Archives pour la catégorie Spiritualité

Moins graves

Moins graves 18021806333717181815566089

Bonjour à tous,

« Tu peux de nouveau tendre le bras. », me dit Elémiah.

Oui, c’est mieux lol.

« Maintenant tu as mal au ventre et la nausée. »

Je ne comprends pas…

« Patience, cela ne dure jamais. Sauf cette fois où tu as fini par vomir en pleine rue. »

Pourquoi est-ce qu’on reparle de ça ?  

« Il n’y a pas de honte à être malade. »

Lol !!! On préfère que tout le monde ne le sache pas.

« Pourquoi ? As-tu fait exprès ce jour-là ? »

Non alors !

« Ne t’en veux pas pour rien. Il n’y a pas de raison. »

Je vois ce que tu veux dire. Bon, c’est arrivé. Il vaut mieux en rire. 

« D’ailleurs tu ris. »

Ben oui !

« Dans la vie, beaucoup de choses vous paraitraient moins graves si vous parveniez à les voir autrement.

Donc tu as mal au ventre ? »

Oui.

« Et tu te dis, personne ne croira que je sois tombée malade juste après m’être remise de la tendinite. »

C’est clair ! 

« Pourtant, cela peut arriver. Que certains soient prêts à le croire ou non. Qu’est-ce qui est le plus important, que tu prennes soin de toi ou ce que d’autres pensent ? »

Le fait que je prenne soin de moi.

« Donc si tu en as besoin tu retourneras voir le médecin demain. »

Tu as raison. Mais j’espère que je n’en aurai pas besoin car je n’ai définitivement pas envie d’une gastro-entérite.

« La dernière fois non plus tu n’en avais pas envie. Et toi tu n’as jamais généralement qu’un des mauvais aspects de la gastro-entérite. »

Lol, on ne va pas s’étendre, c’est inutile. Tout le monde connait hélas. Mais peut-être que c’est juste une mauvaise digestion…

Bref, on verra. Parlons de choses plus sympas.   

« Tu vas acheter les chaussures ? »

Elles sont trop belles, mais je ne peux pas, je ne dépense pas ce mois-ci ! 

« Ah oui, donc tu préfères attendre le mois prochain ? »

Mais non, le mois prochain je profite des prix hors taxe du bateau !!! Youpi !!! Croisière !!!

« La cinquième. »

Oui ! J’aurais acheté Chanel n°5 à bord si j’aimais ce parfum. 

« Tu serais jolie avec ces chaussures. Et elles sont originales donc elles te ressemblent. Car tu ne ressembles vraiment à personne dans ton entourage. Tu es à part. Et d’une manière générale, tu es une personne à part.

Tu as une grande culture générale, ce qui surprend les gens. Tu aimes tellement le shopping, les voyages, certains n’imaginent pas que tes programmes préférés à la télé sont les documentaires. Tu lis beaucoup de romans « pour filles » mais tu détestes les histoires d’amour mielleuses.

Et tu aimes les héroïnes fortes, qui trouvent dans la confiance en elles les moyens de relever leurs défis.

Tu ne fuis jamais ni ne soupires quand en vacances on te propose la visite d’un musée. Mais si on te propose Disneyland ou un centre commercial tu y vas avec le même enthousiasme.

En fait tu sembles être pleines de paradoxes pour beaucoup de personnes et cela les incite à la méfiance vis-à-vis de toi. Elles se disent que tu n’es pas quelqu’un de sincère.

Ce documentaire sur le Machu pichu était intéressant ? »

Oui, c’est dommage j’ai pris la fin. Je ne connaissais pas le système d’écriture des Incas. 

« C’est la connaissance de ta vie spirituelle qui permet de faire le lien entre tous tes paradoxes et donc de comprendre la femme que tu es.

Il n’y a rien de mal à aimer autant Disneyland qu’un bon musée. 

Par contre tu ne supportes pas les émissions de télé-réalité. Sauf les auditions de The Voice. Tu n’aimes plus les reines du shopping depuis longtemps.   

Objectivement tu n’apprécies pas quand vous êtes incités à vous complaire dans une forme de médiocrité.

Tu suis de loin cette affaire d’héritage si médiatique mais tu ne souhaites pas passer des heures à la commenter. Le feuilleton du moment n’est pas ta tasse de thé.

Ces croisières à visée culturelles ont l’air intéressantes. Laquelle t’attire le plus ? »

La Patagonie évidemment lol. Mais celle en Hollande, celle en Norvège ont l’air bien aussi. Par contre elles ne sont pas données.

« La Patagonie est une jolie destination pour un voyage de noces. »

Sans doute. Les gens n’y pensent pas souvent…

« C’est dommage. C’est un beau choix pour un voyage qui sera mémorable. »

Si je me marie j’y penserai !   

« Oui, comme tu épouseras un homme riche, il t’emmènera où tu voudras. »

Mdr !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

« Tant mieux si je te fais rire. Ne t’inquiète pas pour ton mal de ventre. Si tu es malade, tu te soignes, c’est tout. »

Merci Elémiah.

Bonne journée à tous :)  

La possibilité d’une ile – de plusieurs…

La possibilité d'une ile - de plusieurs... 18021803054617181815564411

Bonjour à tous,

« Alors, quel heureux hasard que tu aies cliqué sur cette page. », me dit Gabriel.

Je regardais c’est tout. Je voulais des renseignements sur ma prochaine croisière et je ne sais pas pourquoi j’ai cliqué là…

« Ce tour du monde t’intéresse. Tu as vu, le forfait boissons est offert ainsi que 15 excursions. Et il y a un passage en Nouvelle-Zélande.

Il y a même des promotions pour les passagers individuels. Tu ne remplis pas la demande de renseignements ? »

Pour quoi faire ? Je te rappelle que je ne dispose pas de 108 jours de congés. Et encore, c’est le cadet de mes soucis, je n’ai pas de quoi partir non plus. Il est temps que je gagne vraiment au loto…

« Il est écrit sur la page, commencez à rêver tout éveillé. »

Attends, je la ferme de suite.

« Mais non, pourquoi ? Regarde un peu le parcours. Il y a un passage à Singapour aussi. Tu aimerais voir Singapour, nous le savons. »

Pour être honnête, même en Antarctique j’irais. Bref.

« Quel est le problème, pourquoi ne veux-tu pas programmer ce voyage ? »

Avec quel argent ? Contrairement aux collègues toi tu sais que je ne suis pas Crésus.

« Il y a même un passage au milieu des fjords chiliens. Je t’ai vue t’attarder sur ce point. »

Je m’étais prise à rêver. Toutefois la réalité se dresse tel un iceberg devant moi. 

« Tu choisiras une excursion pour visiter Rio. Ne t’aventure pas seule, en touriste ne parlant même pas le portugais, dans la ville. »

Tu as entendu ce que je t’ai répondu ?

« Nous pourrons discuter devant les statues de l’ile de Pâques. Comme dans ce temple Thaï, tu te souviens ? »

Je me souviens. En ne prenant aucun jour de RTT ni cette année ni l’année prochaine…

Qu’est-ce que je raconte !

« Tu te projettes pour 2020. C’est le plus réaliste, 2019 c’est trop juste. »

2050 est trop juste !

« Je te propose un calcul rapide. Compte la somme que tu as dépensé en bijoux et voyages depuis que tu occupes cet emploi. Compte rapidement, dans ta tête.

Et ensuite va voir le prix du tour du monde. »

Il n’y a pas le prix, il faut les contacter. Zut.

« Tu t’étais déjà renseignée de loin, tu as bien un ordre d’idée. Alors ? »

Cela me demanderait un effort certain sur une longue durée mais, ce serait jouable…

« Dans l’absolu tu voudrais le faire ? »

Tu plaisantes, je ne le cache pas, j’aime voyager et un de mes rêves est effectivement de pouvoir prendre des photos partout dans le monde. Et faire des petites vidéos.

Et je partagerais le tout.

Simplement je ne pensais pas sérieusement à un grand voyage pour moi. Cela ne me dérangerait pas d’en faire plusieurs petits.

« Tu vois, cette perspective apporte davantage le calme en toi que l’idée de mettre de côté pour acquérir un logement. Tu le remarques aussi ?

Comprends qu’il n’y a rien de mal dans le fait de ne pas désirer les mêmes choses que tout le monde. »

Lol, je comprends, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)          

Côté gauche

Côté gauche 18021803053117181815564410

Bonjour à tous,

« Tu as moins mal au bras ? », me demande Elémiah.

Oui, ça va mieux chaque jour. Heureusement…

« Tu n’as plus besoin de la coudière ? »

Non.

« Et tu es moins fatiguée ? »

Oui.

« Tout le monde croit que tu t’es blessée. Sauf le médecin. »

Je ne me suis pas blessée. Je me souviens avoir fait un léger mouvement et j’ai ressenti une douleur gênante. Mais pas aussi vive que lorsque je me suis réveillée le lendemain en découvrant avoir dormi sur le bras en question.

C’est ce qui m’a tuée lol. A partir de là, j’ai eu mal. En plus c’était carnaval. J’ai dû attendre.

Et envoyer un message à mon chef pour lui dire que je ne reprendrai pas comme prévu…

Je suis sure qu’il a cru que j’ai trop fait la fête lol !!! 

« Tout le monde va penser, elle courrait le vidé et elle a été blessée dans un mouvement de foule. »

Je ne cours pas le vidé, je prends des photos ! Et puis je ne supporte pas un tel volume sonore, les chars et les groupes sont trop puissants pour moi. Quand ils passent ça va mais je ne peux pas rester derrière.

« Allez, dis-moi la vérité. »

Je ne sais pas ce qui s’est passé. Je sais juste que la douleur au coude était la plus vive. J’étais crevée et en fait j’ai ressenti des douleurs partout, dans tout le corps.

Je sens que ça m’a fait du bien de pouvoir me reposer. C’est malheureux que je me sois endormie sur le mauvais bras mais du coup j’ai pu aller chez le médecin et cet arrêt est bien tombé.

Toutes les autres douleurs étaient beaucoup plus faibles et fugaces que celle du bras le premier jour.

« C’est la fatigue qui a entrainé le reste. »

Je l’ai compris.

« Une tendinite du côté gauche, trop de poids sur le cœur ? Restons-en là. Ce qui devait être compris a été compris. 

Ce n’est pas pour rien que tu as eu envie d’écrire une fiction. Va au bout de ton projet. »

Je vais le faire, merci Elémiah.

Et cette semaine on se promène à Case-Pilote.

Belle journée à tous ;)  

Ils chantent…

Ils chantent... 18021502310717181815558937

Bonjour à tous,

Elémiah, ils chantent les inséparables ! Ils chantent les inséparables ?

« Tu ne connais personne qui en ait eu chez lui ? »

Tu sais bien que non ! Ce sont des oiseaux qui chantent ?

Les perroquets ne chantent pas…

« Ceux que tu vois depuis quelques temps peuvent chanter. »

Oui !!! Ils chantent ! 

« Tu ne te souviens vraiment pas les avoir déjà vus ? »

Non. Quand ?

« Il y a longtemps, même pas dans un rêve ? »

Non. Ils étaient venus quand ?

« Tu ne t’en souviens pas donc. »

Quand est-ce qu’ils sont venus ?

« Tu vois qu’ils semblent avoir déjà parcouru une longue route. »

Oui, c’est ce que je constate. 

« Ils poursuivront leur route ensemble longtemps après que tu auras quitté cette vie. Ils chanteront encore bien souvent tu verras. »

Pourquoi pas…

« Tu es certaine que tu ne te souviens pas les avoir déjà vues ? »

Je t’assure que je n’ai pas ce souvenir. Dis-moi, ils sont venus quand ? Ils ne chantaient pas j’en suis sure !

« Ils étaient déjà venus te voir. Tu étais bien plus jeune. Tu les avais vus. Mais tu ne t’en rappelles pas. Tu ignores que tu as des visions depuis l’enfance et non pas juste depuis quelques années.

Tu n’étais pas capable de distinguer les visions de simples intuitions. Tu as remarqué quelques fois les rêves prémonitoires. Mais ils étaient anecdotiques.

Tu as cru avoir de la chance quelques fois après avoir « demandé » et obtenu quasiment par miracle.

Tu nous as vu jusqu’à l’âge de 7 ans à peu près. Ensuite, parce que tu n’étais pas capable de faire la différence entre ce monde qui est le tien et le monde que tu perçois, nous avons simplement endormi une partie de tes facultés médiumniques.

Juste une partie, pour que tu n’aies pas de difficulté dans ton quotidien.

Le visage sur le mur, tu t’en souviens ? Tu avais plus de 7 ans alors, tu as longtemps cru avoir rêvé.

Nous n’avons endormi qu’une partie de tes facultés. Suffisamment pour que tu t’intéresses davantage à ta vie qu’à ce que tu percevais encore.

Tu avais plus de 7 ans la première fois que tu as vu les inséparables. Mais tu étais encore une petite fille. 

Aucun message ne serait passé. Tu ne pouvais pas les entendre chanter. C’était trop tôt pour toi. 

Aujourd’hui tu sais qu’ils chantent pour les avoir un peu entendu. Tu les entendras mieux et tu aimeras leur chant.

Vous aimez tous leur chant.

Soigne ton bras. »

Je vais aller chez le médecin. Merci à toi.

Belle journée à tous ;)     

Nouvelle histoire

Nouvelle histoire 18021211453017181815554712

Bonjour à tous,

« Tu écris une nouvelle histoire ? », me demande Ammiriah.

Oui.

« Tu as fait le choix d’utiliser tes émotions et de laisser une histoire venir à toi. »

Oui.

« Tu aimes écrire de cette façon-là, c’est nouveau pour toi ? »

J’aime bien, cela m’a permis de transformer des émotions qui en fait me plombaient. Et je vois de quelle manière y apporter ce que je suis. J’aime bien, c’est une nouvelle façon de dessiner.

« Ah oui, tu écris en dessinant et tu dessines en écrivant. »

Oui c’est ça. En fait il faut trouver comment retranscrire le mélange émotions-énergies. Qui sont plus grandes que moi. Il faut canaliser. Quand c’est encore trop flou, je suis obligée d’utiliser les crayons de couleurs.

Mais quand c’est trop fort pour les crayons, il faut prendre de quoi poser des mots.

Moi j’ai besoin que les choses soient claires et intelligibles.

Avec les crayons de couleurs, j’enlève le flou. Avec les mots je peux achever l’œuvre, le dessin. Je peux utiliser et transformer. Les mots sont pareils que les crayons de couleurs en fait.

J’ai besoin de transformer les émotions et énergies en quelque chose d’accessible, cohérent, posé.

Voilà. Je suis un peu étonnée de l’histoire qui sort mais c’est comme d’habitude en fait…

« De toute façon, tu l’écris pour toi. »

Oui.

« D’où vient ton inspiration ? »

De plus haut. Comme depuis la petite histoire de l’année dernière. 

Au départ je pensais écrire une nouvelle de 2-3 pages. Ce sera plus long…

« Ceux qui ont lu ton histoire de l’an dernier l’ont bien aimée. »

Oui, ça m’a fait plaisir.

« Tu auras peut-être envie de partager celle-ci également ? »

Euh, je doute. 

« On verra. Tu verras si au final, l’histoire te plait. Toi tu es comme les enfants. Tu perçois beaucoup de choses que tu n’assimiles pas forcément.

Voilà ce qui arrive avec une hypersensibilité doublée d’un don de voyance mal maitrisé. Heureusement, tu es extrêmement douée pour t’exprimer et exprimer même ce que tu ne vis pas ou ne ressens pas directement.

C’est une bonne idée cette petite histoire. Tu devrais l’écrire assez facilement.

Tu verras qu’elle te plaira au final. »

Merci Ammiriah.

Belle journée à tous ;)

Ce qui a de la valeur

Ce qui a de la valeur 18021208534817181815554337

Bonjour à tous,

« Tu as donc trouvé la montre de tes rêves. », me dit Sélène.

Ah pas du tout. J’ai regardé la montre que je ne risque pas de m’offrir si je veux pouvoir partir en vacances cette année. Tu sais déjà, je préfère les vacances aux objets.

« Ce n’est pas toi qui en cherchais une de toute façon. »

Non, c’est ma mère.

« Que pense-t-elle de celle-ci ? »

Qu’elle coûte un bras.

« La même chose que toi, d’où le fait que tu aies juste pensé, elle va rester en vitrine un moment. »

Je serais surprise qu’elle parte vite…

« Au bon moment, quelqu’un l’achètera. »

C’est sûr.

« Ce qui a de la valeur n’est pas altéré par le temps. Un jour, cette montre trouvera son propriétaire. C’est tout ce qui importe. »

Merci Sélène.

Belle journée à tous ;)  

Riche comme moi

Riche comme moi 18021208163717181815554130

Bonjour à tous,

Donc le gars est fâché contre moi parce que je reste sourde au séducteur en lui, c’est ça ?  

« Oui. », me confirme Elémiah.

Ca me fait plus rire qu’autre chose. Et puis c’est son souci, ce qui me dérange c’est qu’il soit fâché car je ne peux pas l’éviter…

Il va se calmer ?

« Non, il cherche encore la faille en toi. Il ne sait pas comment te faire plier. »

J’ai encore plus envie de rire. Mais si vous m’en parlez c’est que  cela n’est pas drôle. Si ?

« Qu’en penses-tu ? »

Je m’en fiche ! C’est vrai, ce genre de choses me gave complètement. Ca ne m’intéresse pas. Vous savez comment je suis, soit un gars me plait soit ce n’est pas le cas.

En l’occurrence ce n’est pas le cas. Mais du coup je comprends les difficultés que je rencontre avec lui. Et ça me donne toujours envie de rire. 

Alors c’est ça le nerf de la guerre…

Enfin de sa guerre, ce n’est pas la mienne.

C’est pas mon jardin tout ça !  

« Ton jardin aux énergies pleines de Lauviah et dont les abords sont gardés par une pléthore d’anges gardiens à commencer par Elédahiel. Effectivement, on est loin de tes belles énergies habituelles dans certains jardins. »

Dans son jardin à lui il y a une gentille compagne aimante. De beaux enfants.

Il n’a pas l’air si moche son jardin. Quel est le problème ?

« Tu te souviens de cet échange avec Gabriel, quand ma vie va-t-elle enfin commencer ? »

Ah ce sentiment-là…

C’est à chacun de trouver le champ, les outils et la force de cultiver les bons fruits et légumes. Voilà ce que vous me rappelez depuis des années. 

Vous me dites, vous avez les graines dans vos poches, faites le reste.

Il séduit pour entretenir l’illusion qu’il aurait pu avoir une autre vie ? Ou pour passer à l’acte ?

« Cela ne t’aidera pas. Voici ce qui te sera utile, garde tes distances, il ne sera jamais ton ami. C’est tout. Reste dans ton propre jardin. »

Il y a des tas de choses que je ne comprends pas Elémiah…

« Des choses importantes ? »

On dirait.

« Est-ce que tu en as besoin pour être plus heureuse ? Mieux dans ta vie et dans ta peau ? »

Non. Je m’en suis déjà rendue compte.

« Tu prends ma main et on retourne dans ton jardin. Comme ça on pourra parler d’un bel amoureux pour toi. »

Riche, célèbre et tout et tout ?

« Nous n’avions pas dit célèbre. »

C’est vrai, vous avez juste dit riche. Et beau ?

« Oui. »

Et célèbre et tout et tout ?

« C’est important ? »

Non, c’est juste que dans l’imaginaire c’est comme un package tu vois…

« Bon, disons un amoureux qui ressemble à ce que tu peux trouver réaliste. »

Ah ben déjà, si on rencontre bien les gens dans son cercle social, ce sera pauvre et inconnu comme moi !

« Ou riche comme toi. »

Ou riche comme moi. Merci Elémiah !

Bonne journée à tous ;)

Vraie solution

Vraie solution 18021105125917181815549553

Bonjour à tous,

« Tu as vu ? Tu connaissais les coachs pour trouver l’amour, changer de look et de vie, tu viens de voir qu’il existe aussi des personnes qui vous aident à gérer votre budget. », me dit Elémhiel.

Oui, c’est marrant !

« Il y a des personnes qui ont l’impression qu’elles ne savent pas où passe leur argent. Comme ces personnes dans cette émission que tu regardais qui ignoraient ce qui leur faisait prendre du poids. Tu te disais en les voyant avaler un menu fast-food entre deux repas, quelle mauvaise foi.

Tu disais cela en pensant au carnet alimentaire qu’elles avaient dû remplir et qui ne mentionnait jamais cet encas. Pourquoi selon toi ? »

En fait les gens n’y indiquaient que ce qu’ils mangeaient à table ou au moment des vrais repas. Or comme elles se disaient au régime, elles mangeaient « sainement » au moment des vrais repas.

A croire que la salade du midi peut faire oublier les 5 beignets de 10h. Ou le fast-food du soir. Et toutes celles qui allaient à la gym et qui en sortant filaient acheter à manger sur le pouce…

« Ce n’était pas de la mauvaise foi. »

Non ?

« Non. »

Ces personnes ne voyaient pas ce qu’elles mangeaient à côté des repas ?

« Il faut savoir ce que vous compensez avec la nourriture pour pouvoir maigrir. Toi tu n’as pas de désordre alimentaire ni de rapport complexe avec la nourriture.

Quand la nutritionniste t’avait demandé de noter tout ce que tu mangeais pendant une semaine, tu avais pu le faire en n’omettant rien.

Tu pourrais le refaire sans mal.

Quelqu’un qui a du mal à gérer une souffrance, quelle qu’elle soit, va être dans un certain déni. Ce n’est pas de l’hypocrisie mais un mécanisme d’auto-défense.

Il ou elle va se persuader que ses actions sont les bonnes simplement pour ne pas avoir à se remettre douloureusement en question.

C’est la même chose avec l’argent en réalité. Toi tu aimes le shopping, tu n’en fais pas en ce moment, tu n’en as pas fait ce mois-ci quasiment. Pourquoi ? »

Ah mais moi je mets de côté pour les 700 € de prélèvements qui arrivent + la croisière. Je suis en mode fourmi !

« C’est facile le mode fourmi ? »

Autant que le mode régime je suppose. C’est une question de volonté laquelle ne peut que reposer sur sa foi quand il n’y a pas d’obligation externe.

Dans cette émission les gens avaient beaucoup de kilos à perdre. Cela signifie des mois de régime. Plusieurs mois en mode fourmi, ce n’est pas simple.

Comme pour la nourriture, il faut revoir son rapport à l’argent et sa propre façon de dépenser.

« Exactement. Toi tu as trouvé une méthode qui te convient. Mais tu aimes bien les méthodes. »

C’est bien un peu d’organisation !

« Pourquoi l’armoire n’est-elle toujours pas rangée ? Pas de méthode ici ? »

Pas de volonté en fait.

« Une réponse honnête, pourquoi ? »

Je ne me sens toujours pas installée…

« D’accord. Ce n’est pas une question de lieu en réalité. C’est une question d’environnement. Tu vois à nouveau les inséparables, n’est-ce pas ?

Parfois la solution à un problème est juste celle dont vous ne voulez surtout pas.

Tu le sais pour l’avoir expérimenté. Et tu sais pourquoi c’est justement la solution.

Pourquoi le canapé est-il si encombré ? »

Par manque de place.

« Alors c’est bien un problème d’environnement car il y a de la place. Seulement tu ne la vois plus.

La solution que souhaite votre ego n’est qu’un pis aller. Comprends-le.

Une vraie solution trouve écho en votre cœur et tu le sais déjà. »

Merci à toi.

Belle journée à tous ;)     

Budget vacances

Budget vacances 18021002133417181815548274

Bonjour à tous,

« S’annonce une journée humide. », me dit Astaroth.

Oui…

« Après la superbe journée d’hier. »

C’est vrai.

« Alors, que penses-tu de la bague en forme de fleur ? »

Elle est très jolie.

« Tu l’achèterais ? »

Non, avec la douane ici ce n’est pas intéressant d’acheter des bijoux en ligne.

« Tu en achèteras pendant la croisière. »

J’ai décidé que j’allais boycotter la joaillerie du bateau.

« Vraiment ? Tu en achèteras à quai. »

Ah non, j’ai décidé que j’allais aussi boycotter les bijouteries pour touristes.

« Vraiment ? Tu ne vas même pas essayer quelque chose ? »

Il ne faut pas essayer justement. Et il faut s’enfuir dès qu’une vendeuse souriante s’approche de nous. C’est la seule façon de ne pas exploser son budget en 1 fois.

« Tu trouveras sûrement quelque chose qui te plaira. »

J’ai décidé de rester sourde à de tels appels. 

« C’est vrai ? »

Oui. 

« La vie est moins drôle de cette façon non ? »

Mais tu sais bien que j’ai besoin de faire semblant que je serai raisonnable. Tu sais comme moi ce qui va se passer mais c’est comme ça que je passe de bons moments.

« Tu ne claques pas d’argent de cette façon-là dans ta vie quotidienne. »

D’une part, je n’en ai pas les moyens et d’autre part je n’en ai pas envie. C’est en vacances que j’aime découvrir des tas de nouvelles boutiques et faire comme si j’étais Pretty woman. 

Le seul truc c’est qu’il n’y a pas de Richard Gere. C’est ma propre carte que j’utilise lol ! 

« Et qu’est-ce qui est mieux, la carte de Richard Gere ou la tienne ? »

La mienne, je n’ai de compte à rendre à personne et ça me va très bien. Quand je rentre chez moi avec mes achats je n’entends pas, encore ou combien as-tu dépensé ? Ou pire encore, je n’ai pas à parlementer au moment où je fais des achats.

« Tu as vu d’autres devoir le faire plusieurs fois. »

Ce n’est pas possible, je veux dire je suis une adulte, je dépense mon argent comme je veux.

« Ils parlementent parce que leur argent est l’argent du foyer. »

Chacun sa vie. Moi je sais que je préfère le système du budget dépenses. On se dit c’est tant, avec une marge naturellement et on paye les factures et on fait les courses avant de partir.

« Il est vrai que l’organisation est ta méthode de prédilection. »

Je ne cache pas ici que j’adore le shopping et que mes vacances me reviennent chères. Mais n’allez pas croire que c’est à l’arrache que j’improvise ces dépenses. Ce n’est pas ça.

Quand je rentre il faut que je sache que je vais finir le mois et pas sur les genoux.

Je vais vous dire comment établir un budget dépenses-vacances réaliste. Et vous pouvez me faire confiance, je suis rodée.

Commençons par le voyage lui-même. Ne choisissez pas une destination, fixez-vous un budget. Cela peut paraitre moins marrant au départ. Mais vous serez contents de ne pas avoir à vous dire, ah non pas cette année, devant ce séjour d’exception au travers les beautés naturelles de Madagascar alors que vous avez 800 € devant vous pour le conjoint et vous-mêmes. Je schématise mais vous voyez l’idée.

Une fois que vous savez de quelle somme vous disposez pour vos vacances et alors que vous n’avez encore rien réservé, choisissez la période à laquelle vous voudriez partir. 

Si vous avez des enfants, même si c’est un conseil que les gens n’aiment pas suivre, peut-être que manquer un ou deux jours d’école peut vous permettre de faire des économies au niveau de l’avion. Et que cela ne sera pas trop préjudiciable à l’enfant.

Si vous êtes sans enfant, faites simple, choisissez le plus souvent possible de partir hors vacances scolaires, ce sera toujours moins cher.

Quand vous savez à quelle période vous voulez partir, voyez si le budget que vous vous êtes fixés peut être ou non étendu. Voyez s’il vous est possible de dégager un peu plus d’ici la date du départ.

Si ce n’est pas le cas, choisissez une autre date. Pour une raison simple, si vous prévoyez un voyage à 6, 8 ou 10 mois et que vous mettez tout ce que ce que vous pouvez dégager dans ce voyage, c’est que vous avez soit un budget trop élevé par rapport à vos moyens soit une date de réalisation qui vous contraints.

Alors il faut reprendre du début. Dans tous les cas, vous ne devez pas mettre dans votre voyage l’argent dont vous aurez besoin si le frigo tombe en panne par exemple.

Quand vous disposez d’un budget réaliste et d’une date, choisissez une destination. Faites-le en fonction des activités que vous aimez. De votre situation personnelle également. Le trek dans l’Himalaya ce n’est pas pour une famille. La tournée des châteaux de la Loire ne plait pas à tout le monde non plus. 

Si c’est la virée à Londres ou Miami pour le shopping qui vous intéresse, c’est que vous êtes célibataire. Aucun enfant ne sera ravi de vous accompagner. Tous les conjoints ne seront pas ravis non plus. 

Donc, vous avez choisi une destination en fonction de votre budget, de votre situation, de vos goûts et de ceux qui vous accompagneront éventuellement.

Reste à savoir comment vous allez vivre ces vacances. Le budget est déjà établi. A ce stade il est facile de savoir si la voiture, le train, l’avion sont ce qu’il y a de mieux pour vos proches et vous-mêmes. 

A ce stade vous savez aussi si vous pouvez vous offrir l’hôtel ou s’il faut envisager un autre type d’hébergement. 

N’oubliez pas la nourriture, les éventuelles lessives, l’essence, la location d’une voiture aussi parfois. 

Si vous avez prévu un circuit, une croisière, pensez aux faux frais. Votre budget les intègrera-t’il ? Si ce n’est pas le cas, songez à une autre formule. Par expérience je peux vous dire qu’il n’y a pas de croisière bon marché par exemple. 

Tôt ou tard vous devrez acheter de l’eau. La découverte du forfait boisson (pas sur toutes les compagnies) pourrait ne pas être un moment agréable si vous n’avez pas d’argent devant vous. Je ne vous parle pas du coût des excursions. Non obligatoires ceci dit.  

Enfin, une fois que tout ce qui est essentiel est pensé, il est temps de regarder ce qu’il reste pour vous faire plaisir sur place. On est d’accord, c’est important.

Certaines personnes n’aiment pas dépenser plus en vacances qu’à la maison. C’est une façon de voir les choses. Pas la mienne.

Mon budget vacances intègre toujours le budget plaisir. Je suis capable de partir moins loin pour ne pas avoir à me restreindre une fois sur place et je trouve que c’est plus logique.

Il n’est pas toujours nécessaire d’aller loin. Il y a des choses à voir et à faire même à côté de chez soi. C’est une question d’état d’esprit.

Partir loin pour dire aux autres qu’on est parti loin apporte bien moins de satisfaction qu’une virée shopping et restaurants (je ne bois pas donc je ne fais pas la tournée des bars) à deux heures de chez soi en avion, de mon point de vue.

« Donc tu vas à Miami pour le black friday cette année ? »

Seigneur, avec quel argent ? Je n’ai pas encore commencé à mettre de côté pour Las Vegas et tu sais à quelle date j’envisage de partir. Je compte sur une prime figure-toi. 

« Tu n’aimes pas jouer, tu feras du shopping à Las Vegas. »

Pour le black friday je regarde chaque année mais je vois des chambres d’hôtel dont le prix passe du simple au double juste durant cette période !

« Vas-y à une autre période. Le climat de Miami est clément une bonne partie de l’année. Tu trouveras des vêtements que tu pourras porter chez toi.

Donc pour toi il faut élaborer le budget plaisir en dernier. »

Oui, le reste compte davantage. J’ai vu des gens faire l’inverse. Dormir dans des conditions que je n’approuve pas, vivre pendant dix jours en dilettante quasiment.

J’aime les vacances où tout a déjà été pensé. Cela aussi fait parti du plaisir, un esprit tranquille. C’est agréable d’avoir juste à se laisser vivre et porter.

Il vaut mieux partir du budget que l’on peut raisonnablement dégager parce que c’est le moins contraignant et donc le plus réaliste.

Vous vouliez un mois à travers l’Australie mais il n’y a que 2 000 € devant vous ? Allez ailleurs. Où ce sera moins cher. Et où vous pourrez dîner tous les soirs au restaurant si vous en avez envie.

C’est ça des vacances, légèreté, facilité, bonne humeur…

Disons que vous teniez à l’Australie cette année, vous allez manger des pâtes pendant 6 mois ? Je ne crois pas. On ne va pas se mettre la pression pour des vacances, je n’y suis pas favorable.

Je lisais dernièrement le récit du séjour d’un couple à Oslo, ils ont apparemment passé de très bons moments. 

L’Australie sera encore là l’an prochain. 

Moi je pars en croisière au départ de la Martinique prochainement. Pas d’avion, pas d’escale à l’hôtel à payer, je reste dans la région et je sais que je vais m’éclater.

Fixer un budget réaliste et partir de cela est la meilleure option. Ce n’est pas tous les ans que l’on peut s’offrir Tokyo. On ne va pas pleurer pour autant ou cesser de respirer pendant des mois.

Investissons joyeusement dans ce qui est à notre portée. Et quand on ne s’étrangle pas, il est plus facile de dégager dès que possible de quoi remplir la cagnotte pour l’Australie ou Tokyo ou je ne sais où.

Vous partirez au bout de trois ans au lieu de 6 mois, vous partirez quand même. Et sans avoir passé du temps à regarder les autres vivre en ruminant.

C’est mieux, non ?

« Tu vas utiliser cette prime à venir pour Las Vegas. Et ensuite tu vas mettre de côté pour Miami. C’est simple. »

Une autre période tu dis ? Je vais voir. Merci à toi.

Belle journée à tous ;)   

Le chemin cohérent

Le chemin cohérent 18020811434917181815545246

Bonjour à tous,

« C’est la semaine du carnaval. », me dit Ariel.

Oui ! J’aime beaucoup le carnaval.

« Tu vas aller voir toutes les parades ? »

Non, je ne descends pas pour le mercredi des cendres et j’aime le dimanche et le mardi gras, le lundi ça dépend…

Je préfère la parade du sud aux autres le lundi. 

« Pourquoi tu n’aimes pas le mercredi des cendres ? »

Ce n’est pas que je n’aime pas mais j’ai besoin d’un jour off à la fin !

« Alors, parle-moi. De ce que tu veux. »

En vérité il y a beaucoup de gens qui s’ennuient au travail n’est-ce pas ?

« Oui. »

Cette fois-ci je pense qu’Elédahiel n’aura pas besoin de venir me couper toute motivation. Je crois que je ne suis pas près de passer l’ITB. Je vois dans quel état sont certains en raison de leurs responsabilités respectives et je vois aussi que je n’aime pas le système hiérarchique.

Ce n’est pas comme ça que je vais finir par diriger une agence…

« Veux-tu diriger une agence ? »

Je crois que ce serait aux antipodes de tout ce qui pourrait me plaire. Pour autant, j’aime bien le travail dit de bureau. Je m’en suis rendue compte également.

Je sais que mon rêve n’est pas de passer toutes mes journées sur un voilier au bout du monde à balader des touristes entre deux virées photos. Je ne suis pas une aventurière. 

Comme je l’ai dit, j’aime être derrière un bureau. J’aime le travail intellectuel. Et contrairement à ce que je pensais j’ai compris aussi que je n’ai pas besoin d’acquérir de nouvelles compétences pour évoluer dans ma vie professionnelle.

J’ai plutôt besoin de trouver le chemin cohérent.

Réaliser que l’ennui au travail joue beaucoup dans les relations que l’on peut entretenir les uns avec les autres m’y a grandement aidée. Car cet ennui est révélateur d’un état général d’insatisfaction.

Je ne parlerai que du mien, j’ai compris que je ne me vois tout simplement pas dans la même configuration professionnelle dans 5 ans par exemple.

J’ai compris que j’étais prête pour une transition douce vers autre chose. Cela m’a pris plusieurs mois lol.

De tâtonnements…

Mais le calme est là. Je suis contente. Je n’ai rien de concret devant moi mais je suis contente. 

J’ai compris aussi pourquoi il ne faut pas avoir peur de voir grand pour soi. Le but n’est pas de devenir le plus riche mais bien de faire grandir en nous l’exigence qui permet de dépasser les plafonds de verre qui parfois nous donnent l’impression qu’un rêve est inaccessible.

Ils sont accessibles, dans le réalisme. Il faut savoir qui on est et ce que l’on aime pour voir apparaitre le chemin cohérent. Surtout quand on est comme moi et que la vocation n’était pas une évidence dès 6 ans.

Moi je fais partie de ceux qui ont besoin d’un vécu pour pouvoir petit à petit prendre conscience de certaines choses.

Au fil d’expériences souvent anodines en plus. 

C’est difficile quand beaucoup de choses te plaisent et t’attirent. Tu ne sais pas vers laquelle te tourner. Puis tu commences à réaliser que tu butes souvent ou depuis longtemps sur certains points dans ta vie. Ou que tu apprécies dans toutes ces activités qui te plaisent certains éléments précis.

« C’est à ce moment-là que le chemin cohérent apparait en effet. Il peut vous faire peur. C’est normal. Il est comme le recoupement de beaucoup d’éléments. Il synthétise vos expériences, vos goûts et vos envies en plus de vous amener face à ce qui représenterait un défi pour vous.

Il faut parfois du temps pour accepter ce chemin et trouver le courage de ne pas fuir devant. L’habitude s’avère très rassurante quand ce chemin se découvre à vous.

Ta tarte pour demain est toute dorée. »

Je suis sure qu’elle sera délicieuse !

« Tu as mis de la liqueur de citron. »

C’est bon dans les gâteaux et tartes, j’aime beaucoup. Merci à toi Ariel.

Au fait, cette semaine on retourne à Sainte-Anne.

Belle journée à tous ;)    

 

12345...210

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause