souvent de trois sortes, même si on peut en trouver ( je n’aime pas ce terme mais bon…) une multitude. Car ces sceaux sont toujours personnels et personnalisés, il y en a rarement deux pareils.

Cela peut se voir cela dit mais là on va rentrer dans la question des liens d’âmes et ce n’est pas le sujet.

Donc, trois sortes de sceaux disais-je. Il y a tout d’abord le très rare sceau de soumission apposé par les Elfes vivant dans l’Ombre. Il est un peu particulier et se retrouve peu dans l’astral. Par contre, il s’avère que pas mal de personnes sur Terre ayant sur elles un sceau Elfique sont  » bénéficiaires  » de ce sceau.

Alors vous allez peut-être me trouver dure, mais si certains n’étaient pas suffisamment crétins pour aller s’offrir à une entité plus puissante qu’eux en échange de puissance justement, les choses seraient peut-être différentes.

Les sceaux de soumission sont des aberrations, l’âme ne peut jamais être soumise, par contre il est possible de l’enchaîner pour un bon moment. Pour une raison évidente ( je l’espère ! ) je ne vous conseille pas ce type d’aliénation sur vous-mêmes !

Je ne comprends pas que l’on soit à ce point désireux d’acquérir de la puissance.

 » Que fais-tu quand tu as besoin d’aide spirituellement ? Qu’as-tu fait le jour où tu t’es perdue dans ce quartier pour toi inconnu à Marseille ? Que fais-tu quand tu désires voir quelque chose se concrétiser ? », me demande alors Feodoryll, un de mes guides elfiques.

Je me tourne vers vous, vers la Source. Je n’allais quand même pas restée perdue dans cette rue, je ne savais plus par où j’étais passée et c’était la première fois que j’allais là ! J’ai appelé Elémiah pour qu’il m’aide à retrouver mon chemin lol. En plus je paniquais je me souviens, mdr !

 » Et que s’est-il passé ? »

J’ai intuitivement tourné la tête et j’ai trouvé la boutique que je cherchais ! Je m’en souviens très bien. Et c’est un bon souvenir c’est vrai.

 » Quand tu fais un appel de puissance, que se passe-t’il ? »

J’obtiens ce que je désire.

 » Et, est-ce ainsi pour tout le monde ? »

Je ne crois pas, je vois où tu veux en venir…

 » Ces personnes qui acceptent de se soumettre, sont plus à plaindre qu’autre chose. Elles n’ont aucune conscience de la Force ou de la Beauté de leur âme. Ce ne sont pas des crétins. C’est un mot que tu emploies trop souvent d’ailleurs, une marque de jugement.

Il n’y a pas qu’un chemin, il y en a une multitude. Tu restes étonnée de voir que certains débiteurs se terrent de terreur et payent plutôt que de vérifier qu’ils doivent bien l’argent que vous leur réclamez mais, ce n’est pas toujours facile de faire face. Tu as pu le vérifier aussi. »

C’est vrai…

«  Ce ne sont pas des crétins, ce sont des personnes qui n’ont pas conscience de qui elles sont c’est tout. On t’a crié dessus aujourd’hui. Penses-tu que c’était justifié ? »

Non, cette dame était de mauvaise foi alors que moi j’avais été polie avec elle. Je lui ai envoyé son papier, le courrier n’est pas revenu. C’est que sa fille l’a bien eu. Alors c’est facile de me crier dessus. Elle m’a demandée de lui  » foutre la paix chez elle « .

Alors que sa fille et elle sont de mauvaise foi puisque la fille sait qu’un de ses prélèvements n’est jamais passé. Bref, j’en ai marre des gens comme ça. J’ai archivé le dossier. De toutes façons il restait 185€ et je doute que ma patronne me tombe dessus quand elle verra ce que j’ai écrit dans le dossier.

 » Tu ne voulais plus avoir affaire à elles depuis longtemps. Tu t’es servie de cet incident comme d’une excuse. Tu sais au fond de toi qu’elles ne paieront jamais. En fait tu sais assez bien qui paiera et qui ne paiera pas. Mais tes supérieurs ne l’entendent pas comme ça. »

J’aurais aimé que ma patronne veuille appeler cette débitrice. Et qu’elle tombe sur la mère et non la fille ( une menteuse finie qui passe son temps à faire des promesses ). Je sais déjà comment ça se serait passé. Remarque, elle aurait sûrement été furieuse après. Je m’en fiche. J’aurais bien ri. Comme la fois où j’ai vu ce qu’elle avait écrit dans le dossier de ce politicien qui rechignait à payer. Le gars a des dettes partout et il fait campagne en mettant en avant ses valeurs morales.

J’étais pliée en lisant les commentaires de ma directrice.

«  Mais souvent tu ris moins devant ses sarcasmes. »

C’est clair, ses bravos ironiques ou ses remarques ne me font pas souvent rire je l’avoue. Quant à ses directives… Elle m’a demandé de représenter un chèque de 725€ sur le compte du client quand le débiteur en gagne 400 et qu’il est à découvert avant le 15 du mois. Je n’ai pas hâte de recevoir l’appel du client quand le chèque lui reviendra impayé. D’autant qu’il a été déposé le 16…

 » Sans parler de ce qui t’énerve le plus, les reproches injustifiés. »

Oui, mais comme j’ai fini par réaliser qu’elle ne sait tout simplement pas lire un historique, c’est pas grave.

Je me souviens de l’introduction de la dernière réunion  » Je ne sais pas si je suis en colère ou découragée. » Nous on a vite su en tout cas. Bref, c’est vrai que je n’ai pas du tout hâte de la voir revenir. Mais c’est comme ça tous les mois.

 » Et puis tu as fini par comprendre ce qui te gêne vraiment ici au fond. »

Oui c’est vrai, ce n’est pas ma patronne, ou les autres, le problème. C’est que je déteste ce boulot. Je m’ennuie des heures durant. C’est pour ça que j’en cherchais un autre.

 » Et tu as réalisé quel était le véritable problème. »

Oui, je risque de m’ennuyer tant que je ne ferai pas ce que j’ai réellement envie de faire et que je connais déjà.

 » Tu possèdes un sceau multiple qui te lie aux Anges, aux Dragons, aux Fées et Assimilés, aux Esprits-Sages et aux Elfes. Ce sceau n’est pas rare du tout à ton niveau spirituel. Mais tu le sais déjà. Il s’agit du sceau de ta famille d’âmes. »

Je ne comprends pas.

 » C’est un sceau de reconnaissance qui permet à quiconque de te voir et de savoir qui tu es. Pourquoi un sceau multiple alors ?

Parce que dans une même famille d’âmes, les liens des uns profitent aux autres. Voilà pourquoi il est possible à tes Anges Gardiens, d’aller rencontrer des âmes incarnées qui te fréquentent un peu comme s’ils étaient leurs guides.

Voilà pourquoi il est possible à d’autres de te voir entourée d’Elfes.

Voilà pourquoi tu peux rencontrer les guides d’autres personnes et les voir  ensuite t’encourager à prendre contact avec ces mêmes autres. »

Lol !

 » Pour revenir au sujet, les sceaux Elfiques sont des sceaux de force et de puissance. Des sceaux destinés à vous permettre de développer votre potentiel. Ce sont des sceaux toujours actifs qui ont vocation à vous encourager à donner le meilleur de vous-mêmes.

Voilà pourquoi c’est nous qui t’entourons le plus actuellement.

En-dehors des sceaux de soumission trop répandus, il existe un sceau de protection et d’encouragement et un sceau d’enseignement.

Le sceau d’enseignement permet de recevoir la connaissance de l’Univers par le biais des Elfes. Tu n’as pas celui-ci. Tu as un sceau qui te permet protection et encouragement personnel car toi, tu reçois tes connaissances de la Source. Mais tu le sais déjà. »

Merci Féodoryll, pour tout.

Bonne journée à tous Clin doeil      

Se déplacer sous forme de pur esprit

oef4pfzy.jpg 

 

Bonjour à tous,

Je ne vous apprend rien en vous disant que nous sommes tous en fait composés d’énergies. Les Elfes m’ont amenée plusieurs fois visiter leur dimension. Elle n’est pas comme la nôtre, j’en ai déjà parlé. Chez eux, tout n’est qu’énergies, il n’y a rien de matériel.

Ce sont eux du coup qui m’apprennent à être à l’aise sous ma forme énergétique, sous forme de pur esprit. Au début ça fait drôle. Je connais les voyages astraux, j’ai l’habitude de passer d’une dimension à l’autre.

Mais je sens toujours mon ancrage à la Terre quand j’agis consciemment. Je sais et je sens que je pars, mais quelque part, je sais que mon corps m’attend. Je le sens.

Eh bien, avec les Elfes, j’apprends à me libérer de cet ancrage, comme quand on dort et qu’on fait des voyages astraux sans le savoir.

Leur dimension est agréable, il y règne une bonne atmosphère ( de mon point de vue ). Elle est élevée et j’ai du mal à y rester longtemps. Mais comme ils sont toujours auprès de moi, les choses se passent bien.

Par contre je ne vous conseille pas d’essayer d’y aller sans avoir eu des contacts avec un Elfe avant. Il se pourrait que cela se passe plutôt mal. Surtout si vous vous rendez chez des Elfes sombres. La densité dans leur dimension n’est pas la même que chez les Elfes de Lumière. Vous auriez une mauvaise surprise.

Bref, aujourd’hui ils souhaitent m’apprendre à rester ancrer tout en m’élevant sans méditation. Ils me disent que je le fais fréquemment inconsciemment mais qu’il est temps que j’apprenne à le faire consciemment.

Toutefois j’essaye et je me sens bizarre ! emoticone

Du moins, ça passe doucement. En fait là, ils me poussent et donc j’essaye encore et je vois ce qu’il voulaient dire. Je me sens toute légère, comme si je flottais et pourtant je peux bouger mon corps physique ! C’est agréable.

 » Cela te permet surtout de mieux prendre conscience de la réalité de ton propre corps énergétique « , me disent mes Elfes.

Ils restent tout de même auprès de moi pour que je ne subisse pas de décalage mental et que je me sente en sécurité. J’avoue que j’aime bien travailler comme cela.

Et puis, cela me permet de me sentir  » exister  » dans ma dimension d’origine. Je crois que c’était cela surtout le but de l’exercice. Ça fait drôle d’ailleurs, on a beau savoir que l’on existe sur plusieurs plans, on ne le sent pas forcément. Pendant une minute j’ai senti mon véritable ancrage  ( si on peut parler d’ancrage ) tout en étant ici. Je me suis sentie exister sous forme de pur esprit. Et en fait, je peux le sentir maintenant, quand je veux.

Bonne journée à tous Clin doeil 

Le langage elfique

im37322.gif 

 

Bonjour à tous,

Jusqu’à maintenant je communique avec mes guides par clairsentience. C’est bien pratique pour moi, ça me permet de transcrire les énergies qu’ils m’envoient en français lol!

Mais je vous ai dit que je me sentais capable de parler et de comprendre d’autres langues. Le langage elfique est celui des Elfes. Il vient d’une autre dimension. J’ai beaucoup de connaissances en moi. C’est moi qui ait écrit la très grande majorité des pages de ce site par exemple.

Mais la première fois que j’ai senti venir à ma bouche une autre langue ça m’a fait bizarre. Pour le langage elfique, mes guides me disent que ce sera plus doux. Ils disent que quand je l’entendrai tout me semblera parfaitement normal, comme si c’était du français ou une autre langue que j’aurais toujours connu.

Il y en a beaucoup apparemment que je connais, elles vont toutes me revenir petit à petit au fil de mon évolution.

Pour l’instant pourtant, je continue de communiquer avec les Elfes comme je l’ai toujours fait. Mais je suis dans une phase énergétique de développement élevé. Je le sens et je le constate aussi lol !

Enfin, je sais qu’ils m’entourent en ce moment. Je sens près de moi la présence d’Elfes lumineux et d’Elfes sombres. Je sens aussi beaucoup d’énergies, des énergies blanches, c’est ainsi que je les vois.

Et tandis que je tape ces mots, j’entends le murmure d’une langue douce et très agréable à l’oreille…

Bise à tous Clin doeil

Eres Tù

elfebleue.bmp 

No eres el sol

Ni eres la luna

Eres Tù

Y me basta.

Para soñarte

Para amarte

Màs que a mi vida.

J’ai hélas oublié le nom de l’auteur de ce superbe poême que j’ai entendu pour la première fois dans un cours d’espagnol. Peu après j’ai rêvé que je revoyais ce même poême et qu’il m’était adressé. C’était une manière pour mon âme de me faire prendre conscience de tout cet amour qu’il y a en moi.

Tout cet Amour qui m’a souvent embarassé.

Qui suis-je ? Que dois-je faire de ma vie ? Pourquoi je ne parviens pas à faire comme tant d’autre et à me satisfaire de trouver un boulot qui me permette de vivre agréablement ? Cela leur convient bien !

Combien de fois me suis-je posé ces questions, je ne sais plus.

J’ai vu un film dernièrement, Into the Wild. Le héros ne revient pas de sa quête. D’ailleurs sa quête ressemble à une fuite en avant.

De l’extérieur.

Mes Elfes me disent  » Ton jugement est erroné et conditionné par ta propre peur d’avoir été trop loin. Pose-toi une seule question, si tu pouvais revivre ces deux dernières années, que ferais-tu ?  »

Je referais le même parcours. Je sais à quoi je dois mes prises de conscience.

 » Alors ne crains pas de faire du mal aux autres et surtout à ceux que tu aimes. C’est celui qui n’agit pas en accord avec lui-même qui manque d’honnêteté. Repense à ton poême préféré ( l’Invitation, que j’ai posté ici aussi ). Pour connaître le bonheur et vivre dans l’amour, il faut savoir se faire passer avant les autres de temps en temps. C’est ce que tu as fait. Les choses doivent être à leur place. Tu n’es pas plus importante qu’un autre mais l’inverse est vrai aussi. Tu as dépassé beaucoup de sentiments négatifs et a transmuté ton Ombre en Lumière. Il est temps de resplendir. Laisse faire ce qui doit être fait. »

Certes, les choses ne se déroulent pas toujours comme on pensait vouloir. Mais au final, l’essentiel est de se retrouver.

Bonne journée à tous Clin doeil   

La confiance

ruisseau2.jpg 

 

Bonjour à tous,

Mes Anges me disent aujourd’hui que je démarre un nouveau cycle d’apprentissage spirituel. Ils me disent qu’il est temps pour moi d’apprendre à faire confiance comme j’ai appris à me faire confiance.

La confiance en soi est une preuve d’amour pour soi, me disent également les Elfes. La confiance dans les autres est l’expression la plus pure car la plus désintéressée de l’Amour que l’on porte à ceux qui nous sont chers.

 » Et souviens-toi que plus une personne t’es chère plus il est aisé de lui faire confiance si ton Amour est pur et désintéressé « , me disent-ils encore.

Ce qui sous-tend d’aimer inconditionnellement. Mais mes guides me répondent  » si tu as confiance en toi c’est que tu sais aimer de cette façon. »

Pas de difficulté alors ? Chouette !

Et là ils me répondent  » Ne sois pas ironique vis à vis de toi-même. Apprends à faire confiance aux autres comme tu as su apprendre à t’aimer et te faire confiance. »

Bise à tous Clin doeil

 

 

  

Accepter mon Ombre

feeries8.jpg 

Bonjour à tous,

Ce matin je me suis réveillée avec le mot Yggdrasil en tête. J’en avais déjà entendu parler bien sûr. Il y a plusieurs dieux nordiques dans mon entourage alors je m’étais un peu renseignée sur eux. Toutefois je ne suis pas une spécialiste de mythologie non plus et mes guides me disent toujours qu’il ne faut pas rester dessus mais n’y prendre que des indications.

Du coup, j’ai dû repartir à la chasse aux infos car je me souvenais seulement qu’il s’agissait d’un arbre.

Après investigations (  merci internet ! ) , j’ai découvert que l’Yggdrasil est l’Arbre-Monde de la mythologie scandinave. Il existe aussi dans la mythologie celte toutefois.

Cet arbre soutient les Neuf Mondes et en regardant de plus près, j’ai retrouvé quelques entités et notions qui me sont déjà familières.

Tout d’abord Odin et Frejya que je vois régulièrement et sans effort. Mais également les Elfes blonds avec lesquels je travaille déjà et les Nains avec lesquels j’ai de fortes affinités aussi mais plus de difficultés sur le plan vibratoire. En dernier lieu enfin les Elfes bruns dont je sais qu’ils sont là mais avec lesquels je n’avais jamais discuté jusqu’à ce matin !

Je vais faire un rappel rapide de la manière dont je vois l’astral. Toutes les entités ne vivent pas au même endroit selon moi. Je l’ai dit dans une de mes pages ( les dimensions astrales ) alors je ne vais pas m’étendre ici mais je perçois trois types de dimensions. Les dimensions lumineuses me sont les plus familières. Les Elfes blonds y résident. Les dimensions disons intermédiaires sont celles où se mêlent le plus l’Ombre et la Lumière. C’est là que nous vivons.

Les dimensions sombres sont les plus difficiles d’accès pour moi. Je les trouve très inconfortables et je n’aime pas y aller. Malheureusement pour moi, les Nains et les Elfes bruns vivent dans des dimensions plus proches des sombres que des lumineuses. Vu que c’est à nous de faire des efforts pour entrer en contact avec les entités, j’ai dû adapter mon taux vibratoire en l’augmentant.

Parce que ce sont des entités élevés. Les Elfes bruns sont des entités supérieures du Milieu ( ni sombres ni lumineux ). Les Nains servent la Source et les forces sombres de la Déesse.

Ce matin, j’ai réussi facilement à discuter avec un Elfe brun. Il m’a aidé dans ce contact mais dit que j’ai réussi à rester stable seule alors je suis contente de cela lol. Il m’a expliqué que je devais accepter l’idée que certaines de mes envies puissent être purement égoïstes. Il m’a dit qu’il était normale que je désire faire passer mon intérêt dans certains cas et que je ne devais pas culpabiliser.

Il y a de la Lumière dans l’Ombre et de l’Ombre dans la Lumière. Les deux sont en nous. Je sais à quoi je suis liée. Mais cet Elfe me dit que si je veux être totalement en paix avec moi-même et accepter mon Amour pour moi je dois accepter l’idée que l’Ombre et la Force de la Volonté ( du côté lumineux il y a la Force de l’Amour ) sont aussi partie intégrante de mon être. 

L’Ombre n’est pas le  » mauvais côté « . Je le savais déjà, il me l’a répété. C’est l’Amour qu’il y a en moi qui fait de moi ce que je suis. L’essentiel est de ne pas l’oublier. Voilà par quoi il a conclu.

Ce sera le mot de la fin.

Bonne journée à tous.Clin doeil     

 

12

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause