Les âmes mortes

Les âmes mortes 18091701500124319815896512

Bonjour à tous,

Peut-être vous est-il déjà arrivé de croiser des personnes « vides ».  Je m’adresse surtout aux plus sensibles d’entre vous, peut-être avez-vous déjà croisé des personnes dont il est évident qu’elles n’ont « pas de cœur », comme si elles étaient vides à l’intérieur.

Je ne vous parle pas de personnes méchantes ou spécialement cruelles. Ces individus sont comme des coquilles emplies d’énergies vides, ne transportant ni Amour ni Volonté et incapables de Choix.

Ces personnes sont des âmes mortes. Celles qui s’incarnent le font parce qu’elles ne savent plus qu’elles subissent les mêmes schémas de vie depuis un temps difficile à situer pour elles comme pour un médium qui se pencherait sur l’une d’elles. 

Comment en sont-elles arriver là ? Parlons d’abord de celles qui ne peuvent pas ou plus s’incarner. Ou plutôt celles qui ne sont plus conscientes qu’elles pourraient le faire.

Ces âmes errent dans les pires dimensions possibles, elles errent sans même chercher à obtenir quoi que ce soit ou à sortir de là. Elles errent c’est tout, sans envie, sans espoir, sans conscience de quoi que ce soit.

Les âmes mortes ont une particularité cela dit. Celles qui sont désincarnées ont une chance de revoir la Lumière un jour, une seule infime chance. Figurez-vous qu’en fait les âmes mortes ne sont pas des âmes isolées comme certaines âmes errantes, elles appartiennent toujours à leur noyau originel, elles ne s’en sont pas coupées.

Elles sont des âmes jumelles ou des âmes sœurs. Concrètement, l’une continue de s’incarner tandis que l’autre erre sans but dans une de ces dimensions ou la conscience de notre caractère Divin semble ne plus exister.

C’est celle qui est incarnée qui peut aider l’autre à sortir de cette vilaine situation, jamais l’inverse, inutile même d’y songer. Le souci, c’est que les âmes mortes sont des âmes qui ont renié le lien et l’Amour qui les unissait à l’autre avant d’avoir pu se rendre compte de l’importance de l’Amour qu’il y avait entre elles et qui les nourrissait, les équilibrait, leur permettait d’aimer d’autres âmes incarnées ou non.

L’Amour dont nous sommes capables les uns envers les autres est lié à celui que nous recevons ou donnons à notre âme jumelle.  D’où de nombreux déboires souvent quand les deux sont incarnées mais que la relation est difficile.

Or, c’est une succession de relations difficiles qui peut conduire à la scission, désirée des deux côtés. L’âme la plus forte, la plus puissante au moment de la scission, continue de s’incarner, l’autre se laisse errer, on pourrait dire dépérir même si c’était possible.

Seul un éclair de conscience de celle qui reste incarnée, conduisant au désir d’aimer à nouveau, peuvent les sauver toutes les deux.    

23 Commentaires

  1. Madeleine

    2 juillet, 2013 à 21:07

    C’est drôle, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à quelqu’un en lisant cet article.
    Il s’agit pourtant d’une fille a priori pleine d’énergie, dans le sens où elle fait la fête avec animation, s’investit dans des projets, a des capacités relationnelles honorables, lit quelques livres… Pourtant je n’arrive pas du tout à voir son âme, c’est carrément flippant, pour moi qui arrive toujours à peu près à m’en faire au moins une idée, à en voir un apperçu, à travers une inflexion de la voix, d’un geste involontaire, d’une lueure dans les yeux… Elle…rien. Pas d’aspérité dans la carapace, pas de relief visible derrière la carapace. Je ne sais pas si c’est parce qu’on n’est pas sur la même longeur d’onde à un point inimaginable, parce qu’elle n’est pas tout à fait humaine, parce qu’elle cache redoutablement bien son soi profond (là encore, c’en serait carrément inhumain! Même les gens les plus impénétrables ont toujours au moins l’air d’avoir une âme au fond d’eux…) ou si c’est vraiment parce qu’elle est vide…
    Elle ne m’a jamais inspiré la moindre sympathie, malgré mes efforts pour la voir sous un jour moins défavorable. Après tout, c’est le genre à être la princesse de tout son entourage (ou presque) et même en cherchant il n’y a rien à lui reprocher, si ce n’est une ignorance totale de ma personne qui frise l’insulte, sans pour autant me laisser la moindre chance de la taxer d’impolitesse ou quoi que ce soit.

    Maintenant que j’y pense, il y a encore un autre type parmi mes connaissances qui n’est pas loin de correspondre à ce profil, lui aussi.

    Est-ce possible que le genre d’âme que tu décris ait l’air aussi normal, l’air de mener une vie aussi parfaite(ment ordinaire)?

  2. Nini

    17 mai, 2013 à 21:03

    Salut Clo,
    Oui c’est très dur, et j’ai beaucoup pleuré, mais un jour je me suis rendu compte que cet amour m’avait rempli. Ceci dit, sur le chemin de l’amour inconditionnel, j’ai plus de route devant moi que derrière!!
    A plus

  3. clo

    16 mai, 2013 à 11:32

    Bonjour Nini,

    Merci beaucoup pour ta réflexion qui me semble vraiment juste et rejoint tout à fait mon ressenti : pouvoir dépasser « l’attachement  » et accueillir simplement cet amour que l’on ressent sans attente particulière envers l’autre ;c’est très difficile car on reste souvent « coincé » dans l’attachement donc on souffre de ne pas être dans l’énergie de l’autre ….

  4. crystallia

    16 mai, 2013 à 10:55

    Bonjour,

    Merci à toi Ninie !

    Bise ;)

  5. Nini

    16 mai, 2013 à 9:06

    Bonjour à tous et bonjour Cristallia,
    Je me laisse guider sur ton site au grès du vent, et je tombe sur cet article ou tu parles de tes ailes de papillon et des sujets qui préoccupent tes lecteurs. Biensur, tu y parles encore d’âmes jumelles, sujet qui me préoccupe! Alors je lis celui sur les âmes mortes… Tu dis que cet amour nous nourrit l’une l’autre. Lorsque j’ai rencontré F cela a boulversé toute ma vie. Au début tout mon corps de souffrance a été mis en lumière, et j’ai pleuré, pleuré. Puis j’ai commencé a accepter la force de cet amour en moi, et il s’est mis à tout transcender sur son passage, chaque zone de moi conflictuelle… Aujourd’hui, je me rend compte que cet amour, bien que non vécu dans la réalité incarné, me nourrit, me rempli. Pour la première fois, l’amour que je ressens pour quelqu’un me nourrit moi-même et ne réclame rien. Il n’y a plus de manque, plus de trou en moi. Je sens que nos âmes sont « ensemble », bienque dans la vie cela ne passe pas comme je l’aurais voulu. Mais tu as raison cet amour nous nourrit, mais il faut l’accepter, le reconnaitre et le laisser agir en nous.
    Merci à tous

  6. crystallia

    24 mars, 2013 à 17:07

    Bonjour,

    Je vais écrire une autre page sur le sujet, pour compléter celle-ci.

    Bise ;)

  7. atellys

    24 mars, 2013 à 12:23

    Hello Sylvie

    Je serai presque passé à côté de ce nouvel article dis donc !! ;-)
    C’est intéressant, bien loin de ce que je pouvais imaginer en la matière d’ailleurs merci de nous faire partager tes connaissances.
    Si je comprends bien ton article pour les âmes mortes leur « salut » consisterait à reprendre conscience de l’amour envoyé par leur âme jumelle c’est ça ?
    mais avons nous tous une âme jumelle ?. Heureusement rien n’est jamais perdu ;-) )
    gros bisous

  8. Anouk

    22 mars, 2013 à 17:27

    Bonjour,
    J’ai lu et relu cet article avec vraiment beaucoup d’attention.En fait j’ai l’impression de me reconnaître dans cette description.C’est assez bizarre c’est bien un des seul article ou j’ai l’impression que l’on parle de moi…La phrase qui m’a le plus interpellée: « Ces individus sont comme des coquilles emplies d’énergies vides, ne transportant ni Amour ni Volonté et incapables de Choix. », résume complètement ce que je ressens depuis des années déjà.
    Pourrais-je avoir de plus amples informations a ce sujet?
    Merci d’avance

  9. Miss X

    22 mars, 2013 à 12:26

    courage. C’est le seul moyen , malgrès la douleur.

  10. Miss X

    22 mars, 2013 à 12:18

    Wow.rien n’est parfait alors.
    Bises