Archives pour la catégorie Vie magique

Un vol de perdreaux par dessus les champs montaient dans les nuages… (air connu)

Un vol de perdreaux par dessus les champs montaient dans les nuages... (air connu) dans Vie magique 17060904351917181815085339

Bonjour à tous,

« Tu sais que si tu as besoin d’aide, nous sommes avec toi. », me rappelle Elédahiel.

Je sais.

« Tu as voulu aider des amis, qui rencontraient des difficultés sur leur voie spirituelle. »

Voilà. Ils avaient besoin d’une action. Je ne pouvais pas juste leur dire, voilà ce qui cause la situation qui te gêne. Ils n’avaient pas les moyens de modifier les choses.

« Donc tu t’es tournée vers des entités ? »

J’ai sollicité de l’aide. Je ne pouvais pas agir seule non plus. Les soucis évoqués dépassaient mes compétences de guérisseuse. J’avais besoin de magie.

« Pourquoi ? »

Parce que je ne trouvais pas de solution. Vu qu’il n’y avait pas de problème. C’est le chemin lui-même chaque fois qui présentait des difficultés. J’ai demandé qu’elles soient aplanies. Mais cela n’est pas de la guérison.

« C’est de la magie sombre. »

Je sais.

« Tu leur as dit ? »

Non, j’ai pris la responsabilité de l’action à ma charge. Il n’y a pas de contrepartie lorsque la demande vise à aider un tiers. Du moins pour moi. Et j’ai demandé, je n’ai pas exigé.

Ces personnes avaient besoin qu’on ouvre une fenêtre. Elles n’y parvenaient pas seules. Quand les choses sont trop dures pour moi, vous m’aidez. Je les ai aidés aussi. C’est tout.

Je sais que c’était de la magie sombre. C’est comme aider quelqu’un à moins souffrir après une rupture sentimentale, ce n’est pas de la magie lumineuse puisque la souffrance induite par la situation est naturelle et qu’en laissant le processus de deuil-guérison suivre son cours normal, la personne surmonterait seule la peine.

Ce type d’intervention, si mal réalisée, peut empêcher les gens de prendre conscience de certains blocages. Et les rendre dépendants de celui qui les a aidés.

« Tout à fait. »

Heureusement, je ne fais jamais rien moi-même et les entités qui ont fait le travail sont plus expérimentées que moi.

« Ma belle Sylvie… »

Lol !!!!

« Elles font les choses proprement en effet. Mais, ne choisis pas systématiquement la voie de la facilité. Ce type d’intervention doit rester le dernier recours, d’accord ? Si possible, expose la situation aux gens et laisse-les tenter de trouver la paix ou la solution par eux-mêmes, à partir de ce que tu leur auras dit. »

En général c’est ainsi que je procède.

« Quelle est la principale différence entre les magies sombre et lumineuse ? »

La magie lumineuse implique nécessairement l’acceptation de ce qui est. Du moment qu’on veut aller au-delà de ce qui est voire modifier une situation, c’est de la magie sombre.

« Et la magie du Milieu ? »

C’est le mauvais plan la magie du Milieu, c’est celle qui induit le système de l’équilibre des énergies et donc de la contrepartie. C’est vrai, pour obtenir il faut être prêt à renoncer à quelque chose. Ce n’est pas du tout celle que je préfère.

Au moins avec la magie sombre on va droit au but. Même s’il faut pouvoir l’utiliser. C’est beaucoup plus facile de passer par le Milieu souvent.

Le problème avec la magie sombre c’est qu’il faut de la puissance. Soit on l’a soit on fait appel à des entités et alors, il faut voir vers qui et comment…

Moi je suis très entourée, je n’ai pas de difficulté pour cette raison. Mais sans guide sombre proche, il vaut mieux passer par le  Milieu c’est un fait. Ou accepter ce qui est. Ce qui permet de se tourner vers la magie lumineuse. Seulement là, on ne peut rien exiger.

Il est seulement possible de demander. Et on peut se voir opposer un refus si la requête ne s’inscrit pas dans la continuité ou le prolongement directe de la situation que l’on souhaite impacter.

Un exemple simple, vous voulez que votre enfant ait son permis de conduire. Vous souhaitez solliciter un coup de pouce. Avec la magie lumineuse vous obtiendrez un non si vous demandez qu’il l’obtienne. Parce que ce qui importe c’est que le tiers que l’on souhaite impacter soit conscient de ce qui est bon pour lui.

Si vous demandez qu’il trouve en lui les ressources nécessaires pour s’accrocher, vous obtiendrez sûrement un oui par contre.

Si vous passez par le Milieu pour cette même demande, vous allez vous mettre un poids sur le dos, vous allez prendre à votre charge les énergies dures qui font que votre enfant peine à avoir son permis. Si vous voulez un conseil, évitez.

En faisant appel à la magie sombre, du moment que vous déployez la puissance nécessaire, l’enfant aura son permis. Après, il vaut mieux ne pas s’y prendre à l’arrache et solliciter l’aide de n’importe quelle entité parce qu’elle ne vous lâchera pas facilement.

Pour ma part je vais être honnête, en pareil cas de figure je fais appel à la magie lumineuse. Je l’ai déjà fait pour des proches. Il n’est pas nécessaire selon moi d’aller vers autre chose ici.

Mais devant d’autres types de problèmes, je me tourne vers la magie sombre. Quelqu’un qui me dit, je galère avec la kundalini, ça se passe mal, mes nuits sont difficiles…

D’entrée je ne lui dis pas, je vais t’aider laisse-moi faire. Je lui propose des solutions qu’il ou elle devra mettre en place seul(e). Mais quand cela ne suffit pas et que la personne me dit qu’elle n’en peut plus, je lui propose autre chose.

« La magie du Milieu est plus facilement accessible pour vous autres et implique effectivement discernement et mesure. Beaucoup de personnes ne veulent pas demander et ne savent pas exiger.

C’est ce que nous te dirons toujours de conseiller à tes lecteurs qui voudraient explorer une nouvelle part de leur spiritualité. »

Tu plaisantes ?

« Non. C’est une belle voie d’élévation spirituelle, qui conduit à prendre conscience de l’importance de différencier besoins et envies. Ainsi la notion d’équilibre des énergies se comprend de mieux en mieux à mesure que la pratique s’étoffe.

Toi tu évolues à un autre niveau pour dire les choses. Tu es entourée de Serviteurs, tu n’as pas besoin de faire ce type d’effort. Mais pour d’autres, il vaut mieux commencer par le Milieu et même se concentrer sur le Milieu. »

Parfois les gens devraient plutôt passer par la Lumière.

« La magie lumineuse implique l’acceptation de ce qui est. Regarde autour de toi, vous êtes nombreux à avoir besoin d’apprendre à accepter ce qui est. »

En passant par le Milieu on s’ouvre doucement aux autres…

« Voilà. Alors c’est vrai, le temps de comprendre que les énergies sont toutes liées et qu’une action entraine forcément une réaction, vous avez souvent de mauvaises surprises. Puis vous apprenez. Et vous faites de meilleurs choix. Avec la pratique et le temps. Vous comprenez également pourquoi il est important de laisser les proches commettre des erreurs, tomber, se relever. Pourquoi la haine et la vengeance ne vous apportent rien. Pourquoi le pardon et la compassion vous apportent plus facilement la paix que le ressassement.  

Vous comprenez pourquoi la fatalité n’existe pas et découvrez la puissance spirituelle qui est la vôtre en même temps que vous grandissez en sagesse.

Untel vous a quitté, vous êtes fâché. Soit. Cela remet-il en cause le fait que vous demeuriez une magnifique personne méritant d’être aimée et chérie ? Non. Seulement vous ne vous en rendez plus compte, vous êtes fâché.

Eh bien, avant d’accepter ce qui est à savoir que vous restez une magnifique personne, vous allez avoir envie que l’autre souffre aussi parfois. Est-ce la solution ? Pas si vous tenez compte du fait que les énergies sont toutes liées et si c’est de cette manière, en vous aliénant tout seul que vous devez le comprendre, c’est ainsi que vous le comprendrez. 

Aucun Serviteur sombre n’acceptera de te venger d’un ex. »

Je sais. Je sais aussi pourquoi. Je comprends ce que tu dis.

« Avec parcimonie les interventions. »

D’accord.

« Quand tu vois que les gens ont déjà fait seuls une bonne partie du chemin, pourquoi pas. Quand tu sens qu’ils sont au début d’une route ou d’un cycle, abstiens-toi. Tu ne leur rendrais pas service. »

Je comprends, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)  

La mer ou la campagne ?

La mer ou la campagne ? dans Vie magique 17052011495317181815052167

Bonjour à tous,

Déjà samedi, l’occasion de me demander si je préfère la plage ou le shopping…

Dur dilemme n’est-ce pas ? 

Je vous en propose un autre. Il fait beau, il fait chaud et vous avez le choix entre une journée entre une journée à la campagne et une autre au bord de l’eau.

Que choisissez-vous sachant qu’à la campagne vous serez seul alors qu’à la mer, un tiers dépendant vous accompagnera ?

Et qu’attendez-vous de cette journée finalement ?

Je répondrai à ceux qui tenteront ce petit jeu.

Bonne journée à tous ;)

Un cœur léger

Un cœur léger dans Vie magique 17030508594517181814893903

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous propose un petit exercice. Nous allons l’appeler, un cœur léger.

A un moment où vous vous posez des questions et où vous sentez votre cœur lourd, essayez-le.

Asseyez-vous si possible sur le sol en tailleur sinon, aussi confortablement que vous voudrez.

Fermez les yeux et visualisez un cercle autour de vous.

A l’extérieur de ce cercle, il y a une tempête. J’ai bien dit, à l’extérieur.

Restez là jusqu’à ce que le calme revienne. Alors, voyez doucement le cercle disparaitre, sentez que vous êtes en sécurité là où vous êtes.

Il est bien évident qu’aucun de vos problèmes n’aura disparu à l’issue, mais avec un cœur apaisé on trouve plus facilement des solutions.

Bonne journée à tous ;)

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ??????? Et pourquoi !

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ??????? Et pourquoi !  dans Vie magique 17012702301517181814803534

Bonjour à tous,

« C’est dans le calme que se trouvent toutes les solutions, petite fille. », me rappelle Sammael.

Mais je ne suis pas contente Sammael et je suis inquiète !

« Il peut être lent autant que difficile de reconnaître avoir commis une erreur. »

Une erreur, un mari qui te dit, tu es toute seule maintenant, tu n’as plus de famille ! Il n’est pas gentil !  

Il devrait la soutenir puisqu’elle est triste que son père soit parti. Et c’est ce qu’il lui dit ! Tu es toute seule, tu n’as plus de famille !

D’une part, il est censé être l’autre pilier de la famille qu’elle a fondé, d’autre part comme le lui a rappelé ma mère, nous sommes là !

Pourquoi est-ce qu’il lui dit ça ? Qu’est-ce que ça veut dire, tu n’as plus de famille ? La sœur ainée de ma mère est tellement furieuse…

Comment s’est-elle retrouvée avec ce gars-là ? Avec ce mari-là ! Pourquoi est-ce qu’il lui dit, lui répète, tu n’as plus de famille ?

« C’est une façon de lui rappeler que c’est lui qu’elle a désormais. C’est une manière de prendre de l’ascendant sur elle. »

C’est ce que tu me réponds ! Je t’ai dit que j’étais inquiète ! Je ne veux plus te parler, où est Elémiah ?

« Il lui rappelle que puisqu’elle a perdu sa mère et que son père est parti, désormais elle n’a plus que lui. Il cherche à la mettre en situation de faiblesse. »

Elle est amoureuse de lui, il n’a pas besoin de faire ça. Pourquoi a-t-elle pleuré quand maman lui a dit qu’on serait toujours là pour elle ? 

« Parce qu’elle se sent seule et isolée. Elle a admis avoir fait une erreur en acceptant d’acheter si près de sa belle-famille. »

Dès le départ j’ai su que c’était une mauvaise idée, la pire même ! Elle est allée s’enterrer à Pétaouchnok ! Lui il se sent en force, avec toute sa famille autour !

Même ma tante n’était pas d’accord mais avec son décès…

Dès le départ j’ai compris que c’était une erreur de faire un tel choix ! En plus tu as vu la maison ? Ils se sont endettés pour une maison trop petite, ce n’était pas le bon choix de toute façon ! C’était les parents du gars qui voulaient qu’ils l’achètent.

Avec ça plus la nouvelle voiture (de son mari !), elle se retrouve à devoir faire attention à toutes ses dépenses alors que son cher mari joue, gagne de l’argent illégalement à côté de son vrai métier et entretient deux maitresses. 

On dirait un mauvais film, je t’assure. Je n’en reviens pas que cela arrive si près de moi. Elle m’avait demandé d’être témoin à son mariage, elle est comme une autre petite sœur. Tu comprends ce que je te dis ? 

Parce que moi je ne comprends pas, je ne comprends pas cette situation et je vois trop de pourquoi se bousculer dans ma tête. Je ne suis toujours pas contente.

Comment est-ce que tout cela a pu arriver ? Et en plus je lui avais dit, je lui ai dit clairement, choisis le régime de la séparation de biens !!!!

Elle ne m’a pas écoutée !!! Si le crétin a des ennuis demain, elle en aura aussi et risque de perdre sa maison !

« Tu sais que les biens immobiliers se vendent et que les personnes qui travaillent peuvent rebondir. Tu le sais. Elle travaille. Si demain des ennuis imprévus devaient apparaitre, elle saurait faire face même à la hâte. Tes parents l’accueilleront un temps s’il le faut. »

Ce n’est pas ce que j’ai envie d’entendre, pourquoi tu ne me dis pas ce que j’ai envie d’entendre ?

« Tu es juriste, tu es une femme réaliste. Tu vois la situation. »

Elle n’est pas bonne ! 

« Non, elle ne l’est pas. »

C’est une énorme épreuve pour elle, sa mère est morte, son père est parti rejoindre sa nouvelle amie et elle découvre en plus que l’homme qu’elle a épousé diffère de plus en plus de celui qu’elle a au départ fréquenté.

Il a commencé à changer quand on a su que son père allait partir. Je suis inquiète, je vois qu’il n’est pas gentil. Et je sais que son père à lui est pour beaucoup dans le fait que sa propre mère soit malheureuse.

Je ne veux pas voir cela arriver à ma cousine. Tu penses qu’il faut lui dire ?

« Ta mère le voulait et c’est toi qui lui as rappelé que vous n’aviez aucune preuve matérielle. Elle sera blessée et ne saura plus vers qui se tourner.

Laisse-la découvrir la vérité elle-même. Ce sera bien assez dur mais au moins vous pourrez lui faire savoir que vous êtes là. »

Cela peut prendre des siècles. 

« Elle le verra lui, d’abord. Et le reste viendra. Elle voit qu’il n’est plus aussi prévenant qu’au départ, elle a compris qu’elle vit trop près de sa belle-famille, elle entend que loin de la réconforter et lui rappeler qu’eux aussi forment une famille, il appuie sur le fait que ses parents ne sont plus auprès d’elle.

Elle le verra lui d’abord. Et elle sera prête à ouvrir les yeux sur le reste. »

Est-ce qu’il l’aime ?

« Elle est la personne dont il avait besoin. »

Froid comme la glace Sammael.

« Tu l’as dit toi-même, ils savaient tous les deux ce qu’ils voulaient. Ils ont vu qu’ils avaient des objectifs de vie compatibles et ils ont tenté.

Elle a été plus sincère que lui. Mais, si toi tu as remarqué son regard dur, elle l’avait vu aussi. Et elle a fait fi.

Elle se rendra compte doucement qu’elle est passée sur trop de choses mais comment réagira-t-elle ?

Nous allons arrêter là, je vois que tu as du mal à accepter cette réalité.

Ne sois pas dans le déni Sylvie, ne sois pas dans le déni. Nous pouvons répondre calmement et tranquillement à tous tes pourquoi mais ne sois pas dans le déni.

Non il ne va pas changer, non la situation ne va pas s’arranger d’elle-même. »

On dirait un cauchemar éveillé. Je n’arrête pas de me demander comment tout ça a bien pu arriver.

Personne n’est parfait mais tu veux que je te dise, là c’est une catastrophe. Cette situation me rappelle certaines de celles que j’ai vu en rêve juste avant de rencontrer certains hommes.

« Ce n’est pas pour t’ennuyer qu’Elédahiel te dit, Untel n’est pas pour toi. »

Je sais, je l’ai compris depuis longtemps.

« Elle saura. »

Elle saura comment ?

« Sache simplement qu’elle saura. »

Elle va péter un câble !

« Vous pouvez faire des erreurs, il faudra le lui rappeler. Elle n’est pas toute seule, n’est-ce pas ? »

Non !

« Vous n’avez rien dit à son père ? »

Tu plaisantes ? C’est la dernière chose à faire là maintenant ! Mais les parents du gars savent. C’est pour ça qu’ils voulaient qu’il se marie ?

« C’est pour ça que lui voulait se marier. Son père aussi a des maitresses. Sa belle-mère n’aidera pas ta cousine. Elle a choisi le déni depuis longtemps. »

Tu me brises le cœur, tu le sais ?

« Tu restes médium. Tu peux réagir en médium aussi. Aide-la. »

Quoi ?

« Aide-la. Envoie-lui un coup de pouce. Pourquoi pas ? C’est ta cousine. Aide-la. Il n’y aura pas de conséquence.

Aide-la. Si tu es inquiète pour elle, aide-la. »

On peut faire ça ?

« Est-ce que tu en as les moyens ? Oui. Appelle des Serviteurs. Ou sollicite ceux qui sont spontanément venus à toi en voyant ta détresse.

Aide-la. »

Ok. Merci.

« Une chose, il s’agit juste de l’aider, elle. »

J’avais compris. A l’univers je laisse le dénouement. Je te remercie Sammael.

Bonne journée à tous ;)  

Histoire

Histoire  dans Vie magique 17010806112117181814758269

Bonjour à tous,

« Qu’est-ce que tu veux savoir ? », me demande Elédahiel.

Qui sont les esprits des hommes-léopards ?

« Qu’as-tu trouvé sur internet ? »

Ils appartenaient à une société secrète de criminels et d’assassins qui combattaient notamment les autorités coloniales au Congo belge. Voilà ce que j’ai trouvé sur internet.

« C’est très réducteur. »

Je me doute, c’est la raison pour laquelle je me tourne vers toi. 

« Pourquoi veux-tu savoir ? »

Parce qu’ils sont là, je sens leur présence.

« Tu as peur ? »

Non, ils ont des énergies différentes des vôtres mais je n’ai pas l’impression d’être entourée d’assassins et de criminels venus pour me tourmenter.

Je les sens forts, plein d’assurance et surtout bienveillants envers moi.

Seulement je n’arrive pas à discuter avec eux, je ne les entends pas.

« Il faut changer ton taux vibratoire. Le moduler.

Certains étaient des criminels au sens où vous l’entendez. D’autres étaient animés par un idéal auquel ils croyaient profondément. Parmi ceux-là il y avait des sorciers qui cachaient ce dont ils étaient réellement capables. Il y en a également qui se sont faits passer pour des imbéciles, des personnes qui n’avaient pas toute leur tête.

Les élites de ces mouvements avaient des ambitions politiques qui étaient loin des préoccupations de personnes qui te ressemblaient finalement, douées mais peu attirées par le pouvoir.

L’aspect ésotérique était réel mais c’est comme dans tous les mouvements, il était largement coloré par l’ego des uns et des autres.

Il existe toujours des personnes qui sont veillées par les esprits que tu as senti près de toi. Et guidées par ces mêmes esprits. »

 Je ne comprends pas.

« C’est normal. Tout ce qui touche à une culture différente parait plus difficile à s’approprier. Que pense-t-on des croyances ésotériques martiniquaises dans ta famille ? »

Ma grand-mère paternelle disait que c’était Dieu qu’il fallait suivre et que tout le reste c’était le diable. C’est en discutant avec des tiers que j’ai découvert l’existence des pratiques ésotériques d’ici.

Dans ma famille, on en parle que pour les décrier. De toute façon c’est du charlatanisme, ce genre de choses.

Enfant, je ne savais même pas qu’il y avait de telles croyances ici.

« Et aujourd’hui tu en sais plus ? »

Chaque fois que j’ai voulu acheter un livre vous m’en avez dissuadé !

« Tu aurais pu discuter avec des gens. »

Avec qui ? Je te rappelle que c’est toujours soit avec amusement soit avec méfiance que les gens en parlent. Je ne connais personne qui pratique ou alors je l’ignore.

Ici il y a vraiment beaucoup de gens qui regardent surtout la religion dans le domaine spirituel. Personne n’est choqué de voir à la télé les vœux de l’archevêque alors qu’on vit soi-disant dans un pays laïc.  

Même au travail les collègues s’envoient les dates des retraites spirituelles prévues pendant la durée du carnaval, cette manifestation de débauche !

« Pourquoi ne crains-tu pas le carnaval ? »

De quoi aurais-je peur si ce n’est de ne pas trouver le bon costume ? Tu crois que je vais trouver un chapeau original cette année ? J’aime bien le petit rose mais il me faut quelque chose pour mardi gras.

« D’où vient le carnaval de la Martinique ? »

Alors on m’a expliqué que c’est issu de l’esclavage. Pendant quelques jours les esclaves avaient le droit décompresser et étaient encouragés à boire et à avoir un comportement de débauchés. L’idée étant que ces quelques jours ne leur permettent ni de se reposer ni de se réunir pour discuter. Mais certains étaient plus malins que d’autres et avaient en tête l’idée de s’affranchir de leur état d’esclaves.

Afin de pouvoir communiquer et de faire passer des messages, ils faisaient semblant de se déguiser et de faire la fête. Mais ils élaboraient des danses et des chants codés.

C’est de cette époque que sont issues certaines figures du carnaval incontournables pour nous telle Marianne la peau-figue (je ne suis pas sure de l’orthographe lol) ou même les diables rouges. Ils n’étaient pas une représentation de Satan comme j’entends dire aujourd’hui par ceux qui critiquent le carnaval.

En fait il ne fallait pas que les maîtres puissent se méfier. Alors il y avait beaucoup de mise en scène. C’est comme avec le damyé, c’est notre capoeira. Un style de combat inventé par les esclaves mais déguisé en danse pour les mêmes raisons. 

« Que représente le carnaval pour toi aujourd’hui ? »

Pour moi ? Pour moi c’est l’amusement, une occasion de faire la fête.

« Et d’aller au travail avec des ailes de papillon dans le dos. »

Aussi. Je les porterai dimanche gras tiens ! Avec le petit chapeau rose. 

« Non avec le grand chapeau rose. Car il y aura beaucoup de soleil. »

Oui mais ce sera plus mignon avec l’autre !

« Trouve un chapeau blanc, accroches-y un ruban multicolore. »

C’est une idée…

« Et d’où viennent les pratiques ésotériques de la Martinique ? »

De l’esclavage aussi. Les esclaves africains ont mis du temps à renoncer à toutes leurs anciennes croyances. Ces pratiques viennent d’un important brassage culturel.

« Et d’où vient cet attachement au christianisme ? »

De l’esclavage également, cela vient des maîtres. Ce sont eux qui voulaient que les esclaves abandonnent leurs croyances au profit des leurs. La religion aide le pouvoir, pas seulement ici.

« Quasiment partout il est plus facile de gérer des masses qui regardent dans la même direction. »

Voilà c’est ça.

« Mais après l’abolition, pourquoi cela est-il resté ? »

Et comment les gens auraient-ils cessé de croire ? Au contraire, les messages des religieux ont changé. Les gens ont trouvé et trouvent encore un accompagnement dans la religion.

« Pas seulement chez toi. »

Eh bien, c’est partout. Il n’y a pas que les religions chrétiennes. Tu sais en vérité on aime les cadres. Il y a bien eu des idiots qui avaient peur de ne plus être esclaves. Aussi incroyable que cela puisse paraitre.

« Pourquoi, il y a eu ? Il n’y en a plus ? »

Lol.

« C’est une vraie question. N’y a-t-il personne qui craint de devoir penser par lui-même à l’heure actuelle ? Tes parents trouvent logique de se tourner vers l’étude des anciennes croyances africaines. Sans pour autant vouloir s’intéresser à ce qui s’est passé et se passe encore chez vous sur le plan spirituel. Il manque un chainon dans cette démarche.

Ils gagneraient à acheter ces ouvrages qui t’intéressaient il y a quelques années. »

Je te laisse aller leur dire. Moi j’ai lâché l’affaire.

« Tu n’as jamais vu d’esprits d’anciens esclaves ? »

C’est ce que je ne comprends pas, je n’en vois pas. Mais une fois je crois…

« Ta grand-mère maternelle portait le nom d’un homme africain vivant libre pendant l’esclavage et son père était issu d’une famille de maîtres. »

D’accord, elle. Mais soyons objectifs, il n’y a aucune chance pour qu’il n’y ait pas eu du tout d’esclaves parmi mes ancêtres. Tu vois, je l’admets sans difficulté.  

« Ton grand-père maternel avait une mère qui venait d’Inde. Comment sont arrivées ces personnes en Martinique ? »

On m’a parlé de volontaires désignés venu d’Inde à la demande des Français après l’abolition de l’esclavage. Mais il parait qu’il y avait aussi de vrais volontaires.

« Ton grand-père paternel avait pour père l’un des derniers Indiens Caraibe de la Martinique. »

Oui.

« Ta grand-mère paternelle en revanche avaient bien deux parents nés d’anciens esclaves. »

Tout à fait.

« Elle aimait tes cheveux. Et la couleur de la peau de ton jeune cousin. »

Que veux-tu que je te dise ? Il y a encore des personnes comme elle en vérité. Moins on ressemble à un ancien esclave, mieux c’est.

« Elle aurait voulu que les enfants de sa fille ainée aient la beauté de ta sœur. Qui ressemble énormément à sa fille. »

C’était une très belle femme, elle l’est toujours d’ailleurs. Même si elle devrait laisser repousser ses cheveux. Effectivement ses filles ne lui ressemblent pas.

« Ta sœur et toi étiez de plus jolies petites filles. Et tu avais la peau plus claire quand tu étais enfant. Ce qu’elle appréciait. Tu te souviens du mot qu’elle utilisait pour parler de toi ? »

Un mot que mes parents détestent. Ils ne veulent pas l’entendre. Ils disent que ces mots étaient une manière de monter les esclaves les uns contre les autres.

« Du coup tu ne les connais pas tous. Tu en connais quelques uns, tu n’as pas grandi en Martinique. Beaucoup de choses te sont passées par-dessus la tête. Ta meilleure copine à l’école était Asiatique. Le chef de la bande était une petite fille blanche et l’une des plus appréciées était Arabe. Mais cela n’avait pas d’importance à vos yeux.  

Quand les petits copains Juifs ne pouvaient pas manger de gâteau en raison d’une fête religieuse, nul ne les ennuyait. Peu importe également le fait que certains ne mangeaient pas de porc.

Non quand tu étais enfant, ceux qui avaient des problèmes c’était ceux qui portaient des lunettes. Ou qui avait de l’embonpoint.

Ou qui étaient Gitans. Ils avaient très mauvais réputation, c’était le seul groupe ethnique qui rencontrait de vraies difficulté là où tu vivais.

C’était des voleurs, qui ne se lavaient pas, dont les parents ne travaillaient pas, mauvais en classe en plus.

A l’exception de la gentille Bernadette. Tout le monde aimait Bernadette. »

Elle était super…

« Et puis tu as grandi et tu es parvenue à faire la part des choses assez tôt. Les Gitans ne sont donc pas tous des voleurs et des fainéants ? »

Non, je ne le pense pas. Je pense qu’ils sont comme tout le monde.

« Comme Bernadette ou Katy. »

Lol, comme Bernadette et Katy.

« Tes parents eux, ont grandi en entendant parler de l’Amiral Robert. »

Oui, une période dure, les personnes les plus âgées en parlent…

On m’a expliqué que les gens mourraient de faim.

« C’était au XXème siècle. »

Oui.

« Et ils ont grandi à une période où il y avait un lycée pour les filles et un lycée pour les garçons. Ceux qui ne parvenaient pas à y entrer se retrouvaient sur le carreau si leurs parents ne pouvaient les envoyer ailleurs. »

Voilà. 

« Tu sais qu’il n’est possible d’atteindre la véritable paix intérieure que si vous êtes en paix avec votre histoire et celle de ceux qui vous ont précédé ? »

Je le sais. Car tant qu’il y a des raisons de s’insurger l’ego ne peut s’apaiser et laisser l’âme prendre la place.

« Il n’est pas nécessaire d’acheter des ouvrages. Certaines choses se transmettent mieux par la parole. Discute avec des gens. De la manière dont ils perçoivent l’histoire des Antilles par exemple. Pas seulement des Antilles françaises.

Il reste des Caraibes à la Dominique.

Mais surtout, l’histoire s’écrit chaque jour. Dans ton histoire récente tu as fait un plus grand usage de la magie pour te faciliter la vie, petite Sylvie. »

Oui…

C’était comme normal, j’avais juste besoin d’aide à certains moments. Alors je me suis mise à dire, je veux tel résultat. Et je recevais des réponses positives.

Puis les Serviteurs sombres sont venus me demander si j’avais conscience de ce que je faisais. C’est là que j’ai réalisé…

C’est moi qui ai appelé les esprits des hommes-léopards ?

« Non, mais ils sont venus à toi puisque tu fais appel à des entités dans tes pratiques. Si un jour tu as besoin d’eux, ils seront là.

Mais ce ne sera pas un jour proche. Parce que tu ne pourras plus rien exiger pendant quelques temps. »

Pourquoi ! Je n’ai fait de mal à personne !

« Nous le savons, tu pourras toujours demander. C’est plus simple, nécessite moins d’énergie de ta part et tout aussi efficace. D’accord ?

Demande si tu as besoin de quelque chose. »

D’accord, merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

Ceux qui s’en prennent à vous

Ceux qui s'en prennent à vous dans Energies 16112604084117181814659792

Bonjour à tous,

Pour répondre à Alexandre qui me demandait de traiter du mauvais œil, je dois dire une chose, je n’y crois pas.

Si quelqu’un veut s’en prendre à nous il s’en prendra à nous. Il y a différentes manières d’ennuyer un tiers, je ne vous apprends rien.

Toutefois pour ceux qui sont tellement lâches qu’ils préfèrent passer par des manipulations énergétiques plutôt qu’avancer à visage découvert, je n’ai qu’une chose à vous dire, n’ayez pas peur de ces personnes-là.   

Voici exactement ce que je fais moi-même et que sur n’importe quel autre site on vous dira de ne pas faire. Soi-disant que ce n’est pas très sage et que cela n’élève rien du tout…

Laissez-moi vous donner le fond de ma pensée, si on s’en prend à moi je ne vois pas pourquoi je resterai plantée là à recevoir gentiment les coups.

Et en aucun cas je ne tends l’autre joue. Pour recevoir plus de coups ?

Moi aussi je sais détourner les énergies, je rends coups pour coups. Je sais même comment priver quelqu’un de certaines de ses capacités. Je me suis vue le faire dans une vision et ensuite j’ai eu à le faire pour de bon.

La personne concernée peut venir se plaindre. Je l’attends. Elle est la bienvenue. Elle en profitera pour m’expliquer pourquoi elle s’en était prise à moi. Par exemple.

Je n’ai jamais caché que je pouvais pratiquer indifféremment la magie lumineuse, celle du Milieu ou la magie sombre.

Mais pour ceux que cela intéresse, le fait de priver quelqu’un de certaines capacités relève de la magie lumineuse. Il s’agit en fait de rendre à la Terre et plus largement à la Source.

L’idée est que cela provoque une période de remise en question à l’issue de laquelle la personne concernée retrouvera ses capacités.

Il ne s’agit pas d’une appropriation de ma part. Je ne prends rien, je fais transiter, c’est tout.

Par contre je sais que la majorité de ceux qui s’en prennent aux autres énergétiquement cherchent à s’approprier leur force ou leurs énergies.

Comme je l’ai dit en tête de cet article je trouve cela petit, lâche, misérable, pitoyable et bien sûr totalement à l’opposé de tout ce en quoi je crois.

Je n’ai aucune estime pour les personnes qui s’estiment elles-même si peu qu’elles pensent devoir agir ainsi pour trouver les moyens d’exister.

Il y a d’autres moyens, ce dont je traite depuis des années sur ce même blog.

J’espère du coup que personne n’aura l’idée saugrenue de venir me demander comment attirer à soi les énergies d’autrui. Mais si d’aventure vous étiez intéressé, sachez que ma réponse est toute prête.

Pour en revenir au mauvaise œil, je n’y crois pas comme je l’ai déjà dit.

Je crois par contre à la réalité de la malveillance et du désir de nuire. Moi non plus je ne vis pas parmi les Bisounours.

J’en profite pour rappeler que je pense qu’aucune forme de violence ne peut être tolérer.

Il sera toujours normal de vous défendre. Et je maintiens qu’il n’y a pas de mal à le faire sur le plan énergétique.

Personne ne serait choqué d’entendre qu’une femme battue décide de porter plainte.

Ne vous laissez pas faire là non plus. Pour ceux qui se sentiraient démunis, souvenez-vous que l’individu lâche et sans intérêt qui s’en est pris à vous n’aurait pas eu à faire tant d’effort s’il était si fort que cela. D’une part.

D’autre part, on va rester sur de la magie lumineuse, souvenez-vous d’une personne que vous aimez, qui vous aime et qui n’est plus parmi nous.

Demandez à cette personne de vous soulager et d’apaiser votre peur, colère ou ce que vous ressentez.

La vérité est que vous serez aidés. Par contre ensuite vous serez amenés à comprendre que vous devez avoir foi en vous-mêmes et il vous sera donné l’occasion de faire preuve de discernement. Une fois, deux fois…

Et peu importe le sort de cette personne peu scrupuleuse qui sera sortie de votre vie. Vous vivrez sans attendre « une justice ». Vous serez incités à vous occuper d’abord de vous.

« Dans la sagesse petite fille, se trouve les meilleures réponses et toutes les solutions. Nulle attaque ne peur vaincre une foi parfaite et inébranlable. Tu l’apprendras aussi.

Nulle énergie néfaste ne peut plus atteindre celui qui vit par la Source.

Nous développerons plus tard, quand tu le comprendras. », me dit une entité inconnue… 

Bonne journée à tous ;)  

Précocité spirituelle…

Précocité spirituelle... dans Vie magique 16110910202217181814623252

Bonjour à tous,

« Alors ma douce enfant, comment te sens-tu ? », me demande Lauviah.

Très bien.

« Tu te sens en forme ? »

Oui. C’est maman qui était furieuse que le concessionnaire ait dû appeler pour dire que la voiture ne pourrait pas être livrée à la date prévue. Moi ça m’a soulagée.

« Pourquoi ? »

Soudain la voiture me semblait énorme et je commençais à douter de parvenir à conduire en oubliant la jambe gauche.

« Et maintenant ? »

J’ai hâte de l’avoir. Je suis contente de mon choix et suis persuadée que c’était le bon.

« Qu’est-ce qui a provoqué ce déclic ? »

Ma mère m’a dit, tu devrais annuler la vente. J’ai répondu non. J’ai compris que je souhaite aller au bout.

« Où est ta voiture ? »

Elle n’est pas chez le concessionnaire lol ! Avec les formalités qu’il leur reste à effectuer, je ne sais pas si je l’aurais demain et c’était ce que je souhaitais pour pouvoir reprendre le travail lundi.

J’ai demandé au téléphone mais le vendeur n’a pas osé me confirmer pouvoir me livrer demain.

Et puis je ne sais pourquoi je craignais soudain les démarrages en côte…

« Tu n’as aucune difficulté dans les côtes. Tu sais jouer avec les pédales. Tu n’as pas de difficulté avec les ronds-points non plus. Tu n’as plus de difficulté pour te garer. Même si tu continues de préférer te garer dans le sens du départ.

Ce n’est pas parce que la voiture est plus longue et un peu plus large qu’il faut paniquer. Tu prendras vite tes repères. Tu verras. Dis-moi ce qui n’allait vraiment pas maintenant que les nuages se sont dissipés. »

J’ai cru que papa avait hâte que je m’en aille.

« Pourquoi ? »

A cause de ce qu’il a dit quand j’ai fait part de mon intention d’acheter une voiture. Et ensuite je n’ai pas aimé ce qu’il a répondu quand je lui ai dit quel modèle j’avais choisi.

Et hier soir, pensant sans doute que je n’entendais pas, il se plaignait encore.

« Il s’inquiète de voir que sa petite fille veut acheter une plus grosse voiture. Il n’est pas rassuré. Il continue de vous voir tous les trois comme des enfants. Il continuera de te voir comme une petite fille même quand tu auras quitté la maison. C’est ainsi qu’il continue de voir ta sœur. 

Il n’a pas hâte que tu partes, il le craint. Et te voir acheter une plus grosse voiture lui rappelle d’une part que tu es adulte d’autre part que tu as envie de t’émanciper.

C’est ce dernier point qui lui pose problème.

Tout le monde te répète que tes parents doivent avoir hâte que tu partes. Sauf une personne, cette fameuse collègue qui ne cache pas le peu de cas qu’elle fait des autres et de son travail.

Cette femme ne s’adresse pas à toi comme elle s’adresse aux autres. Elle sourit d’une manière entendue quand on te demande pourquoi tu ne pars pas.

Elle t’a récemment confié qu’elle même, ayant un compagnon, était restée tard chez ses parents. Comme toi, elle n’avait rien à faire que profiter de la vie. Ses parents étant heureux de s’occuper d’elle.

Elle est même retournée chez eux après la naissance de son fils pour qu’ils l’aident à s’en occuper notamment la nuit.

Cette femme t’a dit franchement qu’elle comptait gâter son fils unique comme ses parents l’avaient gâtée. Ils lui ont donné de quoi acheter une maison puis de quoi réaliser son rêve personnel.

Des parents qui dans la forme, ressemblent aux tiens. Ta mère a donné sa voiture à ton frère. Ton père et elle gardent ton neveu toutes les semaines.

Même ta tante ne fait pas cela pour sa dernière petite fille.

Ni ton frère ni ta sœur ni toi ne souffrez de carence affective. Vous êtes mentalement équilibrés.

Si ton père voulait que tu t’en ailles, tu le saurais. Ta mère a raison, tu as tort de penser cela mais ce n’est plus le cas depuis que tu lui as fait part de ton sentiment.

Je vais te le dire franchement une fois de plus, le mieux pour toi serait que tu rencontres quelqu’un qui puisse s’occuper de toi.

Pas parce que tu n’es pas capable de travailler. Il est évident que tu l’es.

Pas parce que tu n’es pas capable de vivre seule. S’il y a bien une chose que tu ne crains pas, c’est de te trouver seule dans une maison. Et je sais que tu sais gérer un budget.

Mais tu vois, les choses peuvent être faciles aussi. Il n’y a rien de mal à cela.

Tu as appelé Elédahiel ce matin, tu as senti une nouvelle présence. Sauf que tu sais qu’il s’agissait d’un être incarné.

Il y a des gens qui ont voulu voir tes énergies. Ces personnes ne te voulaient pas de mal, nous les avons laissées passer. »

Oui mais il ou elle est venu plus près que les autres. J’ai été très surprise.

« Était-ce intrusif ? » 

Je préfère que les gens ne viennent pas aussi près. Mais ses énergies étaient sympa. On aurait dit un ou une ami(e).

Je ne sens plus les jumeaux…

« Ils peuvent dissimuler leurs énergies. Cette autre personne aussi d’ailleurs. C’est pourquoi tu ne l’as pas sentie arriver, c’est ce qui t’a troublé. »

Moi tout le monde me voit arriver.

« Toi tu n’as pas besoin de te cacher, nous sommes là avec toi, il ne va rien t’arriver. Nous sommes toujours avec toi.

Tu as demandé une protection pour les plus jeunes membres de ta famille ? »

Oui, pour les petits enfants. On peut faire ça n’est-ce pas ? Les Serviteurs ont accepté.

« Tu as demandé une protection à des Serviteurs ? »

Ils étaient justement avec moi, je regardais jouer mon neveu, ils ont dit oui !

« Quel type de Serviteurs était-ce ? »

Du Milieu et de l’Ombre…

Je voulais juste que les enfants aient un bon environnement énergétique.

Ils ont refusé pour l’un d’eux…

« Parce que ce n’est pas ce qu’il lui faut. Mais tu sais que c’est une protection magique, c’est comme d’apposer un sceau sur quelqu’un. »

Ce sont mes Serviteurs, je travaille avec eux moi-même, les enfants n’ont rien à craindre.

« Ce n’est pas un problème, simplement, ce genre de choses, c’est comme faire en sorte que leur évolution spirituelle puisse être douce. Toujours.

C’est comme d’offrir une voiture à son fils. C’est un sacré coup de pouce. »

Je voulais les aider.

« Et tu l’as fait. Il y a peu de parents qui pourraient faire cela pour leur propre enfant. Car il faut pouvoir solliciter des Serviteurs. »

Je comprends, je suis heureuse d’avoir pu le faire pour eux. Et j’entends ce que tu dis, si quelqu’un a une inquiétude au sujet de son propre enfant, il peut le faire savoir dans les commentaires.

Du Milieu et de l’Ombre, ça veut dire que moi aussi je dois partager, j’accepte. Mais c’est uniquement pour les petits enfants ?

« Non, pour ceux dont les parents se posent des questions quant à leur précocité spirituelle. »

Leur précocité spirituelle…

« Les personnes à qui ce terme parlent te répondront. »

Ok, merci Lauviah.

Bonne journée à tous ;)  

Vis ma vie de médium…

Vis ma vie de médium... dans Depuis l'entre-deux 16110108274917181814599764

Bonjour à tous,

Elédahiel que signifie, le sel, le feu et la misère,

Un temps l’hiver, plus loin la guerre,

Brûle la galère ? 

« Tu n’as pas la fin ? »

Ce n’est pas ça la fin ?

« Laisse venir. »

Il y a l’Ange qui sourit avec toi.

« Tu ne vois pas la fin ? »

Le sel, le feu et la misère,

Un temps l’hiver, plus loin la guerre,

Brûle la galère adieu colère,

Retourne à la terre !

« C’est une formule de libération. Tu peux la répéter dans un moment difficile jusqu’à ce que tu sentes une sorte de déclic. »

Pourquoi est-ce que c’est venu ? Je ne suis pas en colère.

« De toute manière nul ne pourrait s’en servir ainsi, il n’y aurait pas le déclic. Il manque quelque chose. »

Ca ne sert pas juste à se sentir mieux n’est-ce pas ?

« Effectivement. Mais ainsi que précisé, elle est incomplète sous cette forme. »

Et qu’est-ce qui manque ?

« Tu as eu une drôle de réaction au cimetière ce matin, ça ne va pas ? »

Ca va très bien, c’est juste que soudain on aurait dit qu’il y avait plus de monde que les seules personnes présentes.

« Tu es une passeuse d’âmes. »

Personne ne m’a rien demandé, j’ai juste eu l’impression qu’il y avait trop de personnes et aucun membre de ma famille en plus ! Je n’avais pas envie de rester.

C’est toi qui m’as aidé ?

« C’est Lauviah. Il a fermé la porte qui s’est ouverte quand tu es entrée dans le cimetière. »

Je comprends mieux la formule bizarre.

« Elle n’est pas bizarre. Je te donnerai l’élément manquant. Mais il est inutile de l’écrire. Si une personne à qui tu fais confiance te le demande, tu lui enverras par mail. 

Il s’agit de magie du Milieu. Un moyen de se défaire de ce qui vous plombe. Et donc de provoquer le dénouement de certaines situations.

Tu n’en as pas besoin, nous pouvons t’aider au quotidien. Et tu as Lauviah.

Mais au Milieu, il n’y a pas de Lauviah. Si une personne en qui tu as confiance te la demande, donne-lui la formule complète. »

Pourquoi est-ce venu ?

« Il est probable que quelqu’un en ait besoin. La personne se manifestera si elle le souhaite. Ou les personnes.

Par ailleurs, nous allons rouvrir la porte de tout à l’heure. »

Tant de haine !

« Certaines âmes ont juste besoin de sentir qu’elles ont toujours une place en ce monde qui est le vôtre alors elles se rapprochent des médiums pour avoir contact avec un tiers de nouveau. »

Je vois. Elles ne peuvent pas être moins envahissantes ?

« Nous pouvons t’aider à gérer cela. Ce matin, tu étais au cimetière en famille. Pour la Toussaint.

La prochaine fois que tu sentiras ces âmes se manifester tu seras au calme et tout se passera bien. »

Vous les avez laissées me suivre ?

« Elles ont besoin d’être aidées. Ca se passera bien pour toi comme pour elles. Nous resterons près de toi. »

Ok…

« Tu as trouvé ta voiture, tu es contente ? »

Je pense oui. Parce que j’ai eu comme une confirmation quand je l’ai essayée. Alors je pense que j’ai trouvé.

« Tant mieux. »

Merci Elédahiel.

Bonne journée à tous ;)  

Hors de la grotte

Hors de la grotte dans Vie magique 16081905171017181814439588

Bonjour à tous,

Déjà dimanche et donc le jour idéal pour un petit exercice de relaxation extrêmement facile. Si, si.

Nous allons l’appeler, hors de la grotte. Bon d’accord, peut-être que c’est davantage un exercice de purification de nos énergies. Mais il reste très facile. Si, si.

Voici l’énoncé, visualisez l’entrée d’une grotte à l’intérieur de laquelle vous êtes guidés par une belle et douce lumière. Vous découvre bientôt le lac aux soupirs. Vous vous allongez non loin, où vous voudrez et vous restez là à rêvasser le temps que vous voudrez.

Quand vous le désirerez, vous quitterez cet endroit. Il est important que vous vous voyez sortir de la grotte. Bon d’accord, peut-être que c’est de la magie lumineuse. Et peut-être que le vrai but est de nous délester de certains fardeaux en douceur.

Et peut-être aussi que ceux d’entre vous qui ne sont pas médium devraient faire une petite prière avant d’entrer dans la grotte pour aider ce travail.

Et peut-être que tous ces peut-être sont dus à l’intervention de Roéchel. Merci Roéchel d’avoir corrigé mon tir. Encore.

Bonne journée à tous ;)  

A mettre en place

A mettre en place dans Vie magique 16071008525017181814366607

Bonjour à tous,

« Alors tu voudrais prendre des cours de batterie ? », me demande Véhiriah.

En fait non, je ne voudrais pas de cours, juste une batterie. Je la mettrais à la maison.

« Tes parents vont accepter ? »

Ils m’encouragent toujours.

« Ils vont vouloir d’une batterie ? »

Je les laisserai en jouer.

« Plus sérieusement, parle-moi. »

Je vais bien. Je cherche juste un moyen efficace de gérer mon empathie.

« Te défouler sur une batterie n’est pas la solution. Des exercices de relaxation peuvent t’amener à mieux accueillir la compassion. C’est la compassion qui permet de gérer l’empathie. »

Des exercices de relaxation ?

« Relaxation dans un premier temps et ouverture des canaux d’accueil dans un second temps.

Tu pourrais essayer. Mais quelle est l’idée sous-jacente ? »

Une meilleure maitrise de mes émotions. 

« Bon. Ce serait plutôt, nettoyage, relaxation et enfin re-nettoyage. »

Pourquoi tant de nettoyage ? Et on n’ouvre plus les canaux d’accueil ?

« Si le but est une meilleure maitrise de tes émotions et que tu voulais l’atteindre en tapant de toutes tes forces sur une batterie, il vaut mieux oublier la maitrise de l’empathie pour l’instant. Et travailler sur la manière dont naissent et circulent tes émotions.

Nettoyage, relaxation et re-nettoyage. Un cycle à remettre en place tous les deux mois. Dans un an tu devrais commencer à voir des résultats. »

Tu plaisantes ?

« Non. Dans un an tu devrais commencer à voir des résultats encourageants. Petite fille hypersensible qui réagit en devenant capricieuse, dure et hyperémotive.

Un an. »

Des cycles de combien de temps ?

« Une à deux semaines, cela dépendra des mois. Essaye, ce sera agréable. Nous travaillerons avec toi. Cela se passera bien. »

Je sais que cela se passera bien. Je suis simplement surprise.

« Ce qui importe ce n’est pas rapide, c’est efficace. »

Je comprends. On va le faire.

Merci à toi.

Bonne journée à tous ;)

12345...12

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause