Les différents rôles spirituels

ggx7oava.gif 

Bonjour à tous,

J’ai déjà parlé de l’importance de reconnaître et d’accepter d’endosser son rôle spirituel au cours de notre présente existence.

Toutefois, il peut arriver que nous ayons des difficultés à le cerner voir à l’identifier. La raison en est que certains rôles spirituels ont la particularité de regrouper plusieurs fonctions.

Je vais en détailler quelques uns parmi ceux que je connais. Il n’est pas exclu que le vôtre n’y figure pas. D’autant que certains rôles sont particulièrement rares et ciblés.

 

L’Aspirant: C’est un rôle très commun et très répandu dans notre dimension. Concrètement c’est celui des personnes qui disposant d’un bon niveau spirituel, ne savent pas encore quelle orientation donner à leur évolution. Ces personnes sont ici pour tester, découvrir ce qui de l’Ombre, du Milieu ou de la Lumière leur convient le mieux. C’est un rôle axé sur soi donc mais qui revêt une grande importance car ici les êtres en cause sont prêts à entamer un long voyage spirituel.

Il ne leur manque que la direction vers laquelle se diriger pour se trouver et Être.

L’Aspirant n’est pas l’Immature toutefois, c’est souvent un être à l’âme riche et complexe qui a besoin de prendre le temps de se décider.

Sa vie durant, des indices plus ou moins clairs selon les périodes lui permettront de se rendre compte qu’en fait de choix, il s’agit surtout de se reconnaître et d’accepter des affinités et des liens qui penchent distinctement d’un côté ou de l’autre.

Il s’agira pour cette personne de faire fi des valeurs de la société au moins sur le plan personnel pour pouvoir retrouver les siennes et les intégrer.

 

L’Enseignant: comme son nom l’indique l’enseignant est le professeur, celui qui a fait son choix, l’a assimilé et est à présent capable de l’assumer.

L’Enseignant est celui qui aide souvent les Aspirants à trouver leur place, d’une manière ou d’une autre. Doté d’un niveau spirituel pas forcément supérieur à celui de l’Aspirant, il est souvent plus droit envers lui-même sachant qui il est et ce qu’il attend de la vie. D’ailleurs c’est un personnage qui dévie très peu de ses objectifs. Lorsqu’il a une idée en tête elle ne le quitte pas.

L’Enseignant est quelqu’un qui fonce dans la vie, il ne perd pas de temps. Car sa grande particularité est qu’il enseigne par l’exemple. Ce n’est pas l’homme ou la femme des discours, c’est un personnage qui aime l’action.

Quel que soit le domaine, il ou elle est capable de prendre des décisions radicales pourvu que son intégrité soit préservée.

Cela est dû au fait que le rôle de l’Enseignant est celui de l’Etre qui expérimente sa Voie. Il n’a donc pas d’autre objectif que d’évoluer dedans et rien que dedans. Voilà pourquoi il est un modèle parfait pour ceux qui se cherchent encore.

 

L’Errant: Rôle difficile que celui de l’Errant, il est l’élément dissonant, perturbateur qui a l’art et la manière de se mettre les autres à dos simplement en étant lui-même.

L’Errant dispose souvent d’un très bon niveau spirituel. Il a des allures de marginal car ne pense pas comme tout le monde et souffre beaucoup en général le temps de s’accepter et de se faire une place. L’Errant est un bâtisseur autant qu’un destructeur. Il a expérimenté sa Voie, il ne la renie pas, mais…

Il a vu et vécu suffisamment de choses pour comprendre que la vue en noir et blanc est affreusement tronquée. L’Errant sens qu’au fond de lui quelque chose le pousse à tenter de dépasser des limites qu’il ne parvient jamais à identifier et il peine à trouver la paix.

L’Errant est tout simplement à la croiser des Chemins. Que l’on choisisse l’Ombre ou la Lumière, on ne peut ignorer que tout forme un Tout. L’Errant ressent très fortement l’appel de ce Tout au-delà d’une Vérité qui lui paraît de plus en plus étriquée et il n’a pas d’autre choix que d’y répondre.

Son rôle est axé vers lui-même, profondément. Pourtant il n’aura de cesse de se tourner vers les autres, de penser que ce sont les mentalités des autres qu’il doit faire avancer. Car l’Errant dispose souvent de nombreuses capacités spirituelles qui lui permettent de voir et de sentir ce que tous ne perçoivent pas.

Si vous vous reconnaissez ici, acceptez l’idée que ce qui bouillonne en vous ne s’adresse qu’à vous. Vous vous éviterez bien des peines. L’Errant est là pour évoluer, pas pour faire évoluer.

 

Le Bâtisseur: Ici on est face à un individu qui est sorti de son errance ou n’a pas eu à traverser ce passage. Le Bâtisseur, homme ou femme, est un personnage fort et sûr de lui. Il se connaît, a l’esprit large et n’est jamais le dernier à tenter une expérience quelle qu’elle soit.

Toutefois, il fait parti de ceux qui viennent pour réaliser une oeuvre, la leur. Le Bâtisseur a de l’ambition et entend clairement les désirs de son âme. Il se démène toute sa vie durant pour accomplir ses rêves, originaux ou non. Il ne cherche pas spécialement à se faire remarquer. Il a dépassétoute dualité en lui ( initialement, après…) et accepte grâcieusement de faire partie du Tout, plus homogène qu’il n’y paraît.

Le rôle du bâtisseur est tourné vers les autres d’une étrange façon, c’est en tentant de réaliser ses propres rêves et désirs apparement égoïstes que le Bâtisseur posera les jalons pour autrui.

Tout ce qu’il a à faire dans sa vie donc, c’est suivre son coeur et croire à ses rêves. Il a toutes les chances de les réaliser.

 

Le Destructeur: Un rôle difficile ici une nouvelle fois, le Destructeur est celui qui est venu pour quitter une route qui ne lui convient plus spirituellement. Comment en est-il arrivé là ? A force d’errances mal comprises ou de trop de déviations par ignorance de son âme et de ses besoins réels, les causes peuvent être nombreuses.

Le résultat dans tous les cas est que l’âme du Destructeur lui impose de revenir sur sa Voie. Seulement l’ego de ce dernier fait de la résistance et tout cela induit un cheminement souvent très difficile. La dualité permanente qui l’habite est source d’une profonde souffrance qui l’accompagnera toute sa vie durant à moins qu’il ne parvienne à y metter un terme.

Hélas il y a peu de chances pour que cela se produise, ce n’est pas le but de son existence. Son rôle, tourné vers lui-même, est simplement de se remettre à plat spirituellement, de détruire ce qui avait été mal construit de façon à pouvoir recommencer après être repassé par la case Aspirant dans une existence ultérieure…

Bref, celui qui se reconnaît ici n’est pas obligé de désespérer pour autant. Au contraire, le mieux à faire pour lui est de suivre ses envies le plus possible en évitant de se faire la morale en permanence ou de rester auprès de personnes qui la lui feront. On est comme on est.

 

Le Chercheur: Cet individu paraît souvent insatisfait. Intelligent, doté d’un bon niveau spirituel, il pourrait avancer sereinement s’il n’était pas convaincu qu’il existe un Etat suprême qu’il nous faut absolument atteindre. Il le cherche ardemment d’ailleurs, n’hésitant pas à expérimenter aussi bien matériellement que spirituellement. Obsédé par sa quête du sens de la Vie et de cet Ultime miraculeux, il est souvent profond, plein de mysticisme parfois mais également plein de sagesse.

Car attention, ce n’est pas un illuminé, seulement quelqu’un qui s’est trompé. Le Chercheur est celui qui ayant pris conscience de la Voie qui lui convenait, ne l’a pas acceptée et a préféré y renoncer de manière consciente. Depuis lors, son âme l’appelle et le supplie de revenir vers elle.

C’est plutôt triste dit comme ça. Pourtant, c’est l’Amour de la Source qui permettra à cette personne de s’accepter et d’assumer ses liens et affinités, ainsi qu’un environnement social ou familial souvent favorable ici.

Son existence d’ailleurs ne sera pas trop difficile. Le rôle de cet être est de revenir à lui-même. Et puisqu’il a pris peur une fois, dans cette vie tout sera fait pour lui faciliter la tâche.

 

L’Humaniste: Souvent pétri de bonnes intentions envers lui-même uniquement à l’aube de sa vie l’humaniste ne découvre sa vocation spirituelle réelle qu’une fois son chemin bien entamé. Ce rôle spirituel tourné vers les autres n’est absolument pas permanent. Trop de personnes croient, à tort, que certains n’existent que pour aider et soulager leurs prochains. C’est absolument faux. Les Humanistes ont des rêves et des désirs personnels, comme tout le monde. Seulement un jour, ils se rendent compte que ce qui les met en joie, c’est d’être au service des autres. Ils y trouvent une satisfaction plus grande encore que lorsqu’ils s’activent pour eux-mêmes.

Cela est dû au fait qu’à un moment donné, certaines âmes ont accumulé un niveau d’Amour supérieur à ce que leur niveau spirituel leur permet de gérer au quotidien. N’oubliez pas que l’Eveil est progressif et que dans une existence donnée nous ne pouvons atteindre une ouverture de la conscience supérieure à ce que notre niveau spirituel nous permet de supporter. Or il est possible d’aimer et de recevoir au-delà de ce niveau de conscience. ( c’est ce qui permet de percevoir sa propre évolution présente et à venir )  

Donc, ces âmes qui ne savent plus comment vivre avec tout cet Amour encore trop puissant pour elles, vont le temps d’une existence ou un peu plus, venir le partager et le distribuer d’une façon qui ne leur sera pas préjudiciable afin qu’elles ne perdent pas le bénéfice de leurs acquis. Elles seront aimées et appréciées sincèrement par un entourage plus ou moins important par exemple.

Il y aura toujours quelqu’un pour les remercier et cela comptera beaucoup pour elles qui ne sont réellement venues que pour aimer.

 

Le Sorcier: Celui qui est prêt à assumer sa puissance spirituelle, la divinité en lui-même et par conséquent à l’exercer. Le Sorcier est celui qui est venu pour expérimenter la Force et la Puissance spirituelles qui lui sont désormais accesibles. Pas uniquement en pratiquant la magie ou en se lançant dans des pratiques occultes toutefois. Le Sorcier est surtout celui qui est prêt à avancer seul sur la Voie qui est la sienne. Il n’a plus besoin des dogmes et des règles morales de la société. Il est capable du fait de ses prises de consciences multiples de sentir ce qu’il lui faut aussi bien matériellement que spirituellement. Et il sait combien il lui est important de se sentir bien spirituellement. Il perçoit la réalité  et l’importance de l’invisible et ne peut l’ignorer.

Paradoxalement, cette quête personnelle qu’il se sentira obligé de partager à un moment ou un autre est ce qui fait que ce rôle est tourné vers les autres. Le Sorcier croit profondément en des valeurs médicales, nutritives et sociales souvent différentes de celles de la majorité et il ressent le besoin de l’exprimer.

La raison en est qu’il a atteint un stade de son évolution qui ne lui permet plus d’ignorer la dimension spirituelle de l’existence, quel que puisse être son niveau spirituel ( mais il est souvent bon voire très bon ici ).

 

Le Pénitent: Celui qui pense avoir besoin de se racheter pour le mal qu’il a pu causer antérieurement. Le Pénitent a pris conscience après l’une de ses existences de la souffrance qu’il avait pu causer à autrui et s’en veut pour cela. Je tiens à le préciser, c’est lui qui s’en veut car nous sommes notre seul juge. Personne ne l’a puni.

D’ailleurs, au cours d’une existence tournée à la fois sur lui-même et sur les autres, le Pénitent va avoir l’occasion de réaliser d’une part qu’il ne vaut pas moins que les autres et d’autre part que dans l’Amour nous avons tous droit à une deuxième, troisième, quatrième chance…

Le rôle du Pénitent est donc double, comprendre qu’il est possible à tous de commettre des erreurs et faire comprendre aux autres combien il peut être important de pardonner à soi comme à autrui.

Le Pénitent est un enseignant tant pour lui-même que pour les autres, il enseigne la valeur du Pardon.

 

Le Messager: Un des rôles les plus difficiles qui soit, le Messager oeuvre beaucoup pour les autres et peu pour lui. Ce n’est pas un humaniste pourtant, il a lui aussi ses rêves et ses désirs. D’ailleurs il lui sera important de les accomplir. Toutefois, il se rend compte assez tôt de la nécessité pour lui de suivre une voie spirituelle puis de la partager avec autrui. Ce n’est pas qu’il le désire, il en ressent le besoin.

Le Messager est poussé par son niveau spirituel souvent très élevé à exprimer sa divinité au quotidien et dans tous les aspects de sa vie. Tous ses choix se font en harmonie avec son Etre intérieur et il arrive fréquemment que cela lui pose des problèmes dans la vie quotidienne ou dans ses relations. Mais il n’a pas le choix, il vit mal la dualité, plus encore que les Destructeurs. Il s’arrange donc toujours pour être en accord avec lui-même.

Le Messager dispose de capacités spirituelles variées et diverses qui lui permettent d’agir tour à tour en Aspirant, en Bâtisseur, en Humaniste, en Sorcier.

Il erre rarement en revanche ( son âme le guide ) et n’a rien à détruire ou à se pardonner. C’est pour cette raison qu’il est le Messager. Il est capable de tout faire, de tout endosser, de tout démontrer.

La Force incarnée: Il s’agit d’une personne au niveau spirituel très élevé, capable de soulever des montagnes et surtout d’entraîner les autres car tel est son rôle en fait.

L’individu qui incarne la Force spirituelle a un parcours très difficile souvent. C’est une personne qui se sent apte à accomplir de grandes choses et qui pourtant trouve obstacle sur obstacle à mesure qu’elle avance. Il lui est quasiment impossible de se reposer une fois qu’elle s’est éveillée. Son rôle est de pousser les autres à donner le meilleur d’eux-mêmes et elle le fait par pur Amour.

Elle retire de la réussite des autres une joie sincère et pure. Elle fait partie des rares individus qui savent réellement ce qu’est l’altruisme et souffre souvent d’incompréhension de la part de ses proches.

Cette personne ne s’incarne pas souvent, elle ne le peut pas ou alors pas toujours dans ce rôle. C’est sans doute le plus éprouvant de tous car le plus ingrat.

Cette personne ne reçoit que peu de congratulations concrètes au cours de son existence qui paraît n’être qu’une longue épreuve.

Pourtant, sa récompense elle la trouve sur son chemin, au jour le jour. Elle mène une existence proche des autres tout en travaersant la vie dans une certaine solitude matérielle.

Mais elle reçoit tout au long de sa vie ce dont elle a besoin pour pouvoir manifester la Force qu’il y a en elle.

L’Initiateur: Cette personne est un génie qui a très souvent du mal à faire valoir qui il est ou à vivre dans un monde qui lui semble hostile et difficile en raison des nombreuses embûches qui parsèment sa route.

Mais l’Initiateur est destiné à montrer la voie, une certaine voie, et donc à briller.

Concrètement, cette personne aura un parcours complexe et difficile surtout qu’elle attise la jalousie très vite. Mais elle atteindra tous ses objectifs.

Il s’agit d’un rôle qui part de soi pour aller vers les autres.

L’Orphelin: Un rôle très rare, il s’agit de personnes dont le but est de préparé la venue d’un groupe d’âmes plus élevées qui n’étaient pas revenues sur Terre depuis longtemps.

Son rôle est simplement de se réadapter à la vie ici bas, étant entendu que son expérience profitera aux autres. Il s’agit d’un rôle ingrat malgré les très nombreuses aides spirituelles et matérielles dont l’Orphelin bénéficiera tout au long de sa vie car jamais il ne parviendra à se sentir bien ici.

Il ressentira toute sa vie durant une profonde mélancolie qui le poussera à chercher du réconfort dans sa vie sentimentale. Or, il arrivge seul, en éclaireur. Il n’a donc pas d’âme soeur avec lui et verra sa vie comme une longue lutte. Pourtant, cette personne se verra doté de tout ce dont elle aura besoin pour construire son propre bonheur, à elle de faire le nécessaire.

           

    

      

      



75 commentaires

1 6 7 8
  1. Liliane dit :

    Merci Sylvie je vais m’y mettre :)

  2. crystallia dit :

    Bonjour Liliane,

    Essaye la technique du carnet de souhaits.

    Tous les soirs tu poses une demande par écrit et tu vas te coucher. Le lendemain tu n’auras pas de réponse claire.

    Mais tu reposes ta demande soir après soir et tu fais analyser tes rêves chaque jour sur un forum ou tu fais toi-même si tu peux.

    Bise ;)

  3. Liliane dit :

    Bonjour Sylvie,

    « …Il est très difficile de reconnaître son rôle spirituel tant que l’on ne reconnait pas sa route spirituelle… »
    j’ai souvent la sensation d’être l’aveugle sur le chemin (et ce n’est même pas une cécité de naissance) en pire: sans bâton ni chien d’aveugle. Les personnes que j’y rencontre me donnent de l’eau et du pain pour me soulager mais ne me répondent pas quand je leur demande ma route ou alors je ne comprend pas leur langage.

    « …Par contre elle amène une prise de conscience à chaque pas. C’est ce qui la rend à vos yeux périlleuse et à nos yeux tellement belle. »
    Et qu’est ce qui se passe quand on passe la vie à tourner en rond, à faire un pas en avant et dix en arrière? Est ce que le spectacle est toujours merveilleux d’en haut? Et pourtant il suffit parfois qu’un grand vent se lève pour nous pousser dans la « bonne » direction. Je le dis sans amertume et avec respect, on est certes tous aimés des Êtres de Lumière, de toute la hiérarchie angélique ,de la Source mais ce sentiment entêtant que d’autres sont mieux lotis résonnent en moi comme une injustice. Est ce qu’il y’ en a qui ne sont pas suffisamment de bonne foi pour que quand ils crient « Abba, Père! » que le ciel s’ouvre en deux pour faire descendre l’aide ? Il y’ a des choses que j’essaye une fois et qui marche du premier coup et d’autres une , 2, 3, 4 et chaque fois avec la même hardiesse sans succès (vous savez évidemment à quoi je fais référence). Si je dois mourir au front dans cette vie alors soit, si je dois crever en tournant cette roue et entendre essaye encore eh bien elle deviendra ma meilleure amie. Je testerai toutes les combinaisons possible puisqu’il n’y a pas de danger il y’ en aura bien une qui marchera.

    Non je ne pouvais pas juste dire merci et méditer sur la réponse :lol: mais à cet instant mon coeur est léger.

    Merci Lauviah pour cette réponse pleine d’un Amour que je ne comprend pas et merci à toi Sylvie (:lol: la boulangère qui ne veut pas se mettre sur la route pour partager son pain :lol: c’est une petite boutade j’espère qu’elle ne m’attirera pas des foudres )

  4. Fleur dit :

    Bonjour Sylvie !

    Merci de tout Coeur à toi et à Lauviah !

  5. crystallia dit :

    Bonsoir,

    « Il est possible d’embrasser son véritable rôle, pas d’en changer.

    Comme d’être l’enfant ou le bébé, à vos propres yeux.

    Il est très difficile de reconnaître son rôle spirituel tant que l’on ne reconnait pas sa route spirituelle.

    Continuez donc de marcher tranquillement. Il n’y a pas de carrefour, pas de piège, pas d’obstacle, pas de difficulté. Elle n’est pas trop longue, pas trop étroite, pas dangereuse.

    Par contre elle amène une prise de conscience à chaque pas. C’est ce qui la rend à vos yeux périlleuse et à nos yeux tellement belle. »

    C’était la réponse de Lauviah.

    Bonne soirée.

1 6 7 8

Messages et apparitions |
Jésus-Christ sauve |
J'aimerais devenir musulmane |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SALAFYA
| Le Blog de la Médit'
| For This Cause