Archives pour la catégorie Messages

Le regard qui libère

Le regard qui libère dans Messages 17120401201117181815400372

« Car seul l’amour reste en fin de compte,

Seules sont récompensées la foi et la patience.

Car seul l’amour compte finalement,

Seul importe en cet instant,

Le regard qui libère le cœur, le corps et la parole. » 

Pour Carène

Pour Carène dans Messages 17091710145317181815273805

Bonjour à tous,

« L’idéal pour vous c’est quand ce que vous voudriez et ce qui est se rejoignent. 

Il arrive que cela se fasse sans que vous n’ayez à bouger le petit doigt et il arrive que vous deviez déplacer des montagnes.

Ce qui compte réellement au final, c’est que vous soyez en mesure d’apprécier tant le chemin parcouru que le fait que finalement, vous ayez pu établir l’équilibre.

Là où se trouve le contentement, il n’y a plus de place pour l’amertume, le désir de revanche, la jalousie. Ne reste que la satisfaction. Celle qui peut ouvrir vers le partage volontaire et éclairé.

Ne propose pas du pain à celui qui n’a pas ou plus de dent. Tends-lui la main quand même.

C’est un apprentissage que de savoir de quelle manière donner à chaque instant, donner de manière éclairée, sans jamais imposer.

C’est un apprentissage qui passe par le rejet de la personne que vous êtes et cela est normal tant que vous ne comprenez pas que chaque situation peut amener une réponse différente.

Cette souplesse d’esprit nécessite une ouverture du cœur qui n’est jamais innée mais bien acquise.

Sache que sur ce chemin souvent ingrat du don de soi, la satisfaction se trouve dans la compréhension du fait que l’on ne donne vraiment qu’en prêtant quelques outils, eux-mêmes empruntés un peu plus tôt et qui n’ont pas vocation à être récupérés.

Vous ne pouvez rien donner de plus précieux que des outils pour voir, déterrer, lire, déchiffrer des panneaux.

Vous avez les vôtres à suivre déjà, cela est juste et bien suffisant.

Pour qui comprend que l’équilibre pour soi est la clé qui permet d’accepter l’équilibre pour les autres. 

Ainsi arrive toujours le moment où vous devez laissez aller vos enfants tout en sachant que cela ne signifie pas leur tourner le dos.

Arrive le moment où vous devez aider vos parents tout en sachant que seule la tombe les attend au final.

Arrive le moment où vous devez assumer votre propre bilan tout en étant conscient que vous avez fait l’usage que vous vouliez et non pas que vous pouviez, des outils qui vous avaient été prêtés.

Comprends, si demain une tempête rase ta maison, tu auras toujours deux vraies possibilités à suivre. Tu ne seras pas obligée d’en chercher une troisième, une quatrième, une cinquième…

Et quand tu choisis d’agir ainsi, tu choisis en fait la seconde option.

Souviens-toi donc, pour éviter de tourner en rond et de fuir le jour où tu verras arriver le bilan, que ce qui est facile c’est le chemin qui permet de n’avoir pas de regret.

Reconstruire avec deux mains découragées peut sur le long terme s’avérer bien moins difficile que de fuir devant l’ampleur de la tâche à accomplir. Si tu fuis une fois tu fuiras toutes les fois.

Si tu te bats une fois, tu trouveras de nouveaux outils et tu comprendras qu’il y aura toujours pour toi de nouveaux outils.

Tu comprends que plus tard ou attends, sont des promesses et non pas de vaines paroles réconfortantes.

Tu sauras que tu as ce qu’il faut pour toujours aller de l’avant.

Ce message est pour Carène. Elle le comprendra. Quand elle le lira. »

Ok, merci Elémiah.

Bonne journée à tous ;)  

Ton sourire

Ton sourire dans Messages 17072904411417181815177833

Bonjour à tous,

J’ai reçu un joli message ce matin alors je le partage avec vous, il n’est rien plus beau que ton sourire dans le miroir, dans le paysage ou même dans l’univers.

Belle journée à tous ;)

Salade de fruits, jolie, jolie, jolie… (air connu)

Salade de fruits, jolie, jolie, jolie... (air connu) dans Messages 17052002572117181815051039

« Le poids de tout ce qui ne se voit pas peut-être lourd à porter.

Le poids de ce qui ne s’explique pas peut devenir lourd sur tes épaules.

Le poids de tout ce qu’il faut laisser de côté, pour un temps indéterminé, peut n’avoir d’égal parfois que le poids du découragement, de la fatigue et de l’incertitude quant à tes choix, quant à ton chemin, quant au sens même de ta vie.

Seule la foi éclaire tes pas alors, seule la foi le peut encore car dans la nuit, plus rien ne luit.

Quand il n’y a rien à attendre mais que l’espoir ne te quitte pas, que tu trouves les moyens et des occasions de sourire chaque jour,

Même les ombres du soir deviennent familières et arrive le moment où tu peux avancer sans voir.

Le temps n’est plus important tandis pourtant que les semaines s’allongent et qu’autour de toi s’élèvent chaque jour de nouveaux édifices,

Tu les regardes en souriant, consciente du sable stérile qui s’étend à tes propres pieds,

Pour d’autres l’heure est à la joie au foyer, à la construction de bâtiments durs et solides,

Tu passes comme tu peux, sur cette route étroite et sombre sur laquelle rien de tangible ne peut encore pousser.

C’est ainsi que tu te rends compte que certains édifices vieillissent, s’usent, tombent en ruine,

Que d’autres s’évanouissent dans un grondement soudain, sont détruits par leurs propriétaires qui avaient pourtant consacré tant de temps à leur construction,

Tu te réjouis toutefois de voir que certains édifices demeurent malgré le temps et les aléas de la vie,

Tout ne tombe pas en ruine, il y a ce qui reste et doucement tu réalises que le sable sous tes pieds s’est changé en terre,

Une terre fertile et cultivable, une terre qui supporterait même un nouvel édifice.

Tu regardes autour de toi, l’aube s’installe déjà et la bande étroite s’élargit doucement,

Tu chantes, salade de fruits, jolie, jolie, jolie… »

Comprendre avant d’avancer

Comprendre avant d'avancer dans Messages 17030507593317181814893778

« Chaque occasion de te rappeler que quand tu veux, tu peux, est une occasion à célébrer.

Parce que chaque occasion de te rappeler que quand tu veux tu peux, est une occasion de créer, d’innover, d’approfondir et d’avancer.

Chaque occasion de te rappeler que quand tu veux tu peux est une occasion de vivre et de te sentir vivre.

Chaque occasion de te rappeler que quand tu veux tu peux est une occasion de te rappeler que la survie n’est pas une fatalité,

C’est un choix de vie.

Garde en tête que si tu veux, tu peux.

Tu te souviendras ainsi que vouloir c’est d’abord comprendre avant d’avancer. »

Astaroth pour Sylvie.

Ose rêver

Ose rêver dans Messages 16082107444617181814443292

« Ose rêver, ose croire que tu réussiras à construire d’immenses palais avec des ailes de papillons,

Ose penser que vouloir c’est pouvoir et souris en pensant à tout ce qui va arriver.

Ose essayer, ose te lancer dans ces projets aussi fous que personnels,

Quand bien même ceux-ci représentent pour toi un défi.

Ose croire que ce que tu vois, ce que tu déduis de ce que tu vis et que tu connais

Peut-être l’atout qui te permettra de vivre le changement que tu souhaites pour ce monde qui t’entoure.

Ose élever tes idées, ose rêver,

Puis concrétise-les. »

Qu’un

Qu'un  dans Messages 16073103134417181814402877

Et comme le jour et la nuit qui ne font qu’un,

L’Ombre et la Lumière se rejoignent, là ou tout n’est qu’Un.

Ce qui est pour toi est pour toi

Ce qui est pour toi est pour toi dans Messages 16071802311817181814380505

« Ce qui est pour toi est pour toi.

Il peut être difficile à certains moments de t’en rappeler pourtant, dans la foi tout devient clair et tu te souviens,

Que ce qui est pour toi est pour toi. » 

 

 

Le plus simple dans la vie

Le plus simple dans la vie dans Messages 16062606504917181814334666

Bonjour à tous,

« Le plus simple dans la vie est toujours ce qui demande le plus d’effort. », me dit Véhiriah.

Tu plaisantes ?

« Non, quand tu sais ce que quelque chose t’a coûté ou te coûtera, tu ne tergiverses pas. Tu prends une décision et tu t’y tiens. »

Merci à toi pour ta visite et pour tes mots.

Bonne journée à tous ;)

 

Le moment d’ouvrir les yeux

Le moment d'ouvrir les yeux dans Messages 16060301143417181814279045

Bonjour à tous,

« Chacun a le droit de suivre la voie qui lui convient. Les choix de ta sœur ou de ta voisine ne sont pas meilleurs que les tiens. Ils sont juste différents. Et parce qu’ils ont été différents dès le départ, vous avez obtenus des résultats différents.

Ces choix, en plus de produire des résultats différents vous ouvrent les yeux sur des points divers également.

Un jour ou l’autre, chacun est amener à comprendre que l’univers ne se résume pas à ce qui est là, sous les yeux. Vous abordez cela comme vous le pouvez, avec les moyens dont vous disposez.

Tout le monde n’est pas médium et tu le sais. Toutefois tout le monde n’en a pas besoin.

Il suffit de ne pas sans cesse remettre à demain le moment d’ouvrir les yeux.

Certains les ouvrent sur un univers différent mais intéressant. Tu as pu t’en rendre compte, peu de personnes ouvrent comme toi les yeux sur un désert sombre et glacé. Il y avait une raison, qui t’était et t’est toujours personnelle. Tu l’as comprise et tu as su voir au-delà de cet univers qui ne concerne que toi.

Tu as vu qu’il n’y avait pas que le désert et cela t’a donné la force d’avancer. Ou plutôt t’a rappelé que tu avais la force d’avancer. Comme une majorité de guerriers de la Lumière, tu as la force de réaliser ou d’endurer n’importe quoi mais tu ne le savais plus.

Il est temps à présent de poser tes mains sur le sol fertile de la terre débarrassée de sa glace et de dire à la Source que tu as apprécié ses bienfaits mais que tu lui rends ce qui lui appartient.

Tu vas lui rendre la force dont tu n’auras plus besoin et ne garder que ce qu’il te faut.

Tu vas lui rendre une partie de la force qu’elle t’avait octroyé et poursuivre ta route tranquillement. »

Qui es-tu ?

« Rends-lui ce dont tu n’as plus besoin et poursuis tranquillement ta route. Sois heureuse, Sylvie. »

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

123

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause