Archives pour la catégorie Petites histoires

Un soleil couchant

Un soleil couchant dans Petites histoires 17091005434317181815263606

Bonjour à tous,

Aujourd’hui on dirait que le ventilateur ne brasse que de l’air chaud. Tout ce que j’aime lol. Pourtant je préfère la chaleur au froid…

Bref, ce n’est pas grave, on est vendredi alors je vous propose une petite histoire.

Un homme se promenait le long d’une plage tandis que son regard se perdait dans le lointain.

Ainsi, il ne remarquait ni les enfants qui jouaient, ni les couples qui s’enlaçaient, ni les petits crabes qui couraient d’un trou à l’autre.

Il ne remarquait même pas la beauté de la mer ou le vent qui lui caressait le visage.

Il songeait aux mille et une choses qui emplissaient sa tête et se demandait par où commencer, sur quoi se pencher en premier pour voir apparaitre la fin de toutes ses préoccupations.

Il marchait, dans un sens, dans l’autre, faisant les cent pas sur la plage qui petit à petit se vida tandis que le soleil se couchait.

C’est seulement alors que le ciel virait à l’orange qu’il prit conscience de la fatigue dans ses jambes. Elle le renvoya d’un coup à la fatigue dans sa tête.

Il soupira puis se tourna vers le couchant. A cet instant seulement, frappé par la beauté du spectacle qui s’offrait à lui, il sourit.  Il s’assit sur le sable, resta là un moment.

Quelques personnes encore présentes s’extasiaient, il les entendit, enfin. Il n’était pas seul sur cette plage, il ne l’avait jamais été. 

Bonne journée à tous ;)

Une vraie tablette

Une vraie tablette dans Petites histoires 17090103201217181815249542

Bonjour à tous,

« Je vais te raconter une petite histoire. », me dit Astaroth.

Ok.

« Un jeune homme était très attiré par une femme un peu plus âgé, de son point de vue.  Il aimait ses cheveux argentés et trouvait adorable les rides autour de ses lèvres et de ses yeux.

Aucun de ses amis en revanche ne comprenait. Des tas de jeunes filles, selon eux, étaient nettement plus attirante.

Par ailleurs, cette femme n’était pas attirée par lui. Elle n’avait d’yeux que pour l’homme dont elle était la maitresse. Le père du jeune homme. »

Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Je préférais encore celle avec les gens qui vivaient sur l’ile !

« Nous arrivons au point, c’est une histoire courte. Un jour le jeune homme surprit le regard triste de sa mère qui s’épanchait de son malheur auprès d’une de ses amies. Elle eut honte. Elle pensait que son fils voyait toujours dans le mariage de ses parents le cocon parfait qu’elle s’efforçait d’entretenir depuis la naissance de celui-ci.

Elle raccrocha précipitamment et s’enfuit s’enfermer dans sa chambre, incapable d’affronter une discussion avec son enfant.

Lorsqu’elle réapparut, elle était tout sourire et se comporta ensuite non seulement comme s’il ne s’était rien passé mais également comme si le cocon existait bel et bien.

Habitué à ce déni, le fils réalisa pourtant qu’il ne pourrait pas supporter plus longtemps de vivre entre deux mondes. Un monde plein de paillettes au-dehors et fade et sans réelle saveur à l’intérieur.

Il provoqua une dispute avec son père et quitta la maison.

Lorsqu’il revint deux ans après, il portait un nouveau masque, opaque et couvrant tout le visage. Attristée, sa mère eut pour la première fois depuis des années envie de renoncer au sien.

Le courage lui fit défaut toutefois, une nouvelle fois. Son mari partageait toujours son temps entre sa maitresse et elle et bien qu’elle savait combien elle le détestait, tout n’était pas encore fade et sans saveur à l’intérieur.

Ce que son fils, en s’éloignant de celle qu’il aimait, avait compris également.

Que faire ? Céder à l’appel de l’amer ?

Il avait choisi de revenir plutôt et tenter de retrouver l’authenticité de certaines couleurs en partant du cocon, du seul qu’il avait connu. De celui qu’il n’avait finalement pas la force de quitter.

Le masque était lourd et devenait chaque jour plus lourd pourtant, il savait et elle savait qu’il fallait parfois toute une vie pour oser le briser.

Il s’installa non loin de la maison de son enfance et tenta de construire un nouveau cocon, avec une jeune femme qui comme lui, portait son masque pour se protéger de ce qui ravive toutes douleurs.

Quelques couleurs apparurent ici et là, il comprit enfin les choix de son père. Fit-il les mêmes ? Et sa compagne ?

Peu importe, dans son cœur  se trouvaient les couleurs qu’il ne pouvait encore voir et que sa mère avait espéré voir toute sa vie.

Il se disait simplement, tant qu’il y a de la vie, peut-être…

Elle s’était dit tout ce temps, si seulement… »

C’est ça la fin ?

« Oui. Tu aimes cette histoire ? »

Non !!! Elle est affreuse !

« Depuis ton nuage sans doute, reste dessus. Peut-être l’histoire parlera-t-elle à d’autres. Ou te permettra-t-elle de comprendre que nombre de ceux qui évoluent loin de leur nuage ne voient pas les mêmes couleurs que ceux qui sont la vie et l’espoir. Celui qui porte et non pas celui qui encourage le simple rêve.

Tu sais, ce qui compte, c’est qu’il y a du chocolat dans le placard. Une vraie tablette, pas un fantasme. 

Une vrai tablette, pas un fantasme. 

Vis. »

Merci Astaroth.

Bonne journée à tous ;)

 

 

Des pinceaux et des cœurs

Des pinceaux et des cœurs  dans Petites histoires 16101604280417181814560058

Bonjour à tous,

Il/Elle dit à la petite fille, je vais te laisser aller seule maintenant. Sauras-tu me voir même lorsqu’en apparence je serai loin ?

La petite fille était un peu décontenancée. Tous les feutres n’ont pas retrouvé leurs belles couleurs, répondit-elle.

Il/Elle sourit et poursuivit, ton sourire me réjouit et m’apaise. Tu peux poser les feutres maintenant et passer à la peinture.

Celle qui colore le temps et l’espace en même temps que le cœur des oiseaux. Et eux-mêmes s’envolent après t’avoir croisé, pour aller répandre à leur tout mille couleurs.

Je t’ai laissé le temps de grandir et tu es belle maintenant. Tu es belle parce que tu peux te voir et te regarder. Vois dans ton miroir, tu n’as plus besoin que je te tienne la main.

Tu peux aller sans moi. Tu peux aller seule, tu me trouveras toujours de toute manière et tu le sais.

La petite fille ne sentant pas si forte, voulut protester.

Mais Il/Elle posa la main sur son épaule et lui dit, d’autres aussi ont des pinceaux et des cœurs à colorer.

Va et amuse-toi.

Bonne journée à tous ;)

Couleurs tristes

Couleurs tristes dans Petites histoires 16100912244017181814545185

Bonjour à tous,

Il/Elle dit à la petite fille, j’aime quand le soleil au-dessus de toi se reflète dans ton sourire. Car le soleil à l’intérieur de toi peut réchauffer tous les cœurs que tu croises.

Et le reflet du soleil extérieur dans ton sourire peut donner du courage à ceux qui ne croient plus en eux ou en leur chemin. Il leur rappelle qu’eux aussi peuvent au moins voir ce soleil.

Pourquoi as-tu cessé de dessiner le monde ? 

La petite fille répondit, je ne ravivais plus que des feutres aux couleurs tristes.

Il n’y a pas de couleurs tristes, reprit Il/Elle, il n’y a que le soleil à l’intérieur et à l’extérieur qui colore le monde comme tu le souhaites.

Bonne journée à tous ;)  

 

Je t’accompagne partout

Je t'accompagne partout dans Petites histoires 16092803550917181814521117

Bonjour,

Il/Elle dit à la petite fille, il fait si beau dehors, ne reste pas à l’intérieur, regarde la porte est grande ouverte.

La petite fille lui expliqua qu’elle craignait de sortir, elle ne savait pas trop ce qu’il y avait à l’extérieur de l’espace protégé.

Il/Elle sourit et lui répondit, je t’accompagne partout.

Bonne journée à tous ;)

Raviver les couleurs

Raviver les couleurs dans Petites histoires 16091108042917181814485682

Bonjour à tous,

Il/Elle demanda à la petite fille, pourquoi n’oses-tu pas raviver certains feutres ? Pourquoi ne veux-tu pas voir quelles belles couleurs pourraient également remplir ta jolie vie ?

Confuse, la petite fille lui répondit qu’elle ne comprenait pas.

Il/Elle sourit et dit, tout ce qui est à ta portée est pour toi.

Bonne journée à tous ;)  

Trois nouveaux bleus

Trois nouveaux bleus dans Petites histoires 16090102414217181814463884

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous raconter une petite histoire.

Il/Elle demanda à la petite fille, qu’as-tu fait de ton livre de recettes pour avoir toujours le sourire ?

Elle répondit, je ne le trouve plus je l’ai perdu.

Il/Elle lui dit alors, dans ce cas tu as bien as de la chance, tu vas pouvoir en écrire un autre.

La petite fille fit la moue.

Il/Elle reprit, vois comme le ciel est bleu au-dessus de toi aujourd’hui. Vois comme le ciel est immense également.

Vois comme la vie est merveilleuse depuis un ciel bleu et vois les étoiles au-delà qui veillent avec amour sur toi.

Souris-moi.

La petite fille sourit et répondit, les feutres ne retrouvent pas leur couleur d’origine aussi facilement que je l’aurais cru.

Il/Elle lui demanda alors de dessiner son joli cœur d’enfant. Dès qu’elle s’y attela, la petite fille vit apparaitre trois nouveaux bleus, dont un pareil au ciel au-dessus d’elle.

Bonne journée à tous ;)

Bel arc-en-ciel

Bel arc-en-ciel dans Petites histoires 16082004022817181814441159

Bonjour à tous,

Il/Elle demanda à la petite fille, pourquoi te contentes-tu d’utiliser les couleurs que tu connais ? Pourquoi n’utilises-tu pas tous les feutres ?

Ennuyée, l’enfant répondit, parce que je n’ai pas su raviver les autres couleurs et les feutres sont restés neutres.

Il/Elle sourit et offrit de les reprendre. Ou de lui en donner plus, tous neutres également, qu’il faudra prendre le temps de raviver.

Après hésitation, la petite fille accepta les feutres supplémentaires et promit de tout faire pour créer un bel arc-en-ciel.

Il/Elle lui conseilla alors de commencer par travailler avec le feutre blanc. Celui qui lâche des paillettes et illumine tout ce qu’il touche, surtout les désirs profonds.

C’est le prochain que tu devrais raviver, lui dit-il comme en la caressant. 

Bonne journée à tous ;)  

Ton nom, aujourd’hui

Ton nom, aujourd'hui dans Petites histoires 16081712111217181814434299

Bonjour à tous,

Il/Elle demanda à la petite fille, sais-tu comment tu t’appelles aujourd’hui ?

Elle répondit, hier je m’appelais sourire et avant-hier soleil. Mais je crois bien qu’aujourd’hui je m’appelle nuages car il y a une ombre sur mon cœur.

Il/Elle sourit et répondit, il n’y a que ce que tu veux bien voir. Tu pourrais t’appeler Rayon, qu’en penses-tu ? Comme un rayon qui en apparaissant ferait renaître la vie même au milieu des doutes et des craintes ou des manques de confiance.

Est-ce que ce prénom te plait ?

La petite fille hocha positivement la tête.

Est-ce qu’aujourd’hui durera longtemps ?, demanda encore Il/Elle.

Et l’enfant sourit tandis qu’un long chemin se dégageait devant elle… 

Bonne journée à tous ;)

Feutres colorés

Feutres colorés dans Petites histoires 16080402560017181814409773

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous raconter une petite histoire. 

Il/Elle demanda à la petite fille, que préfères-tu, un dessin animé ou une boîte de feutres colorés ?

La petite fille répondit, une boîtes de feutres colorés.

Il/Elle sourit et lui dit, alors tu retourneras sur Terre encore et encore et tu dessineras le monde en couleurs.

La petite fille sourit à son tour tandis qu’Il/Elle lui tendait son présent, une jolie boites de feutres sans couleurs, tous identiques.

Toutefois elle savait qu’il lui suffisait de le vouloir pour que chaque feutre retrouve sa teinte véritable.

Bonne journée à tous ;)  

12345

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause